Léopold Davout (1904-1985)

Léopold Davout
Naissance
Tours
Décès (à 81 ans)
Villejuif (Val-de-Marne, Île-de-France)
Origine Drapeau de la France France
Grade Colonel
Famille Famille Davout

Léopold Henri Jean Louis Marie Davout, 5e duc d'Auerstaedt, est né le à Tours et est décédé le à Villejuif. C'est un militaire français.

Biographie

Famille

Article connexe : Famille d'Avout.

Léopold Davout est le fils aîné de Louis Davout, 4e duc d’Auerstaedt, et de la duchesse Hélène, née Étignard de La Faulotte.

Le 31 mars 1950, il épousa civilement (dans le 17e arrondissement de Paris) et religieusement le 11 avril 1950 (à Lourdes) Tsuyuko Ayusawa (née le 30 juin 1923 à Genève-Plainpalais et décédée le 11 novembre 2011), fille d'Iwao Ayusawa  (légiste et diplomate japonais) et de Tomiko Yoshioka[1].

De ce mariage naissent sept enfants :

  1. Charles Louis Iwao Marie, 6e duc d'Auerstaedt, né le 30 novembre 1951 à Paris et mort le 8 février 2006 à Gagny (Seine-Saint-Denis, Île-de-France), époux de Boucha Jabri[2]. D’où :
    • Sébastien d'Avout, 7e duc d’Auerstaedt, né en 1992 [2].
  2. Benoît, né le 26 août 1954
  3. Augustin, né le 25 novembre 1955
  4. Jérôme, né en 1957
  5. Bérénice, née en 1958
  6. Amicie, née en 1964

Formation

Il intègre l’École polytechnique en 1924 et obtient son brevet de pilote (n° 21806) le 30 décembre 1927 à Avord, alors qu’il est sous-lieutenant.

Carrière militaire

En tant que pilote de chasse, il participe à la campagne de pacification du Maroc et commande ensuite au Niger.

Alors qu'il était en poste au Maroc dans une unité équipée de Potez 25 TOE, il tue un bourricot en volant en rase-motte. Son avion y perd une roue. Il réussit tant bien que mal à poser son avion. L’escadrille étouffa l’incident et l’avion fut réparé sans que le commandant du groupe soit mis au courant. Mais le bédouin propriétaire du bourricot vint demander réparation en apportant la roue de l’avion comme pièce à conviction[3].

Seconde Guerre mondiale

Pendant la drôle de guerre, il suit une formation au Centre d’Instruction à la Chasse (C.I.C.) de Chartres pour s’entraîner sur Morane-Saulnier MS.406, avant de prendre un commandement d’un groupe d’assaut sur Breguet Br.693.

Il est ensuite à la tête du GBA II/51, équipé de Breguet 693 et Potez 630 pendant la campagne de France[4].

Après l'armistice, il gagne l’Indochine en avec le dernier convoi venant de métropole. Il est commandant du Groupe Aérien Autonome 42 de février à mars 1941, puis commandant du Groupe de Chasse n° 2 (escadrilles 2/595 et 2/596)[5] de mars 1941 à juillet 1942 (en mai 1942, ce Groupe de Chasse est devenu Groupe Mixte avec la dissolution de la 2/596 et son remplacement par la 1/42).

Article connexe : Indochine française#Seconde Guerre mondiale (1939-1945).

Après-guerre

Il termine sa carrière militaire en 1946, comme colonel, attaché de l’Armée de l’Air au Japon.

Il devient ensuite directeur d'exploitation de la compagnie aérienne Compagnie générale transsaharienne en Algérie française, laquelle est absorbée en 1950 par Air Transport pour donner Air Transport Algérie, laquelle fusionne plus tard avec la Compagnie Générale du Transport pour former la C.G.T. Air Algérie[6].

Il décède le à Villejuif. Il repose dans le même caveau que son grand-père (tombe adossée à celle du Maréchal) au Cimetière du Père-Lachaise (28e division), à Paris.

Quartiers de Léopold Davout

Pour approfondir

Bibliographie

  • Vicomte d’Avout (Jacques d’Avout), Les d’Avout : étude généalogique d’une famille d’ancienne chevalerie du duché de Bourgogne, Dijon, imprimerie Darantière, M CM LII (1952), 86 pages, 31 cm, page 73 pour « Léopold-Henri-Jean-Louis-Marie, marquis d’Auerstaedt ».

Articles connexes

Notes et références

  1. Vicomte d’Avout (Jacques d’Avout), Les d’Avout : étude généalogique d’une famille d’ancienne chevalerie du duché de Bourgogne, Dijon, imprimerie Darantière, MCMLII (1952), 86 pages, 31 cm, page 73.
  2. a et b L’Intermédiaire des chercheurs et curieux (ICC), année 2006, colonne 558, « Carnet impérial, royal et ducal » par Alain Giraud.
  3. Mémoires du colonel Jean Menneglier
  4. Revue Icare, n° 80
  5. Christian-Jacques Ehrengardt et Christopher Shores, L'Aviation de Vichy au Combat, les Campagnes Oubliées, vol. 1, Paris, Lavauzelle, 1983.
  6. Diaporama consacré à l'aviation commerciale en Algérie française, Pierre Jarrige [1]