Léonore Moncond'huy

Léonore Moncond'huy
Illustration.
Léonore Moncond'huy en 2020.
Fonctions
Maire de Poitiers
En fonction depuis le
(9 mois et 5 jours)
Élection 3 juillet 2020
Coalition Poitiers Collectif
(EÉLV-PCF-G.s-ND--ANLD)[1]
Prédécesseur Alain Claeys
Conseillère régionale de la Nouvelle-Aquitaine

(4 ans, 9 mois et 23 jours)
Élection 13 décembre 2015
Circonscription Vienne
Groupe politique Écologistes et Citoyens
Biographie
Date de naissance (31 ans)
Lieu de naissance Paris (France)
Nationalité Française
Parti politique Europe Écologie Les Verts
Diplômé de Université de Poitiers
Université Paris-Descartes
IEP de Paris
Profession Directrice de projet

Léonore Moncond'huy
Maire de Poitiers

Léonore Moncond'huy, née Léonore Michelle Aurélie Moncond'huy[2] le à Paris, est une directrice de projet et femme politique, membre d'Europe Écologie Les Verts. Élue conseillère régionale de la région Nouvelle-Aquitaine en décembre 2015, elle est élue maire de la ville de Poitiers en .

Situation personnelle

Naissance et formation

Fille d'universitaires, Léonore Moncond'huy naît à Paris[3] , grandit et entame sa scolarité à Poitiers. Après l'obtention d'un baccalauréat littéraire au lycée Victor-Hugo de Poitiers et avoir suivi une année d'hypokhâgne au lycée du même nom de Paris, elle suit une licence en « lettres et science politique » à l'université de Poitiers de à , puis un master en « Affaires publiques » à l'Institut d'études politiques de Paris en [4] et se spécialise dans les politiques éducatives internationales en validant, en , un second master en « Coopération internationale en éducation et formation » à l'université Paris-Descartes, pour lequel elle effectue un stage de fin d'études à l'Agence du service civique.

Au cours de ses années d'études, Léonore Moncond'huy s'implique dans le monde éducatif où elle est notamment élue au sein de nombreux conseils d'administration d'établissements scolaires[3].

Engagements associatifs

En parallèle, Léonore Moncond'huy prend part au monde associatif et citoyen, elle est notamment élue au Conseil communal des jeunes, puis au Bureau des Jeunes de Poitiers[3]. Elle s'est également engagée dans un mouvement de scoutisme protestant, les Éclaireuses et Éclaireurs unionistes de France[4],[5].

Carrière politique

Entrée à Europe Écologie Les Verts

Léonore Moncond'huy s'engage en politique en quand elle adhère à Europe Écologie Les Verts et soutient la candidature d'Eva Joly à l'élection présidentielle[6]. Elle devient par la suite salariée au service de la liste de ce parti se présentant à Poitiers pour les élections municipales de 2014, équipe avec laquelle elle ne fusionnera pas lors des élections municipales de 2020[7]. En mai , elle est tête de liste du parti pour les élections régionales en Nouvelle-Aquitaine, qu'elle remporte en ayant fusionné avec la liste Parti socialisteParti radical de gauche conduite par Alain Rousset[8],[9]. Au sein du conseil régional, elle co-préside son groupe « Écologistes et Citoyens »[10].

Élections législatives de 2017

En , elle est suppléante du candidat EÉLV pour les élections législatives de la deuxième circonscription de la Vienne, remportées par le candidat Sacha Houlié (LREM)[11].

Maire de Poitiers

Élection et débuts

Le , Léonore Moncond'huy remporte les élections municipales à Poitiers avec sa liste « Poitiers Collectif » investie par Europe Écologie Les Verts, soutenue par Parti communiste français, Génération.s, Nouvelle Donne et Génération écologie, face au maire sortant Alain Claeys et met fin à quarante-trois ans de gouvernance socialiste[12],[13],[14]. De ce fait, Léonore Moncond'huy devient la première femme maire de Poitiers au moment de son élection le [15]. Voulant se consacrer exclusivement à son nouveau mandat de maire, elle démissionne de ses fonctions de conseillère régionale le 6 octobre 2020[16]. Lors du premier conseil municipal, elle approuve la baisse de ses indemnités d'un tiers, soit environ 1 500 euros[17].

Polémique sur les subventions publiques allouées aux aéro-clubs

En mars 2021, lors d'une session du conseil municipal de Poitiers, Léonore Moncond'huy a confirmé sa volonté de supprimer les subventions publiques allouées aux aéro-clubs par la municipalité. « L'aérien, c'est triste, mais ne doit plus faire partie des rêves d'enfant aujourd'hui », a-t-elle répondu à une conseillère municipale du groupe LREM mettant en avant le bonheur dont les enfants bénéficiaient d'un baptême de l'air pour contester le retrait de ces subventions[18]. Ce propos a soulevé de nombreuses critiques de plusieurs responsables politiques de tous bords, notamment de la part de Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon ou Geneviève Darrieussecq ; Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, estime que cette décision relève d'« élucubrations autoritaires et moribondes »[19]. Il annonce son intention de remettre la Légion d’honneur ou l'Ordre national du mérite aux présidents des deux aéroclubs[20].

Suite à ces échanges, Léonore Moncond'huy avance que « la ville de Poitiers ne compte pas soutenir le sport motorisé » dans le but de réduire « l'impact sur le changement climatique », tout en assurant que son action mènerait vers un « projet global et cohérent pour que chaque enfant puisse avoir accès à un avenir désirable, souriant mais responsable à la fois »[21].

Résultats électoraux

Élections régionales

Année Parti Région % Issue
1er tour 2d tour
[9] EÉLV Nouvelle-Aquitaine (Vienne) 7,37 42,26 Élue

Élections municipales

Les résultats ci-dessous concernent uniquement les élections où elle est tête de liste.

Année Parti Commune % Sièges obtenus
1er tour 2d tour
[22] EÉLV Poitiers 23,89 42,83
38 / 53

Publication

  • Le service civique, dernier rempart de la République ?, Neuilly-sur-Seine, Atlande, coll. « Coup de gueule et engagement », , 221 p. (ISBN 978-2-35030-419-9)[23].

Références

  1. Dominique Bordier, « Municipales : trois groupes dont le PCF rejoignent Poitiers Collectif », sur La Nouvelle République du Centre-Ouest, .
  2. « Société MONCOND'HUY LEONORE MICHELLE AURELIE à POITIERS (Chiffre d'affaires, bilans, résultat) avec Verif.com - Siren 824051213 », sur www.verif.com (consulté le 2 mars 2021)
  3. a b et c « Municipales 2020 : Léonore Moncond'huy, une femme engagée à la mairie de Poitiers », sur La Nouvelle République du Centre-Ouest, .
  4. a et b Nicolas Massol, « Léonore Moncond’huy, du scoutisme à la mairie de Poitiers », Libération,‎ (lire en ligne).
  5. Laure Salamon, « Léonore Moncond'huy: Ensemble, c’est mieux! », sur Reforme.net, (consulté le 7 novembre 2020).
  6. « Vienne : la benjamine de la future assemblée régionale a 25 ans », sur France 3 Nouvelle-Aquitaine, .
  7. « Municipales : Poitiers Collectif ne veut pas fusionner avec Osons 2020 », sur La Nouvelle République du Centre-Ouest, .
  8. « Régionales – Deux écologistes sur la liste PS-PRG Vienne », sur le7.info, .
  9. a et b « Résultats des élections régionales 2015 », sur interieur.gouv.fr.
  10. « Les 183 élus du Conseil régional », sur nouvelle-aquitaine.fr.
  11. « Arrêté n°2017-DRLP-BREEC-219SCT en date du 22 mai 2017 fixant la liste des candidats dans les circonscriptions de la Vienne à l’occasion du premier tour des élections législatives du 11 juin 2017 », sur vienne.gouv.fr.
  12. « Municipales à Poitiers : l’écologiste Léonore Moncond’huy bat le maire sortant Alain Claeys », L'Obs,‎ (lire en ligne).
  13. « Municipales à Poitiers: Léonore Moncond'huy (EELV) revendique la victoire », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  14. « Second tour des municipales : Léonore Moncond'huy remporte Poitiers », Le Point,‎ (lire en ligne).
  15. « L'écologiste Léonore Moncond'huy officiellement élue maire de Poitiers », France Bleu,‎ (lire en ligne).
  16. « Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine : un macroniste remplace une écologiste », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne).
  17. « Poitiers. La maire écologiste Léonore Moncond’huy accepte de baisser son indemnité d’un tiers », Oust-France,‎ (lire en ligne)
  18. Nicolas Massol, « Les écolos, croquemitaines de l’aviation », Libération,‎ (lire en ligne)
  19. Ségolène Ginter d’Agrain, « « L'aérien ne doit plus faire partie des rêves d'enfant » : la maire EELV de Poitiers suscite la polémique », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  20. « Subventions à Poitiers : Djebbari veut la Légion d’honneur pour les deux présidents d’aéroclubs », sur L'Obs,
  21. Pauline Thurier, « La maire de Poitiers répond à la polémique concernant ses propos sur les rêves d'enfants », France 3 Nouvelle-Aquitaine,‎ (lire en ligne)
  22. « Résultats des élections municipales 2020 - Vienne (86) - Poitiers », sur interieur.gouv.fr.
  23. « Service civique : “ Un plaidoyer pour l’engagement ” », La Nouvelle République du Centre-Ouest,‎ (lire en ligne).

Article connexe