Léonce-Charles-Désiré Gontard de Launay

Léonce-Charles-Désiré Gontard de Launay
Château de Bois-Bernier.jpg
Château de Bois-Bernier à Noëllet, propriété de Léonce Gontard de Launay en 1883
Fonctions
Genéalogiste - Paléographe
Biographie
Naissance
Décès
Date et lieu inconnus
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Société d'horticulture d'Angers
Œuvres principales
Recherches généalogiques et historiques sur les familles des maires d'Angers 1893-1899

Léonce-Charles-Désiré Gontard de Launay, né le 2 décembre 1859 à Nantes[1], est un homme de lettres et généalogiste français du XIXe siècle.

Biographie

À la suite de son mariage avec Yvonne de Bruc de Montplaisir en 1883[2], fille du marquis Édouard de Bruc, il devient le propriétaire du Château de Bois-Bernier[3]'[4] situé dans la commune de Noëllet dans le Maine-et-Loire[5].

Il fut délégué de la société d'horticulture d'Angers[6], contributeur au journal Angers-artiste de 1898 à 1903[7], au Petit courrier, à La gazette de Segré[8] et à la Revue des traditions populaires[9] à Paris.

En 1909, il habite rue Bel-Air à Angers[10]. Les alliances de la famille Gontard sont les ; Cassin de la Loge, du Chesne, de Denant, de Candé, Gouin d'Ambrières, de Coulonges, Benoist-d'Azy[2].

Bibliographie

1888

  • Les Avocats d'Angers, de 1250 à 1789, par Gontard de Launay, Angers imprimerie Germain et G. Grassin[8].

1889

  • Une famille de chirurgiens, par Gontard de Launay, généalogie de la famille Chevreul[11]depuis la fin du XVIe siècle, imprimerie Lachèse et Dolbeau, Angers.

1893

  • Essai généalogique sur la maison Le Febvre de Laubrière d'après son dossier aux archives de Maine-et-Loire, Revue historique de l'Ouest[12]

1893-1899

  • Recherches généalogiques et historiques sur les familles des maires d'Angers, accompagnées de pièces inédites provenant des archives départementales et de la bibliothèque de la ville, Angers, Lachèse, 1893-1899[8]'[13]'[14]

Sources

Notes et références

  1. Acte de naissance no 440 (vue 76/86) du registre des naissances de l'année 1859 du 5e Canton de la commune de Nantes L'acte a été rédigé le 3 décembre 1859 et il est né le 2 décembre 1859, en ligne sur le site web des archives municipales de Nantes.
  2. a et b « Nos échos », Le Gaulois : littéraire et politique,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  3. Célestin Port, Dictionnaire historique de Maine-et-Loire - Bois-Bernier - BOHAR-BRENO, (lire en ligne), p. 390
  4. « Inventaire général du patrimoine culturel - Château du Bois-Bernier »
  5. Musée de l'homme (Paris), Revue des traditions populaires, Société des traditions populaires au Musée d'ethnographie du Trocadéro (Paris), (lire en ligne), p. XIV
  6. Société d'horticulture (Limoges), Bulletin trimestriel / Société d'horticulture de Limoges., (lire en ligne), p. 120
  7. Société des amis des arts d'Angers, « Aux amis des arts », Angers-artiste : paraîtra le samedi de chaque semaine "puis" organe des concerts, du théâtre et de la Société des amis des arts,‎ , p. 231 (lire en ligne)
  8. a b et c « BNF - Catalogue général - Notice bibliographique - Gontard de Launay, Léonce (1859-19..) »
  9. Musée de l'homme (Paris), Revue des traditions populaires, Société des traditions populaires au Musée d'ethnographie du Trocadéro (Paris), (lire en ligne), p. 533
  10. Annuaire des châteaux et des départements : 40.000 noms & adresses de l'aristocratie, du high life, de la colonie étrangère, du monde politique, de la magistrature, de l'armée, du clergé, des sciences, lettres et beaux-arts, de tous les propriétaires des châteaux de France, etc. etc., avec notices descriptives, anecdotiques & illustrations, A. La Fare (Paris), (lire en ligne), p. 355
  11. Académie des sciences, belles-lettres et arts (Angers), Mémoires de la Société d'agriculture, sciences et arts d'Angers, Ed. de l'Ouest (Angers), (lire en ligne), p. 301
  12. « Les archives de la famille Le Febvre de Laubrière à la bibliothèque de l'Université de Hitotsubashi »
  13. « Personnages et familles - Gontard de Launay », sur angers.fr
  14. Société archéologique et historique de Nantes et de la Loire-Inférieure, Bulletin de la Société archéologique et historique de Nantes et de Loire-Atlantique, (lire en ligne), p. 29, 37