Léon Pelloux

Léon Pelloux, en italien Leone Pelloux, né le à La Roche-sur-Foron et mort le à Turin, est un militaire et homme politique savoyard et italien.

Biographie

Origine

Léon Thomas Pelloux naît le à La Roche-sur-Foron. Il est le fils du docteur Joseph Pelloux, syndic puis maire de La Roche, et représentant la Savoie à la Chambre de Turin pour le collège de Bonneville, et de Virginie Laffin[1]. Son frère, Louis Pelloux, fut un général de brigade et homme d'État italien, président du Conseil du Royaume d'Italie de 1898 à 1900[1],[2].

Les deux frères font leurs études chez les Frères à La Motte-Servolex, avant de poursuivre à l'Académie militaire de Turin[1]. Léon intègre la prestigieuse école, qui est un collège et un établissement militaire, en 1851, à l'âge de 14 ans, tandis que son jeune frère, Louis entre l'année suivante à 13 ans[1]. L'officier savoyard, Humbert Jaillet de Saint-Cergues, ami de Joseph Pelloux, semble être intervenu dans l'inscription des jeunes Pelloux à l'Académie[3].

La famille Pelloux opte pour la nationalité française lors de l'Annexion de la Savoie à la France, en 1860. Mais son frère et lui choisissent officiellement la nationalité italienne[4], le .

Carrière militaire

Léon Pelloux participe à la deuxième (1859) et troisième guerre d'Indépendance italienne (1866).

De 1896 à 1907, il est commandant général des troupes alpines, succédant à son compatriote Maurizio Gerbaix de Sonnaz. Il termine sa carrière au grade de lieutenant général (général de division).

Carrière politique

Léon Pelloux devient sénateur du Royaume d'Italie en 1896 et le restera jusqu'à sa mort en 1907.

Décorations

Voir aussi

Notes et références

  1. a b c et d Général P-E Bordeaux, « Les Généraux - Léon et Louis Pelloux », Revue savoisienne, vol. 66,‎ , p. 79-113 (lire en ligne).
  2. Michel Germain et Gilbert Jond, Le Faucigny autrefois, La Fontaine de Siloé, coll. « Chroniques de l'autrefois », , 203 p. (ISBN 978-2-8420-6017-6), p. 40.
  3. Hubert Heyriès, Les militaires savoyards et niçois entre deux patries, 1848-1871: approche d'histoire militaire comparée : armée française, armée piémontaise, armée italienne, vol. 30, UMR 5609 du CNRS, Université Paul-Valéry-Montpellier III, coll. « Études militaires », (ISBN 978-2-84269-385-5), p. 40.
  4. Hubert Heyriès, Les militaires savoyards et niçois entre deux patries, 1848-1871: approche d'histoire militaire comparée : armée française, armée piémontaise, armée italienne, vol. 30, UMR 5609 du CNRS, Université Paul-Valéry-Montpellier III, coll. « Études militaires », (ISBN 978-2-84269-385-5), p. 43.
  5. « Les Savoyards décorés de l'Ordre de la Légion d'honneur de 1848 à 1914 », Revue savoisienne, vol. 57, no 3,‎ , p. 198 (lire en ligne)