L'Homme en question

L'Homme en question
Auteur Félicien Marceau
Nb. d'actes 2
Éditeur Gallimard
Date de parution 1972
Rôle principal

L'Homme en question est une pièce de théâtre de l'écrivain belge Félicien Marceau, publiée en 1972 chez Gallimard[1]. La pièce a été mise en scène notamment par Pierre Franck en 1973, au Théâtre de l'Atelier, à Paris, avec Bernard Blier et Martine Sarcey dans les rôles principaux[2] , par Jean Nergal en 1976, au Théâtre royal du Parc, à Bruxelles, avec Jacques Lippe et Jacqueline Bir dans les rôles principaux[3], et par Jean-Luc Tardieu en 2002, au Théâtre de la Porte-Saint-Martin et en tournée, avec Michel Sardou et Brigitte Fossey dans les rôles principaux[4].

Résumé

Monsieur Jaume (lui) voit un jour apparaître une femme qui l'interroge sur sa vie. Cette femme, c'est sa conscience. Monsieur Jaume revoir défiler des épisodes de sa vie.

Représentations

Mise en scène de Pierre Franck en 1973

La pièce fut représentée à partir du 3 novembre 1973 au Théâtre de l'Atelier, à Paris[2].

Distribution[2]

Équipe technique et production[2]

  • Mise en scène : Pierre Franck
  • Décor et costume : Jacques Noël

Mise en scène de Jean Nergal en 1976

La pièce fut représentée du 15 janvier au 8 février 1976 au Théâtre royal du Parc, à Bruxelles[3].

Distribution[3]

  • Jacques Lippe : Lui
  • Jacqueline Bir : Elle
  • Raymond Peira : Blaton-Roux
  • Jean-Paul Landresse : Lui (jeune)
  • Georges Mony : Le Pape
  • Jean Tange : Napoléon
  • Mimi Bedin : La contractuelle
  • Léon Dony : L'inspecteur des contributions
  • Marie-Jeanne Nyl : Madame Duchemin
  • Jean Tange : Monsieur Duchemin
  • Chantal Valin : Fernande
  • Martine Vlaemynck : Nathalie
  • Jacques Monseu : Maurice
  • Nelly Beguin : Madame Neve
  • Pierre Pirotte : Le maître d'hôtel
  • Claude Dominique : Le peintre
  • Bobette Jouret : Madame Gonne
  • Carine François : Cécile Gonne
  • Georges Mony : Le secrétaire-général du parti
  • Pierre Pirotte : L'huissier

Équipe technique et production[3]

  • Mise en scène : Jean Nergal
  • Décor : Jacques Van Nerom
  • Éclairage : Serge Daems
  • Directeur de scène : Pierre Rocca
  • Régie générale : Claude Dominique

Mise en scène de Jean-Luc Tardieu en 2002

La pièce fut représentée en tournée, puis du 4 septembre au 31 décembre 2002 au Théâtre de la Porte-Saint-Martin, à Paris et produite par L'Atelier théâtre actuel, la Compagnie François Périer et Camus & Camus Productions. La première représentation eut lieu le 8 mars 2002 au Théâtre Alexandre Dumas à Saint-Germain-en-Laye[5].

Distribution[5]

Équipe technique et production[5]

  • Mise en scène : Jean-Luc Tardieu, assisté de Gersende Michel et Mathias Magerowicz
  • Décor : Roberto Plate, assisté de Grazia Luiza Paglialunga
  • Costumes : Pascale Bordet, assisté d'Anne Blanchard
  • Lumières : Jacques Rouveyrollis, assisté de Marine Ballestra

Autour de cette représentation

La pièce fut adaptée par Félicien Marceau pour y supprimer les passages qui pouvaient dater[6].

C'est la première fois que Michel Sardou partage la scène avec son fils, Davy Sardou. Cependant, jouant le même personnage à des âges différents, les deux comédiens ne se donnent pas la réplique. Ils seront à nouveau réunis, en 2008, dans Secret de famille, d'Éric Assous[7].

À Paris, la pièce sera jouée dans le propre théâtre de Michel Sardou[6].

Notes et références

  1. Notice de Félicien Marceau. Sur le site de l'Académie française, consulté le 25 janvier 2015.
  2. a, b, c et d Guerand, Jean-Philippe. Bernard Blier : Un homme façon puzzle. Paris : Éditions Robert Laffont, 2009. (ISBN 9782221145203). (Extrait accessible en ligne).
  3. a, b, c et d L'Homme en question. In : ASP@SIA, l'annuaire du spectacle, consulté le 25 janvier 2015
  4. L'Homme en question. In : Théâtre online, consulté le 25 janvier 2015
  5. a, b et c Programme officiel de L'homme en question
  6. a et b Adda, Bérangère. Michel Sardou : « Je place la barre plus haut ». In : Le Parisien, 4 septembre 2002.
  7. Sallin, Jean-Daniel. Davy Sardou veut se faire un prénom. In : Tribune de Genève, 5 octobre 2009.