Kyōtarō Nishimura

Kyōtarō Nishimura
Kyōtarō Nishimura
西村 京太郎
Description de cette image, également commentée ci-après
Musée Kyōtarō Nishimura à Yugawara,
préfecture de Kanagawa
Nom de naissance Kihachiro Yajima
矢島 喜八郎
Naissance (88 ans)
Tokyo, Drapeau du Japon Japon
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Japonais
Genres

Kyōtarō Nishimura (西村 京太郎, Nishimura Kyōtarō?, pseudonyme de Kihachiro Yajima, né le ) à Tokyo, est un écrivain japonais de roman policier. Il remporte le prix des auteurs japonais de romans policiers en 1980 pour The Terminal Murder Case.

Liste des œuvres traduites en français

  • 1977 : Les Grands détectives n'ont pas froid aux yeux (名探偵なんか恐くない), roman traduit par Jean-Christian Bouvier, Editions Clancier-Guénaud,1988 ; Editions Philippe Picquier, 1993 ; Picquier poche, 1997.
  • 1978 : Petits crimes japonais, huit nouvelles traduites par Jean-Christian Bouvier et Jean-Paul Gratias, Editions Clancier-Guénaud,1988 ; Editions Payot & Rivages (collection "Rivages/Noir"), 1998 (réédition 2018). Ce recueil comprend :
    • Métro à gogo
    • Les Bonnes œuvres de l'agent Shibata
    • L'Amour du prochain
    • Le Jeu de la charité
    • Les Pigeons
    • L'Invitation au meurtre
    • L'homme qui venait d'Andromède
    • Le Maître chanteur bienveillant (A noter que cette nouvelle a été éditée en 1983 de manière indépendante, dans la même traduction et avec des illustrations, par les Editions Futuropolis)
  • 1982 : Les Dunes de Tottori (ミステリー列車が消えた), roman traduit par Jean-Christian Bouvier, Seuil (collection "Seuil policiers"), 1992 ; Seuil (collection "Points Policiers"), 1994.

Liens externes

Notes et références