Kvas

Du kvas fait maison, aromatisé à la menthe.
Vente ambulante de kvas dans une rue de Kiev en Ukraine.

Le kvas, kvass, kwas ou kwass (en polonais : kwas chlebowy, en russe, biélorusse et ukrainien : квас, en lituanien : gira, en estonien : kali, signifie « levain ») est une boisson fermentée et pétillante, légèrement alcoolisée, populaire en Russie, en Ukraine, en Biélorussie, au Kazakhstan et dans d'autres pays d'Europe centrale et d'Europe de l'Est. En Russie, il est aussi appelé khlebnoïe pivo, c'est-à-dire « bière de pain ». Au Moyen Âge, c'était une boisson très courante dans toute l'Europe.

Histoire

Le kvas est une boisson nationale en Russie depuis le XVIe siècle. Il peut être fait maison ou produit commercialement (depuis le XIXe siècle). Il est largement consommé en Ukraine, où dans presque toutes les villes on trouve des vendeurs de kvas dans la rue.

La recette du kvas a été introduite en Chine au XIXe siècle par les Russes. En 1900, Ivan Tchourine, l’un des marchands les plus influents dans l’Extrême-Orient russe, a créé la première fabrique de kvas à Harbin. Bien que la recette et la préparation aient changé, la consommation de cette boisson s’est maintenue au cours du XXe siècle, mais sa popularité ne s’étendait pas au-delà du Nord-est de la Chine. Tout a changé en 2009, lorsque la compagnie chinoise Qiulin Foods a augmenté la production du kvas jusqu’à vingt mille tonnes par an[1].

Le kvas est fabriqué par la fermentation[2] naturelle du pain fait avec du blé, du seigle ou de l'orge, et il est souvent parfumé avec des fruits (fraise, pomme, citron…), des baies (airelle) de la menthe ou encore du raisin.

Le kvas contient très peu d'alcool ; sa teneur maximale est de 2,2 %.

Usage

Le kvas blanc sert aussi à confectionner la soupe froide russe, l'okrochka.

Notes et références

  1. « Guerres chinoises pour le kvas russe », sur Sputnik France, (consulté le 30 juin 2017).
  2. Cédric Gras, Anthracite, Paris, Stock, , 335 p. (ISBN 978-2-234-07978-6), p. 129

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes