Kobo (entreprise)

Kobo
logo de Kobo (entreprise)

Création [1]
Fondateurs Michael Serbinis (en)
Forme juridique Stock company ()
Siège social Toronto
Activité Commerce de détail
Société mère Rakuten
Site web www.kobo.com

Kobo Inc. est une société canadienne, originaire de Toronto, spécialisée dans les liseuses électroniques et les livres numériques. Depuis 2012, elle est la propriété du groupe japonais de nouvelle technologie Rakuten[2].

Elle est aujourd’hui l’une des entreprises leaders de son secteur d’activité en étant considéré comme le second vendeur de liseuse derrière Amazon.

Son nom Kobo vient d’une anagramme de book (« livre » en anglais).

Présentation de l’entreprise

Kobo a été fondée en 2009 au Canada. Elle est basée à Toronto. À l’origine, il s’agit d’un service de lecture en ligne lancé par la chaîne de librairie canadienne Indigo Books and Music en février 2009. En décembre de la même année, le service est rebaptisé Kobo et devient une entreprise indépendante, même si Indigo reste actionnaire majoritaire. D’autres investisseurs s’intéressent à la société comme Borders Group, Cheung Kong Holdings et REDgroup Retail[3],[4].

La société s’est lancée dans le domaine de lecture numérique, surtout dominé à l’époque par Amazon et son Kindle. L’entreprise lance dès mai 2010 son premier modèle, mais il faut attendre fin 2011 pour voir apparaître le premier Kobo en France, le Kobo Touch.

Kobo Inc. est acquis par Rakuten en janvier 2012. La société japonaise continue depuis à pousser son développement[2].

Produits et services

Liseuse Kobo commercialisée en France par la Fnac.

Aujourd’hui, Kobo est un service d’achat d’ebook et d’e-magazine en ligne. Il est possible de trouver plusieurs millions de livres en version numérique sur leurs plateformes et de les télécharger au format Kobo.

Cependant, la société est surtout connue pour ses liseuses numériques. Elle propose actuellement [Où ?] plusieurs modèles de 70 à 180 euros.

La gamme de Kobo eReader est composée, en février 2015, de[5] :

  • Kobo Touch
  • Kobo Glo
  • Kobo Aura
  • Kobo Aura HD
  • Kobo Aura H2O

En mai 2015, la gamme Kobo s'agrandit avec l'arrivée du Kobo Glo HD [6]:

La marque s’est diversifiée dans les tablettes tactiles, un autre type d’appareil qui peut servir pour la lecture numérique, avec plusieurs modèles appelés Kobo Arc[7]. Les tablettes sont proposées en format 7 ou 10 pouces. L’entreprise a annoncé en octobre 2014 son retrait progressif du marché des tablettes[8].

Part de marché

Concernant les parts de marché de Kobo, il n’y a pas beaucoup de données en France ou dans le monde. Kobo atteindrait les 20 % du marché des liseuses au niveau mondial selon Digitimes. Cela en ferait le deuxième constructeur d’e-reader derrière Amazon[9],[10].

Cependant, il est confronté à de nombreuses difficultés sur certains marchés comme aux États-Unis ou au Royaume-Uni, où il est en concurrence directe avec Amazon[11].

En France, GFK estime que Kobo est le premier acteur du marché grâce à son partenariat avec la Fnac pour la vente du Kobo by Fnac[10]. Kobo cible aussi d’autres marchés en Europe ou dans le monde comme le Brésil ou le Japon.

Notes et références

  1. https://www.kobo.com/aboutus
  2. a et b « Rakuten finalise le rachat de Kobo » (consulté le 4 février 2015)
  3. Kobo Inc. sur Wikipedia English
  4. « Présentation officielle de Kobo » (consulté le 4 février 2015)
  5. « la gamme Kobo disponible en février 2015 », sur le site de Kobo (consulté le 5 février 2015)
  6. « les produits kobo », sur le site de Kobo eReader store (consulté le 26 février 2016)
  7. « Tablette Kobo Arc » (consulté le 4 février 2015)
  8. « Kobo va se retirer des tablettes » (consulté le 4 février 2015)
  9. « Le marché du livre numérique », sur Lesechos.fr (consulté le 4 février 2015)
  10. a et b « PDM de Kobo sur les liseuses » (consulté le 4 février 2015)
  11. « Kobo en mauvaise posture aux USA » (consulté le 4 février 2015)

Article connexe