Kinjal

Kinjal
Missile hypersonique Kinjal air-sol placé sur un Mig-31K.

Le Kinjal (ou « Dagger[1] », Kh-47М2 Кинжал) est un missile aérobalistique air-sol hypersonique à haute précision dévoilé par le président russe Vladimir Poutine le , et présenté alors comme l'une des six nouvelles armes stratégiques russes[2],[3]. Il a une portée et une vitesse annoncée de respectivement 2000 km et mach 10. Il peut porter une ogive conventionnelle ou nucléaire. On suppose qu'il utilise le premier étage du missile Iskander.

Dans la revue The Diplomat, le spécialiste des questions d'armement Abraham Ait écrit en mai 2018 : "Alors que le DF-21D est un système d'armes extrêmement redoutable, un nouveau système d'arme déployé à partir de 2018 est susceptible de représenter une menace beaucoup plus importante pour les navires de guerre américains dans le Pacifique, il s'agit ainsi du nouveau missile hypersonique Kh-47M2 Kinjal de l'armée russe"[4],[5].

En mars 2018, le ministère russe de la Défense annonce que les Troupes aérospatiales russes ont procédé à un tir d'essai réussi d'un missile hypersonique Kinjal, diffusant une vidéo[6]. Porté par un chasseur russe MiG-31K disponible à une dizaine d'exemplaires issus de la conversion de MiG-31DZ, le Kinjal est annoncé avoir atteint sa cible[7]. Il est également précisé que plusieurs systèmes Kinjal ont été livrés aux unités de la région militaire du Sud en décembre 2017 pour une exploitation d'essai[8].

Voir aussi

  • Rampage, missile aérobalistique supersonique israélien
  • CH-AS-X-13, missile aérobalistique hypersonique chinois

Références