Kevin Strootman

Kevin Strootman
Image illustrative de l’article Kevin Strootman
Strootman avec le maillot des Oranjes en 2016.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Olympique de Marseille
Numéro 12
Biographie
Nationalité Drapeau : Pays-Bas Néerlandaise
Naissance (28 ans)
Lieu Ridderkerk (Pays-Bas)
Taille 1,86 m (6 1)
Période pro. 2007-
Poste Milieu de terrain
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
0000-2006 Drapeau : Pays-Bas VV Rijsoord
2006-2008 Drapeau : Pays-Bas Sparta Rotterdam
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2008-2010 Drapeau : Pays-Bas Sparta Rotterdam084 (12)
2011 Drapeau : Pays-Bas FC Utrecht016 0(2)
2011-2013 Drapeau : Pays-Bas PSV Eindhoven088 (14)
2013-2018 Drapeau : Italie AS Rome 131 (13)
2018- Drapeau : France Olympique de Marseille 00110(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2008-2009 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas -19 ans004 0(1)
2009-2013 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas espoirs012 0(1)
2011- Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas041 0(3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 3 octobre 2018

Kevin Strootman, né le à Ridderkerk, est un footballeur international néerlandais évoluant au poste de milieu de terrain à l'Olympique de Marseille.

Kevin Strootman est issu du centre de formation du Sparta Rotterdam. Il gravit les échelons dans le championnat hollandais et passe par le PSV Eindhoven avant de signer à l'AS Roma en 2013.

Biographie

Enfance et formation

Contrairement à bon nombre de joueurs internationaux néerlandais, Kevin Strootman n’est pas formé dans un des trois « gros » d’Eredivisie (Ajax, PSV Eindhoven, Feyenoord)[1]. Natif de Ridderkerk, près de Rotterdam, Kevin Strootman est formé au Sparta Rotterdam. Équipe avec laquelle il fait ses premiers pas chez les professionnels en 2008[2].

Carrière en club

Débuts aux Pays-Bas (2008-2013)

Kevin Strootman s'impose très vite comme un titulaire indiscutable du Sparta Rotterdam[2]. Au terme de la saison 2010-2011, le Sparta est relégué en deuxième division hollandaise. Mais Strootman ne passe que six mois en Eerste Divisie. Transféré pour environ un million d'euros à la mi-saison, il retrouve l’Eredivisie au FC Utrecht[2]. Sa deuxième partie de saison est remarquée, au point que le sélectionneur le convoque pour la première fois en équipe national à l'été 2011[1].

Il ne reste que six mois au FCU et enfile la tunique du grand PSV Eindhoven pour un peu plus de 5 M€[2]. Il fait ses débuts le 7 août, lors de la première journée de championnat où son club s'incline face à l'AZ Alkmaar (3-1). Le 25 août, il inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs à l'occasion d'une victoire 5-0 contre le SV Ried en Europa League. Il confirme les espoirs placés en lui, notamment aux côtés de la légende Mark van Bommel en 2012-2013[1]. À Eindhoven, Strootman commence à s'affirmer comme un solide milieu de terrain. Il dispute quinze matches de C3, pour quatre buts, en deux ans. À l'été 2013, l'AS Roma achète son contrat pour quinze millions d'euros[2].

Confirmation à Rome (2013-2018)

Luciano Spalletti refait venir Strootman à son meilleur niveau en 2016-2017.

Le 16 juillet 2013, Kevin Strootman s'engage avec l'AS Rome pour une durée de cinq ans[3]. L'entraîneur français Rudi Garcia arrive aussi à la Roma. Sous ses ordre, Strootman réalise la meilleure saison de sa carrière[1]. En mars 2014, Strootman se blesse gravement au genou[4], rupture de ligament croisé[1].

Huit mois plus tard, le Néerlandais est de retour, mais pour une poignée de matches seulement. En janvier 2015, il se blesse à nouveau au genou et est à nouveau opéré. Il ne reprend finalement qu’en février 2016, après une troisième intervention chirurgicale en septembre 2015 et deux années presque blanches[5] (six matchs)[2]. Il ne prend part qu'à douze matches officiels pour les Romains entre 2014 et 2016. En mai 2016, Strootman est titulaire pour la première fois depuis seize mois[6].

Strootman semble de retour à sa meilleure forme pour la saison 2016-2017 et l'amour du public du stadio olimpico. Il redevient peu à peu un titulaire indispensable de l’entre jeu romain. Même s'il ne retrouve pas totalement le niveau qui en avait fait l'un des plus grands espoirs du football mondial à son poste, il est un titulaire indiscutable de la Roma[5]. Lors de cet exercice, il évolue au sein du 3-4-3 de Luciano Spalletti, dans un double pivot avec Paredes. Un poste taillé pour ses qualités et il termine avec six buts et neuf passes décisives[2].

À l'été 2017, il renouvelle son contrat à la Roma pour cinq ans[5]. Lors de la saison 2017-2018, il est moins décisif offensivement mais reste un maillon essentiel de Di Francesco, notamment en Ligue des champions où il participe activement au parcours de la Roma jusqu'en demi-finale[2]. En deux saisons, depuis son retour de blessure en 2016, il dispute 65 matchs en Serie A[7].

Durant ses cinq saisons à Rome, Strootman termine systématiquement sur le podium de la Serie A[5]. Il dispute 131 matches pour treize buts avec les Giallorossi et découvre la Ligue des champions[2].

Olympique de Marseille (2018-)

Rudi Garcia le fait venir à Marseille, après l'avoir coaché à Rome.

Le 28 août 2018, il signe un contrat de 5 ans en faveur de l'Olympique de Marseille pour un montant s'élevant à 25 millions d'euros plus trois de bonus[8]. Kevin Strootman devient le deuxième joueur le plus cher de l'histoire du club marseillais[9]. L'entraîneur olympien n'est autre que Rudi Garcia, côtoyé pendant presque trois ans à Rome[7].

Carrière internationale

À peine débarqué à Utrecht, Kevin ne tarde pas à se faire remarquer par le sélectionneur national, Bert van Marwijk. Il est convoqué pour le match amical des Pays-Bas face à l'Autriche du 9 février 2011. Il remplace lors de ce match Theo Janssen, ce qui lui permet d'honorer sa première sélection. Le 25 mars suivant, pendant un match comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2012 remporté (4-0) face à la Hongrie au Stade Ferenc-Puskás de Budapest, il entre en jeu en fin de match à la place du capitaine du jour et buteur Rafael van der Vaart.

Strootman (n°8) et les Oranjes contre l'Uruguay le 8 juin 2011.

Il continue son parcours en équipe nationale à l'occasion d'une tournée de matches amicaux en juin 2011 en Amérique du Sud. Strootman participe comme titulaire au match nul (0-0) face au Brésil le 4 juin ainsi qu'à un autre match nul (1-1) perdu aux tirs au but (4-3) contre l'Uruguay quatre jours plus tard.

Le 6 septembre 2011, il inscrit son premier but en sélection nationale lors des éliminatoires de l'Euro 2012, face à la Finlande. À la suite d'une ouverture de Wesley Sneijder, il réalise une reprise du pied gauche qui trompe le portier finlandais Lukáš Hrádecký.

Strootman est sélectionné pour l'Euro 2012, durant lequel il ne foule pas la pelouse[2]. En 2013, au moment de rejoindre l'AS Roma, Strootman a déjà été capitaine des Oranjes[5].

Sa rupture de ligament croisé en mars 2014 l'empêche de vivre l'épopée de la Coupe du monde 2014 (demi-finale des Pays-Bas).

Avec la non-qualification des siens pour le Mondial 2018, il ne peut encore pas participer à une Coupe du monde. En 2018, il est vice-capitaine de la sélection, derrière Virgil van Dijk[2].

Style de jeu

Strootman est comparé à Roy Keane, en plus de van Bommel.

Kevin Strootman est reconnu pour son énergie, son impact physique et des qualités techniques et tactiques supérieures à la moyenne à son poste de milieu de terrain. Sa vision du jeu[1] et son intelligence tactique sont aussi louées[7]. À 22 ans, au moment de rejoindre l'AS Roma, il est considéré comme rapide, puissant, inépuisable, efficace dans toutes les zones du terrain et même buteur[5]. Il est surnommé « la machine à laver » par Rudi Garcia, son entraîneur à Rome puis Marseille, car « vous pouvez lui donner le ballon n'importe comment il vous le rend toujours propre »[5].

Sa rupture de ligament croisé en mars 2014, et l'éloignement pendant près de deux ans des terrains, impose à Strootman d'avoir perdu en vitesse d’exécution et capacité à enchaîner les courses à très haute intensité et des prestations plus neutres que par le passé[5].

En 2016-2017, Strootman évolue en double pivot avec Paredes dans un 3-4-3. Un poste taillé pour ses qualités de joueur polyvalent et son activité des deux côtés du terrain qui lui permettent de terminer avec six buts et neuf passes décisives[2]. En mars 2018, le directeur sportif romain Monchi explique que « Strootman est un professionnel exemplaire. (...) C’est un joueur important pour nous sur le terrain et dans le vestiaire, car c’est un joueur de personnalité »[5].

Strootman est souvent comparé à Mark Van Bommel, l'infatigable milieu hollandais révélé au PSV Eindhoven comme lui et qui évolue avec Kevin lors de la dernière année de sa carrière en 2012-2013 et en équipe nationale. La qualité regroupant deux joueurs étant avant leur activité sans relâche. À son arrivée à Rome, Strootman est surnommé le « nouveau Roy Keane », pour son esprit combatif et son style agressif[2].

Palmarès

En club

Statistiques

Statistiques de Kevin Strootman au 26 août 2018[10]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Barrages Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
2007-2008 Drapeau des Pays-Bas Sparta Rotterdam Eredivisie 3 0 0 - - - - - - - - - - - - - - - - 3 0 0
2008-2009 Drapeau des Pays-Bas Sparta Rotterdam Eredivisie 25 2 3 3 1 0 - - - - - - - - - - - - - 28 3 3
2009-2010 Drapeau des Pays-Bas Sparta Rotterdam Eredivisie 28 2 4 4 3 4 - - - - - - - 4 0 0 - - - 36 5 8
2010-jan 2011 Drapeau des Pays-Bas Sparta Rotterdam Eerste Eredivisie 16 4 2 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - 17 4 2
Sous-total 72 8 9 8 4 4 - - - - - - - 4 0 0 - - - 84 12 13
2011 Drapeau des Pays-Bas FC Utrecht Eredivisie 14 2 3 2 0 1 - - - - - - - - - - 4 0 0 20 2 4
Sous-total 14 2 3 2 0 1 - - - - - - - - - - 4 0 0 20 2 4
2011-2012 Drapeau des Pays-Bas PSV Eindhoven Eredivisie 30 2 8 5 1 1 - - - C3 11 3 2 - - - 7 1 2 53 7 13
2012-2013 Drapeau des Pays-Bas PSV Eindhoven Eredivisie 32 6 10 5 1 0 1 0 0 C3 4 1 0 - - - 7 0 1 49 8 11
Sous-total 62 8 18 10 2 1 1 0 0 - 15 4 2 - - - 14 1 3 102 15 24
2013-2014 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 25 5 6 4 1 1 - - - - - - - - - - 7 2 1 36 8 8
2014-2015 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 6 0 2 - - - - - - C1 1 0 0 - - - - - - 7 0 2
2015-2016 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 5 0 1 - - - - - - - - - - - - - 3 0 0 8 0 1
2016-2017 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 33 4 8 3 0 1 - - - C1+C3 2+7 0+2 0 - - - 8 0 0 53 6 9
2017-2018 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 32 1 0 1 0 0 - - - C1 11 0 1 - - - 5 0 0 49 1 1
Sous-total 102 10 16 8 1 2 - - - - 21 2 1 - - - 23 2 1 154 15 20
2018-2019 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 4 0 1 - - - - - - C3 1 0 0 - - - - - - 5 0 1
Total sur la carrière 249 28 46 28 7 8 1 0 0 - 36 6 3 4 0 0 41 3 4 359 44 61

Notes et références

  1. a b c d e et f « Cinq choses à savoir sur Kevin Strootman, la nouvelle recrue de l'OM », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le 25 septembre 2018)
  2. a b c d e f g h i j k l et m « Tout ce qu'il faut savoir sur Kevin Strootman, nouvelle recrue de l'OM », sur francefootball.fr, (consulté le 25 septembre 2018)
  3. « Strootman à l'AS Rome (off.) », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  4. « Serie A, AS Roma : Le Néerlandais Strootman blessé au genou », sur eurosport.fr, Eurosport,
  5. a b c d e f g h et i « Qui est Kevin Strootman, l'homme à tout faire de Rudi Garcia ? », sur ledauphine.com, (consulté le 25 septembre 2018)
  6. « Roma : Kevin Strootman titulaire pour la première fois depuis 16 mois », sur francefootball.fr, France Football,
  7. a b et c « Mercato OM : qui est Kevin Strootman, le milieu tout proche de Marseille ? », sur rtl.fr, (consulté le 25 septembre 2018)
  8. « Transferts : Marseille officialise l'arrivée de Kevin Strootmanen », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  9. « Le top 10 des plus gros transferts de l'histoire de l'OM », sur francefootball.fr (consulté le 25 septembre 2018)
  10. « Fiche de Kevin Strootman », sur footballdatabase.eu

Liens externes