Kazuyuki K. Null

Kazuyuki K. Null
Description de l'image Kknullnull.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Kazuyuki Kishino
Naissance (57 ans)
Tōkyō (Drapeau du Japon Japon)
Activité principale Musicien, chanteur
Genre musical Noise rock, musique bruitiste, musique expérimentale
Instruments Guitare, batterie, machines électroniques
Labels NUX Organization
Site officiel http://www.kknull.com/

Kazuyuki Kishino (岸野一之), dit Kazuyuki K. Null (KK. Null) est un musicien expérimental multi-instrumentiste japonais. Il commença comme guitariste mais acquit rapidement des talents de compositeur, chanteur, batteur, auxquels on peut ajouter l'utilisation fréquente de machines électroniques. Il a également étudié la danse Butō.

Projets

En 1983 il fonde le groupe Absolute Null Punkt (plus connu sous le nom de ANP) avec Seijiro Murayama. En 1984 il rejoint le groupe de noise rock/rock progressif Ybo2. Enfin il fonde Zeni Geva dans sa ville natale de Tōkyō en 1987.

NUX Organization

Kazuyuki K. Null est également le fondateur du label indépendant NUX Organization consacré à la musique bruitiste et au noise rock. Le label a sorti des disques de Null et Zeni Geva, Shellac, Melt-Banana, Merzbow et d'autres groupes[1].

Collaborations

Il a depuis produit des albums pour d'autres artistes, et participé à de nombreuses collaborations avec des musiciens parmi lesquels on peut citer John Zorn, Steve Albini, Boredoms, Seiichi Yamamoto, Jim O'Rourke, Merzbow, Fred Frith, James Plotkin, Keiji Haino, Otomo Yoshihide, Jon Rose, Atau Tanaka, Zbigniew Karkowski, Z'EV, Alexei Borisov. Noisegate et Philip Samartzis. Il a également joué des concerts conjoints avec des artistes aussi réputés que Sonic Youth ou Mike Patton.

Style

KK. Null en concert avec Zeni Geva

Null est bien connu pour ses techniques de manipulation de son (nullsonic), et l'usage d'antennes pour la capture et l'amplification de faibles signaux radio.

Discographie (incomplète)

  • Sous le pseudonyme de Tibeta Ubik (avec Merzbow):
    • 2
    • 3
  • Apparition dans des compilations:
    • « Scatovator » sur ...It Just Is (2005)

Notes et références

Liens externes