Karole Rocher

Karole Rocher
Description de cette image, également commentée ci-après
Karole Rocher lors de la 37e cérémonie des César, en 2012.
Naissance (46 ans)
Bezons, France
Nationalité Drapeau : France Française
Profession
Films notables Stella
Le Bal des actrices
Polisse
Madame Claude
Séries notables Braquo

Karole Rocher, née le à Bezons (Île-de-France), est une actrice et réalisatrice française.

Biographie

Enfance et formation

Karole Rocher grandit à Sartrouville dans un milieu ouvrier[1]. D'origine corse du côté maternel, elle noue un lien fort avec l'île de Beauté[2] où elle passe tous ses étés aux côtés de ses grands-parents lorsqu'elle était enfant et adolescente.

A l'âge de 17 ans, elle est contrainte de quitter le foyer familial[3]. Elle exerce alors le métier de serveuse de café.
En 1995, elle est repérée dans la rue par la costumière Gigi Lepage[4]. Par son intermédiaire, elle apparait dans le clip de Princess Erika réalisé à La Ciotat par Olivier Dahan : Faut qu’j'travaille. Dans ce clip musical, apparait également Romain Duris.

Débuts et révélation

Remarquée alors par Olivier Dahan pour ce clip, elle se voit ensuite confier son premier rôle par le réalisateur franco-algérien Rachid Bouchareb dans L’honneur de ma famille, avec Roschdy Zem.

Elle rencontre la réalisatrice Sylvie Verheyde, en 1997, qui l'entraîne à faire ses débuts au cinéma dans son premier film, Un frère, dans lequel elle interprète une jeune fille désespérément attachée à son premier amour. Elle joue avec Emma de Caunes et Jeannick Gravelines.

En 2000, elle poursuit son chemin en tournant dans le film dramatique Sauve-moi de Christian Vincent, où elle retrouve l'acteur Roschdy Zem. La même année, Sylvie Verheyde lui propose à nouveau de jouer, dans son film Princesses, comédie dramatique produite par Cédric Klapisch et Bruno Levy.

En 2001, on la remarque devant la caméra d'Anne Fontaine dans Comment j'ai tué mon père aux côtés de Charles Berling et Michel Bouquet, puis on la voit apparaître, deux ans plus tard, dans Adieu d'Arnaud des Pallières, avec Michael Lonsdale.

Après avoir collaboré avec Julien Seri dans Scorpion, en 2007, s'ensuit une troisième collaboration avec Sylvie Verheyde dans Stella. La même année, elle fait aussi une apparition dans un clip musical du chanteur français Benjamin Biolay, Dans ta bouche, réalisé par Laetitia Masson.

Confirmation

Karole Rocher au festival de Cannes 2011.

L'année 2009 marque un tournant. D'abord, Maïwenn lui propose de jouer une version fictive d'elle-même dans le très remarqué Bal des actrices, dans lequel elle collabore avec un panel d'actrices françaises telles que Karin Viard, Jeanne Balibar, Romane Bohringer, Julie Depardieu ou encore Marina Foïs. Puis à la télévision, elle interprète le principal personnage féminin de l'acclamée série policière de Canal +, Braquo, dont la saison inaugurale est supervisée par Olivier Marchal et Frédéric Schoendoerffer. Le programme connaitra plusieurs saisons, qui lui permettront de développer le rôle du Lieutenant Roxane Delgado, en compagnie de Jean-Hugues Anglade, Nicolas Duvauchelle et Joseph Malerba.

Le succès de la série lui permet d'enchaîner les films. En 2011, elle fait partie du casting quatre étoiles réuni par Thierry Klifa pour le drame Les Yeux de sa mère. Elle tient l'un des seconds rôles du nouveau film de bande de Robert Guédiguian, Les Neiges du Kilimandjaro, et participe au thriller Dernière Séance, de Laurent Achard. Enfin, elle retrouve Maïwenn pour l'acclamé drame Polisse, film qui connaît un large succès critique et public, où sa performance lui permet de décrocher une nomination au César de la meilleure actrice dans un second rôle.

Elle ne tourne dès lors qu'un film par an, mais dans des registres de plus en plus légers. En 2012, elle retrouve Sylvie Verheyde qui lui confie un second rôle dans le drame historique Confession d'un enfant du siècle. En 2013, elle évolue dans la comédie dramatique Tip Top, de Serge Bozon. En 2014, elle enchaîne la comédie dramatique Les Yeux jaunes des crocodiles, de Cécile Telerman, et la satire Fastlife, écrite, réalisée et jouée par son compagnon Thomas N'Gijol.

Vie personnelle

À 19 ans, elle a rencontré un petit garçon de 7 ans, Thierno, dont la mère ne pouvait plus s’occuper. Elle a demandé au père (dont elle est l'amie) si elle pouvait faire partie de sa vie et ainsi lui apporter l'amour maternel qui lui manquait. Elle a donc accueilli le père et l'enfant chez elle, et l'a élevé comme son propre fils. Aujourd'hui, il est styliste de mode et photographe.

Elle est par ailleurs mère de quatre filles, Barbara (1996), Gina (2001), Angelina (2014) et Carmen (2017), ces deux dernières étant issues de sa relation avec le comédien et humoriste Thomas N'Gijol[6].

Elle est très proche des acteurs Nicolas Duvauchelle, rencontré sur le tournage de la série Braquo en 2009, et Joey Starr, avec qui elle a notamment tourné dans Le Bal des actrices et joué dans son clip Jour De Sortie. Les trois acteurs se sont également donné la réplique dans le film Polisse de Maïwenn en 2011.

Filmographie

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

En tant qu'actrice

Cinéma

Télévision

Clips

En tant que réalisatrice

En tant que scénariste

Distinctions

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par les bases de données Allociné et IMDb.

Notes et références

  1. « Dans les yeux de Karole Rocher », sur France Inter, (consulté le 12 avril 2021)
  2. « Karole Rocher, moteur ! », sur Libération, (consulté le 12 avril 2021)
  3. « Karole Rocher "Avec ou sans filtre" », sur France 3 Corse Via Stella, (consulté le 12 avril 2021)
  4. « Karole Rocher, lumineuse rockeuse », sur Madame Figaro, (consulté le 12 avril 2021)
  5. « Karole Rocher - La biographie de Karole Rocher avec Gala.fr », sur Gala.fr (consulté le 11 juillet 2020).
  6. a et b « Benjamin Biolay : le clip de "Aime mon amour" », sur lesinrocks.com, .

Liens externes