Karl Renner

Karl Renner
Illustration.
Karl Renner en 1905.
Fonctions
Président fédéral d'Autriche
[N 1]
(5 ans, 8 mois et 2 jours)
Élection
(nomination)
Réélection
(prorogation du mandat)
Chancelier Leopold Figl
Prédécesseur Arthur Seyss-Inquart (indirectement, intérim)
Wilhelm Miklas
Successeur Leopold Figl (intérim)
Theodor Körner (indirectement)
Chancelier fédéral d'Autriche

(1 an, 8 mois et 7 jours)
Président fédéral Karl Seitz
Prédécesseur Heinrich Lammasch
(ministre-président)
Successeur Michael Mayr

(7 mois et 23 jours)
Président fédéral Lui-même
Gouvernement Renner
Coalition ÖVP-SPÖ-KPÖ
Prédécesseur Arthur Seyss-Inquart
(indirectement)
Successeur Leopold Figl
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Untertannowitz,
Autriche-Hongrie
Date de décès (à 80 ans)
Lieu de décès Vienne, Autriche
Nationalité autrichienne
Parti politique Parti socialiste (SPÖ)
Profession Bibliothécaire

Karl Renner Karl Renner
Chanceliers fédéraux autrichiens
Présidents fédéraux de la République d’Autriche

Karl Renner, né le 14 décembre 1870 à Untertannowitz (aujourd’hui Dolní Dunajovice, en Moravie) et mort le 31 décembre 1950 à Vienne, était un homme d'État socialiste et juriste autrichien.

Il fut chancelier fédéral au début de la Première République, de 1918 à 1920, représentant en 1919 son pays lors des négociations du traité de Saint-Germain-en-Laye. De 1920 à 1934, il occupa un poste de délégué au Conseil national et le présida de 1931 à 1933.

Après la Seconde Guerre mondiale et l'indépendance de l'Autriche, il fut chef du Gouvernement provisoire en 1945, et premier président fédéral de la Deuxième République de 1945 à 1950.

Origines et formation

Karl Renner naît le [1],[2] à Unter-Tannowitz[2]. Il est le fils de Matthäus Renner et de son épouse Maria Habiger[2].

Renner est né dans une famille de paysans pauvres dont il était le dix-huitième enfant. Malgré cela, ses aptitudes intellectuelles lui ouvrirent la porte des études supérieures. Il étudia ainsi le droit à l'université de Vienne de 1890 à 1896, et fut, en 1895, l'un des membres fondateurs de l'organisation internationale Naturfreunde (Les Amis de la nature) dont il créa le logotype.

Carrière universitaire

Renner est l'auteur de Rechtsinstitute des Privatrechts und ihre soziale Funktion. Ein Beitrag zur Kritik des bürgerlichen Rechts (Institutions du droit privé et leur fonction sociale. Une contribution à la critique du droit civil.), publié en 1904. Cet écrit fait de lui l'un des initiateurs de la sociologie du droit.

À l'instar du social-démocrate autrichien Otto Bauer, ses idées concernant la protection juridique des minorités culturelles n'accèdent que maintenant à une acceptation et à une application pratique.

Carrière politique

50 schillings autrichiens de 1970 ; monnaie d'argent commémorant le 100e anniversaire de la naissance de Karl Renner.

Attiré par la politique, Renner, bibliothécaire au Parlement, intègre le Parti ouvrier social-démocrate en 1896. Il représente son parti au Conseil impérial (Reichsrat) à partir de 1907. Il accède, après le retrait de l'empereur Charles Ier, aux fonctions de chancelier fédéral et de ministre des Affaires étrangères de 1918 à 1920.

Après le traité de Saint-Germain-en-Laye de 1919, faisant suite à la Première Guerre mondiale, l'Autriche est proclamée république et Renner, qui y représentait son pays, est nommé président du Conseil national (assemblée représentative). Il soutient l'idée d'une annexion de l'Autriche par l'Allemagne, mais s'éloigne cependant de la politique, à cause de l'Anschluss, pendant la Seconde Guerre mondiale.

À son retour en politique, à la chute du Troisième Reich, il met en place un gouvernement provisoire, dont il fut le premier chancelier, et se bat pour obtenir que l'Autriche soit considérée comme une république indépendante. En 1945, il est nommé président fédéral. Il reste en fonctions jusqu'à sa mort, le [1]. Il est enterré au cimetière central de Vienne.

Notes et références

Notes

  1. Par intérim jusqu'au .

Références

  1. a et b Insée 1952, n. 2, p. 33.
  2. a, b et c Lewis 1995, p. 801.

Voir aussi

Bibliographie

  • [Insée 1952] Institut national de la statistique et des études économiques, L'Autriche : mémento économique, Paris, Presses universitaires de France, coll. « Conjoncture et études économiques / mémentos économiques » (no M5), , 1re éd., 1 vol., 320 p., 24 cm (OCLC 25761241, SUDOC 010227989).
  • [Pierré-Caps 1994] Stéphane Pierré-Caps, « Karl Renner et l'État multinational : contribution juridique à la solution d'imbroglios politiques contemporains », Droit et société, no 27 : « Production de la norme juridique »,‎ , 3e part. (« Études »), étude no 2, p. 421-441 (DOI 10.3406/dreso.1994.1284, lire en ligne).
  • [Lewis 1995] (en) Jill Lewis, « Renner, Karl (-) », dans A. Thomas Lane (éd.), Biographical dictionary of European labor leaders, t. 2 : M-Z, Westport et Londres, Greenwood, , 1re éd., 1 vol., p. 594-1128, 24 cm (ISBN 0-313-26456-2 et 0-313-29900-5, OCLC 31436182, notice BnF no FRBNF37496067, SUDOC 02240189X, lire en ligne), p. 801 (lire en ligne).

Articles connexes

Liens externes