Kaïthi

Kaïthi کیتھی ਕੈਥੀ
Image illustrative de l’article Kaïthi
Caractéristiques
Type abugida
Langue(s) angika, awadhi, bhojpuri, magahi, maithili, urdu
Historique
Époque c. xvie siècle – moitié du xxe siècle
Codage
Unicode U+11080 à U+110CF
ISO 15924 Kthi

La kaïthi (कैथी), aussi appelée kayathi ou kayasthi, est une écriture largement répandue dans des régions d’Inde du nord, surtout dans les anciennes provinces du nord-ouest, Awadh et Bihar. Elle était utilisée dans des écrits juridiques et administratifs, mais aussi dans des documents privés[1].

Étymologie

L’écriture kaïthi doit son nom aux Kayastha , un groupe social d’Inde traditionnellement constitué d’administrateurs et de comptables[2]. La communauté kayastha était étroitement liée aux cours princières et aux gouvernements coloniaux d’Inde du Nord ; ses membres étaient employés pour écrire et archiver les transactions sur les recettes, les documents légaux, les actes de propriétés, la correspondance générale et les annales des cours royales et des corps attachés à elles. L’écriture qu’ils utilisaient acquit le nom de « kaïthi ».

Histoire

La forme imprimée de l’écriture kaïthi au milieu du xixe siècle

On trouve des documents en kaïthi dès le xvie siècle. L’écriture était largement utilisée pendant la période moghole. Pendant les années 1880 du Raj britannique, la kaïthi était reconnue comme écriture officielle des cours judiciaires de Bihar. Bien qu’elle ait été plus répandu que le Devanagari dans certaines régions, elle perdit ensuite en popularité par rapport à d’autres écritures officielles.

Unicode

L’écriture kaïthi a été ajoutée au standard Unicode en octobre 2009, lors de la mise à jour vers la version 5.2. Le bloc Unicode pour la kaïthi est U+11080–U+110CF.

Références

Bibliographie

  • (en) Christopher R King, One Language, Two Scripts : The Hindi Movement in Nineteenth Century North India, New York:, Oxford University Press, .
  • (en) George A. Grierson, A Handbook to the Kaithi Character, Calcutta, Thacker, Spink & Co, .