Barrel House

(Redirigé depuis Juke joint)
Barrel House
Extérieur d'un juke joint à Belle Glade, Floride, en 1944.

Le terme Barrel House ou barrelhouse (« maison à tonneaux ») désigne un cabaret de blues[1] ou de jazz populaire qui servait également d'hôtel et était généralement implanté dans les bas quartiers noirs ou métisses de certaines villes ou campagnes américaines.

Juke Joint

Ce type d'établissement est aussi appelé juke joint. Pour Manuella Rebotini, juke provient du gullah "tapageur" et de "joint" qui en anglais signifie "Boui-Boui"; est un « lieu de danse, de musique, de boisson et de jeux[2] ».

Définition

Pour Christian Bouscaren, le terme désigne à la fois un café de mauvaise réputation et un style très rythmé de jazz[3].

Entre deux guerre, Nels Anderson le rapprochait du terme "cabaret" ou "tripot", et le considérait comme type d'hôtel très bon marché à Chicago[4].

Références

  1. PETIT DICTIONNAIRE DES CHANSONS ROCK, Tome 2, Volume 2 De François Grimpret, article sur IKE TURNER, éditions CAMION BLANC, 15 mars 2016
  2. Totem et tambour: Une petite histoire du rock’n roll et quelques réflexions psychanalytiques. Manuella Rebotini, éditions Odile Jacob, 2013, page 43
  3. Christian Bouscaren, Le Petit Ophrys - Dictionnaire Anglais-français, Éditions OPHRYS, 1994
  4. Le hobo, sociologie du sans abri; Nels Anderson, éditions Armand Colin, 2011