Joseph Saks

Joseph Saks
Fonction
Grand-rabbin
Biographie
Naissance
Décès
(à 59 ans)
Auschwitz
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint
Jeanne Dreyfus
Autres informations
Religion
Distinction

Joseph Saks ( à Padoubis ? dans l'Empire russe[1]-1944?, Auschwitz) est un Grand-rabbin français, rabbin de la Synagogue Nazareth de Paris. Il est déporté et assassiné  avec son épouse Jeanne Dreyfus(, Mulhouse-1944?, Auschwitz).

Biographie

Joseph Josse Saks naît le à Padoubis ? dans l'Empire russe, fils de Joseph Saks et de Joechved Liba. Il est domicilié, en 1905, 9 rue Vauquelin dans le 5e arrondissement de Paris et ces parents, 7 rue Poteau dans le 18e arrondissement de Paris.

Il est naturalisé français par décret du .

Il épouse Jeanne Dreyfus née le 10 juillet 1890 à Mulhouse[2],[3].

Première Guerre mondiale

Engagé volontaire pour 3 ans le dans le 5e arrondissement de Paris, dans le 132e régiment d'infanterie, comme élève ecclésiastique.

Pendant la Première Guerre mondiale, il est aumônier militaire titulaire israélite au groupe de brancardiers du 6e corps d'armée. Il est ensuite rattaché à la 6e section d'infirmiers par décision ministérielle du . Suite à une plaie accidentelle, il passera plusieurs séjours en hôpital militaire à Bray-sur-Somme et Chartres. Il est affecté à l'hôpital militaire de Lunéville le puis à Colmar le . Il est démobilisé le .

Il est affecté comme aumônier militaire au service de santé de la 15e région par décision ministérielle n° 280611 du [4].

Synagogue Nazareth

Après avoir réorganisé les offices de la Synagogue Nazareth, il est chargé du service des inhumations[5].

Il est domicilié successivement :

Seconde Guerre mondiale

Il est arrêté par la Gestapo en revenant d'un enterrement et son épouse le rejoint à Drancy[6]. Ils sont tous les deux déportés depuis la gare de Bobigny par le convoi no 68, en date du [2], à Auschwitz, où ils sont tués[7]. Leur dernière adresse est au 2 rue Gabriel-Vicaire dans le 3e arrondissement de Paris[2].

Distinctions

Hommage

Notes et références

  1. Dans Klarsfeld, 1978, on ne trouve pas le nom de son lieu de naissance, alors que pour son épouse c'est bien indiqué.
  2. a b et c Voir, Klarsfeld, 2012.
  3. « acte de naissance Jeanne Dreyfusn° 1389 », sur archives.haut-rhin.fr (consulté le 17 juin 2020), p. 485.
  4. a b c et d « Fiche militaire no  de matricule de recrutement 2 516 », sur archives.paris.fr (consulté le 17 juin 2020).
  5. Roger Berg, Histoire des Juifs à Paris : de Chilpéric à Jacques Chirac, Les éditions du Cerf, (présentation en ligne), p. 267
  6. Roger Berg, Histoire du rabbinat français (XVIe-XXe siècle), Les éditions du Cerf, (présentation en ligne), p. 106
  7. « acte de décès Jeanne Dreyfusn° 949 », sur archives.paris.fr (consulté le 17 juin 2020), p. 6.
  8. Voir, Mairie du 3e - La Synagogue Nazareth, discrète et singulière.

Annexes

Articles connexes

Bibliographie