Joseph-Paul Rambaud

Joseph-Paul Rambaud
Fonctions
Sénateur de l'Ariège (1929-1940)
Gouvernement IIIe République
Biographie
Nom de naissance Joseph-Paul Rambaud
Date de naissance
Lieu de naissance Pamiers
Date de décès (à 64 ans)
Lieu de décès Buchenwald
Nature du décès Déporté
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique Parti radical

Joseph-Paul Rambaud est un médecin et un homme politique français, sénateur, résistant, déporté, né le à Pamiers (Ariège) et mort le à Buchenwald.

Biographie

Joseph-Paul Rambaud fait ses études de médecine à Toulouse, puis retourne dans sa ville natale pour exercer, en 1904.

Il adhère au Parti radical, puis devient président du comité radical de Pamiers en 1905. En 1919, il est élu maire et conseiller général de Pamiers, et constamment réélu jusqu'en 1940. Il fait réaliser l'électrification intégrale du canton. En 1925, il devient président de la fédération départementale du Parti radical.

En 1929, Joseph-Paul Rambaud est élu sénateur, et réélu, dès le premier tour, en 1938. Il appartient à la commission de l'Hygiène, de l'assurance et de la prévoyance sociale ; à la commission de l'Administration générale et communale ; la commission de l'armée ; puis à la commission de la Comptabilité. Il mène une intense activité parlementaire, par ses rapports, ses interventions lors des débats, et ses questions aux ministres.

Le 10 juillet 1940, Joseph-Paul Rambaud vote contre les pleins pouvoirs à Philippe Pétain, ce qui lui vaut d'être révoqué de ses mandats locaux par le régime de Vichy. Il entre ensuite dans la Résistance, au sein du mouvement Combat. Il fonde l'Armée secrète en Ariège. Il apporte également son aide aux jeunes réfractaires au Service du travail obligatoire et aux personnes internées dans le camp du Vernet.

Le 17 juin 1944, Joseph-Paul Rambaud est arrêté, puis déporté à Buchenwald, où il meurt le 2 octobre 1944, no 69469.

Décoration

Voir aussi

Bibliographie

  • « Joseph-Paul Rambaud », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Louis Claeys, Deux siècles de vie politique dans le Département de l'Ariège 1789-1989, Pamiers, 1994.
  • Pierre Miquel, Les quatre-vingts, éditions Fayard, 1995, (ISBN 2-213-59416-3)
  • Olivier Wieviorka, Les orphelins de la République : destinées des députés et des sénateurs français, 1940-1945, Paris, Seuil, coll. « L'univers historique », (1re éd. 2001), 472 p. (ISBN 978-2-02-128374-7, présentation en ligne), [présentation en ligne].

Liens externes