Josef Zisyadis

Josef Zisyadis
Josef Zisyadis
Portrait de Josef Zisyadis (2007)
Portrait de Josef Zisyadis (2007)
Fonctions
Conseiller national[1]

Législature 44e (1991-1995)
45e (1995-1996)
46e (1999-2003)
47e (2003-2007)
48e (2007-2011)
Conseiller d'Etat vaudois
Député au Grand conseil vaudois
à 1996, réélu en 1998 et en 2007 (démission en 2007) –
Conseiller communal à Lausanne
Biographie
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Istanbul
Profession Théologien[1]

Josef Zisyadis, né le [1] à Istanbul, est un homme politique suisse.

Il est membre du Parti ouvrier et populaire (POP). Il a siégé au comité central du Parti suisse du Travail (PST) de 1983-2003 puis du Bureau politique de 1987-2003.

Pasteur à Paris jusqu'en 1983, il est secrétaire du POP de 1983 à 2008 (avec quelques interruptions). Il est également secrétaire national du PST en 1994-1995. Depuis 2009, il participe à La Gauche / Alternative Linke / La Sinistra, comme nouvelle formation politique alternative suisse.

Carrière politique

Josef Zisyadis a siégé au Conseil communal de Lausanne de 1989 à 1991 puis au Grand Conseil vaudois de 1990 à 1996. Il y a été réélu en 1998 et en 2007 (démission en 2007). De 1996 à 1998, il fut conseiller d'État du canton de Vaud (chef du Département de Justice, de Police et des Affaires militaires). De 1999 à 2002, il est constituant à l'Assemblée constituante vaudoise dont il sera membre du Comité.

Au niveau fédéral, il fut conseiller national de 1991 à 1996, puis réélu en 1999, 2003 et 2007.Josef Zisyadis a été particulièrement actif au Conseil national où il dépose de nombreuses interventions. De 2003 à 2011, il a coprésidé le groupe parlementaire Suisse-Grèce. De 2007 à 2011, il a coprésidé le groupe parlementaire du Goût. De 2010 à 2011, il a présidé le groupe parlementaire d'amitié pour un processus de paix au Pays basque. Entre 2007 et 2011, il a été membre de deux commissions: Commission de l'économie et des redevances CN (CER-CN) et Commission des institutions politiques CN (CIP-CN).

En 2006, il s'établit dans le canton d'Obwald afin de dénoncer l'impôt dégressif et la sous-enchère fiscale pratiquée par ce canton. En 2007, le Tribunal fédéral juge irrecevable le recours personnel de Josef Zisyadis, mais accepte le recours déposé avec lui par 3 citoyens d'Obwald. Dès lors, l'impôt dégressif est reconnu comme anti-constitutionnel en Suisse.

Grâce à son militantisme, il est parvenu à redresser le POP qui avait connu des temps difficiles dans les années 1980. Dès l'automne 2003, il est élu comme Conseiller national sous la bannière À gauche toute ! qui réunit le PST/POP et solidaritéS, deux formations politiques situées à la gauche du Parti socialiste et des Verts. En 2008, il quitte le Parti suisse du Travail au niveau national et rejoint La Gauche.

Josef Zisyadis a participé à plusieurs opérations pour casser le blocus de la bande de Gaza avant et après l'invasion israélienne de décembre 2008.

Sur le plan associatif, Josef Zisyadis est président de Slow Food Suisse. Co-fondateur de la Semaine suisse du Goût, qui a lieu depuis 2001, en septembre dans les écoles, les restaurants, chez les producteurs. Il en est le directeur depuis 2015. Il a créé « Les Jardins d'Ouchy », projet d'agriculture contractuelle de proximité dans le quartier sous-gare de Lausanne. Depuis 2011, il dirige le projet Patoinos, domaine agro-écologique de l'île de Patmos (Grèce).

Notes et références

Liens externes