José Tristany Pujol

Lucas de San Jose
Image illustrative de l’article José Tristany Pujol
Bienheureux
Naissance
Su (Lérida)
Décès (à 63 ans) 
Barcelone
Nom de naissance José Tristany Pujol
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagnol
Ordre religieux Ordre des Carmes déchaux
Béatification  Rome
par Benoît XVI
Vénéré par l'Église catholique romaine, l'Ordre du Carmel
Fête 6 novembre

Lucas de San Jose, né José Tristany Pujol est un prêtre, carme déchaux, mort martyr de la foi à Barcelone au début de la Guerre d'Espagne, tué par les milices républicaines. Il fait partie d'un groupe de centaines de prêtres et religieux, reconnus par l'Église catholique comme étant morts martyrs de la foi, et béatifiés en 2007.

Biographie

José Tristany Pujol est né à Su (ville de Lérida) en Catalogne, le . Peux d'éléments sur sa biographie sont disponibles. Il entre dans l'Ordre des Carmes déchaux sous le nom de Lucas de San Jose (Luc de saint joseph). Il a été ordonné prêtre[1]. Il meurt assassiné par les milices du camp républicain lors des persécutions religieuses au tout début de la Guerre d'Espagne, le , en sortant de son couvent à Barcelone[2].

Béatification

Le procès en béatification se déroule de 1952 à 1959. Il inclut 14 membres de l'Ordre du Carmel eux aussi assassinés lors de cette période. Le est signé le décret validant le procès. Le il est déclaré martyr de la foi.

Il est béatifié par Benoît XVI le avec 498 religieux espagnols, eux aussi morts martyrs à cette même période[2]. L'annonce est faite à Rome, sur la place Saint Pierre, l'homélie est prononcée par le JOSÉ SARAIVA MARTINS[4].

La cause de canonisation est ouverte sous le titre de « Lucas de S. José, carmélite, Leonardo José, Lasallien Apolonia Lizarraga du Saint-Sacrement et ses 61 compagnons »[5].

Culte

Sa fête est célébrée le 6 novembre, en même temps que tous les martyrs de la Guerre d'Espagne[6] ; sur certains sites, sa fête est indiquée le 20 juillet[7].

Son culte est célébrée par l'Eglise catholique et en particulier dans l'Ordre du Carmel[8].

Notes et références

  1. « LETTRE APOSTOLIQUE PAR LAQUELLE LE PAPE BENOÎT XVI A INSCRIT DANS L'ALBUM DES BIENHEUREUX 498 SERVITEURS DE DIEU MARTYRS EN ESPAGNE », sur vatican.va, Vatican, (consulté le 23 mars 2014)
  2. a et b (es) « Los 1523 mártires de la persecución religiosa en España durante la Guerra de 1936 y sus precedentes beatificados hasta el 13 de octubre de 2013. De ellos 11 han sido ya canonizados », sur hispanidad.info, HISPANIDAD FUTURA (consulté le 23 mars 2014)
  3. « BÉATIFICATION DE 498 MARTYRS DE LA PERSÉCUTION RELIGIEUSE EN ESPAGNE ; HOMÉLIE DU CARDINAL JOSÉ SARAIVA MARTINS », sur vatican.va, Vatican (consulté le 23 mars 2014)
  4. (it) Aggiunto, « Beato Luca di San Giuseppe (José Tristany Pujol) », sur santiebeati.it, Santi e Beati, (consulté le 29 mars 2014)
  5. Le site hispanidad.info donne une liste exhaustive de tous les 1001 martyrs de la Guerre d'Espagne, avec une très courte biographie.
  6. Claude, « José Tristany Pujol », sur martyretsaint.com, Martyrs et Saints, (consulté le 29 mars 2014) Groupe « Lucas de San José et ses 63 compagnons »
  7. A noter que le site ocarm.org : (es) Rafael Leiva Sánchez, « los Mártires Carmelitas del siglo XX en España », sur ocarm.org, Order of Carmelite (Italie) (consulté le 29 mars 2014) qui recense la liste des martyrs de l'Ordre des Carmes déchaux en Espagne pour le XXe siècle, ne cite pas le père Lucas de San Jose (à la date ou nous avons consulté ce site). Mais le document (es) Luis David de Santa Teresa, « SANTIDAD EN EL CARMELO TERESIANO / INDICE DE SUS CAUSAS DE CANONIZACION », sur portalcarmelitano.org, Portal Carmelitano, (consulté le 23 mars 2014) qui référence la liste de tous les saints, bienheureux ou carmes en cours de béatification, référence bien le père Lucas de San Jose et fournit même une petite photo d'identité.