Jordan Bardella

Jordan Bardella
Illustration.
Jordan Bardella en 2017.
Fonctions
Directeur national de Génération nation[a]
En fonction depuis le
(10 mois et 3 jours)
Président Marine Le Pen
Prédécesseur Gaëtan Dussausaye
Porte-parole du Rassemblement national[b]
En fonction depuis le
(1 an, 3 mois et 25 jours)
Avec Sébastien Chenu
Julien Sanchez
Président Marine Le Pen
Conseiller régional d'Île-de-France
En fonction depuis le
(3 ans et 28 jours)
Élection 13 décembre 2015
Circonscription Seine-Saint-Denis
Président Valérie Pécresse
Groupe politique FN puis RN
Biographie
Date de naissance (23 ans)
Lieu de naissance Drancy (France)
Nationalité Française
Parti politique FN (2012-2018)
RN (depuis 2018)
Site web jordan-bardella.fr

Jordan Bardella, né le à Drancy, est un homme politique français.

Membre du Front national puis du Rassemblement national depuis 2012, il est porte-parole et membre du bureau national du parti, ainsi que directeur national de Génération nation (anciennement Front national de la jeunesse).

Il est conseiller régional d'Île-de-France depuis 2015. Il est tête de liste du RN aux élections européennes de 2019 en France.

Origines et formation

Issu d'une famille maternelle originaire de Turin (Italie), Jordan Bardella naît le à Drancy[1]. Il dira plus tard qu'au sein du FN, il « représente l’origine modeste et la fibre sociale »[2]. Il grandit dans une cité HLM de Saint-Denis. Après avoir obtenu un baccalauréat économique et social[3] mention très bien[4], il obtient une licence de géographie à l'université Paris-Sorbonne en 2017[5].

Parcours politique

Débuts au FN

En 2012, il adhère au Front national[3]. À 19 ans, en 2014, il devient secrétaire départemental du FN de Seine-Saint-Denis[6]. Il est candidat, en binôme avec Christine Prus, aux élections départementales de 2015 dans le le canton de Tremblay-en-France ; ils obtiennent 41,04 % des voix au second tour, et ne sont pas élus[7].

Il est chargé en 2015 de la question des banlieues au sein du FN[5]. Lors des élections régionales de la même année, tête de liste FN en Seine-Saint-Denis, il est élu au conseil régional d'Île-de-France, avec Huguette Fatna, avec 14,7 % des voix au second tour[8]. En , il lance le collectif Banlieues Patriotes qui « veut rompre avec la politique de la ville et tendre la main aux électeurs des « territoires perdus » de la République »[9].

Candidat aux élections législatives de 2017 dans la douzième circonscription de la Seine-Saint-Denis, il est éliminé au premier tour avec 15,1 % des suffrages exprimés[10].

Il est réputé proche de Frédéric Chatillon[2], et un temps de Florian Philippot[11]. Il déclare lui-même n'être proche « que de Marine Le Pen »[2].

En , il est mis en examen pour diffamation envers le maire d'Aulnay-sous-Bois, Bruno Beschizza, ayant déclaré qu'il avait des « liens troubles […] avec l'islamisme radical »[12].

Porte-parole du RN

Le , après la démission de Florian Philippot du FN, Marine Le Pen, qui souhaite faire émerger une nouvelle génération de responsables au sein du parti, nomme Julien Sanchez, Sébastien Chenu et Jordan Bardella porte-parole du Front national[13],[14]. Marine Le Pen le nomme également directeur national du Front national de la jeunesse (FNJ) le 12 mars 2018[15],[16] ; le FNJ devient ensuite Génération nation (FN)[17].

Il prend position contre le mariage homosexuel, estimant que celui-ci crée les conditions d'une ouverture de la gestation pour autrui, ou de la procréation médicalement assistée[18]. Il souhaite également « couper les aides sociales » aux personnes présentes en France de façon clandestine[19].

Élections européennes de 2019

Il est désigné tête de liste du RN aux élections européennes de 2019 en France[20]. Ce choix doit, pour le député RN Louis Aliot, « montrer que, dans des partis politiques pourtant bien installés comme le RN, on donne aussi la chance à des jeunes qui sont issus de milieux populaires »[21]. Le journal Libération le décrit comme la « marionnette de Marine Le Pen » ou même comme la « caution moderniste d'une formation politique en fin de refondation »[2].

Notes et références

Notes

  1. Jordan Bardella est directeur national du Front national de la jeunesse du au .
  2. Jordan Bardella est porte-parole du Front national du au .

Références

  1. « M. Jordan Bardella », sur iledefrance.fr (consulté le 22 septembre 2017).
  2. a b c et d Tristan Berteloot, « Jordan Bardella, poupée de Front pour les européennes », sur liberation.fr, (consulté le 27 décembre 2018).
  3. a et b Eve Szeftel (AFP), « Régionales: Jordan Bardella, jeune candidat FN, mène campagne en Seine-Saint-Denis » sur Le Point, 2 décembre 2015.
  4. Virginie Le Guay, « Le Rassemblement national abat sa carte jeune », Paris Match, semaine du 26 décembre 2018 au 2 janvier 2019, p. 20.
  5. a et b Béatrice Houchard, « Au FN, Jordan Bardella devient "M. Banlieues" » sur L'Opinion, 8 octobre 2015.
  6. Le nouveau visage du FN sur Le Parisien, 16 juillet 2014.
  7. Résultats départementales 2015 : Canton Tremblay-en-France sur le site de France Télévisions, 29 mars 2014.
  8. Découvrez les 17 élus du 93 au conseil régional sur Le Parisien, 14 décembre 2015.
  9. « Le FN lance son collectif Banlieues patriotes », sur FIGARO, (consulté le 7 janvier 2019).
  10. Législatives 2017 Seine-Saint-Denis, 12e circonscription : résultats des élections sur le site de RTL, 18 juin 2017.
  11. Jordan Bardella, le monsieur banlieues du Front national sur Valeurs actuelles, 26 octobre 2016.
  12. « Le porte-parole du FN mis en examen pour diffamation envers le maire d'Aulnay-sous-Bois », sur europe1.fr, (consulté le 5 janvier 2018).
  13. Marc de Boni, « Après le départ de Philippot, Le Pen confie la communication du FN à Rachline » sur Le Figaro, 21 septembre 2017.
  14. « Jordan Bardella nommé porte-parole du FN » sur Le Parisien, 21 septembre 2017.
  15. « Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front national », sur http://www.frontnational.com, (consulté le 14 mars 2018).
  16. S.T., « Politique : l’élu du 93 Jordan Bardella devient président du FNJ », Le Parisien, édition de la Seine-Saint-Denis,‎ (lire en ligne).
  17. https://www.europe1.fr/politique/les-jeunes-du-rassemblement-national-deviennent-generation-nation-3690950.
  18. « « Plutôt Manif pour tous… » : qui est Jordan Bardella, favori pour être tête de liste du RN aux européennes ? » [archive], sur KOMITID, (consulté le 7 janvier 2019).
  19. RMC, « Jordan Bardella, du Rassemblement national :« Nous allons couper les aides sociales aux personnes qui sont clandestines dans notre pays. » » [archive], sur rmc.bfmtv.com (consulté le 7 janvier 2019).
  20. « Jordan Bardella officiellement tête de liste du Rassemblement national aux européennes », sur europe1.fr, (consulté le 7 janvier 2019).
  21. « Elections européennes : Jordan Bardella désigné tête de liste du Rassemblement national », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne).

Liens externes