Joliette (Québec)

Joliette
Joliette (Québec)
Cathédrale Saint-Charles-Borromée
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Lanaudière
Subdivision régionale Joliette (Chef-lieu)
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Alain Beaudry
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Joliettain, aine
Population 20 227 hab. (2018)
Densité 881 hab./km2
Population de l'aire urbaine 49 439 hab.
Géographie
Coordonnées 46° 01′ nord, 73° 27′ ouest
Superficie 2 297 ha = 22,97 km2
Divers
Langue(s) Français
Code géographique 2461025
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Joliette

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Joliette

Géolocalisation sur la carte : Lanaudière

Voir la carte administrative de la zone Lanaudière
City locator 14.svg
Joliette

Géolocalisation sur la carte : Lanaudière

Voir la carte topographique de la zone Lanaudière
City locator 14.svg
Joliette
Liens
Site web Site officiel

Joliette est une ville du Québec (Canada), située dans la municipalité régionale de comté (MRC) de Joliette, dont elle est le chef-lieu, et la région administrative de Lanaudière[1]. Il s'agit de la 6e plus grande ville de Lanaudière[2].

Géographie

Dans la MRC : Joliette

La ville de Joliette est situé dans les basses-terres du Saint-Laurent. Les conditions climatiques de la plaine du Saint-Laurent ont plusieurs impacts sur la population. La température moyenne, pour l’année, est de 5 degré Celsius, ce qui signifie une période de croissance plus longue que dans d’autres régions.[3] Le secteur est donc propice à l’agriculture en été. Les précipitations de neige durant l’hiver sont abondantes dans la région de Lanaudière. Ceci permet d’avoir de nombreuses activités hivernales à Joliette, comme la motoneige, le patin à glace et la raquette.

Secteurs

La ville est divisée en huit secteurs[4] :

  • Bélair et Christ-Roi Ouest
  • Christ-Roi Est
  • Centre-ville Est
  • Sainte-Thérèse
  • Saint-Jean-Baptiste et Carrefour-du-Moulin Est
  • Saint-Pierre Sud et Carrefour-du-Moulin Ouest
  • Saint-Pierre Nord
  • Centre-ville Ouest

Municipalités limitrophes

Transports

La ville de Joliette possède un service de transport en commun, la Corporation de transport Joliette métropolitain (CTJM). Le réseau couvre, en plus de Joliette, Notre-Dame-des-Prairies et Saint-Charles-Borromée. De plus, des autobus font la liaison entre Montréal et Joliette.

Il y a deux routes importantes qui traversent Joliette. La route 131, qui débute à Lavaltrie et se termine à Saint-Michel-des-Saints, traverse la ville du nord au sud. Cette route permet de se rendre à l'autoroute 40. Finalement, la route 158, qui débute à Lachute et se termine à Saint-Ignace-de-Loyola, au traversier, traverse la ville d'est en ouest.

Il y a un réseau cyclable de plus de 40 kilomètres, dont 10 kilomètres hors pistes. Il y a plusieurs places tout au long des pistes pour s'arrêter et où on retrouve des installations pour pique-niquer ou se désaltérer. On retrouve des passerelles pour traverser la rivière L'Assomption qui relient les quartiers Carrefour-du-moulin et Base-de-Roc.

Toponymie

« Barthélemy Joliette baptise l'endroit L'Industrie, car il désirait faire de ce village un centre industriel d'envergure. Lors de son incorporation, en 1864, la nouvelle ville a pris le nom de Joliette en reconnaissance de l'action de son fondateur. Devenue cité en 1918, elle fusionne avec Joliette-Sud en 1966, laquelle a été créée en 1957, et reçoit son statut actuel de ville en 1981 » [5].

Histoire

Barthélemy Joliette par Vital Desrochers (vers 1838)

L'histoire de la fondation de Joliette remonte au temps de Barthélemy Joliette, époux de Marie-Charlotte De Lanaudière, qui devient en 1823 développeur de la seigneurie de Lavaltrie, anciennement tenue par les seigneurs de Lanaudière.

Il fait construire des moulins à scie et à cardes sur les bords de la rivière L'Assomption. Il fera aussi construire un imposant manoir en pierre et d'autres moulins sur le site actuel de l'école Les Mélèzes.

Démographie

Évolution démographique
1996 2001 2006 2011 2016
17 54117 83719 04419 62120 484

Administration

Les élections municipales se font en bloc et suivant un découpage de sept districts[6].

Joliette
Maires depuis la fondation[7]
Élection Maire Qualité Résultat
1864-1872 Barthélemy Joliette Fondateur
1872-1874 L.F. Georges Baby Juge
1874-1875 Barthélemy Joliette Fondateur
1875-1891 Édouard Guilbault Politicien
1891-1892 J. Adolphe Fontaine
1892-1897 Pierre-Édouard McConville
1897-1903 J. Adolphe Renaud
1903-1910 Mathias Tellier Politicien
1910-1921 Alexandre Guilbaut
1921-1928 Émery Ladouceur
1928-1932 J. Georges Chevalier
1933-1934 Adrien Piette
1934-1938 J. Conrad Perreault
1938-1940 J. Baptiste. Fontaine
1940-1946 Alexandre Boisvert
1946-1949 Georges Étienne Laporte Médecin
1949-1952 Édouard Gervais Dentiste
1952-1955 Alexandre Boisvert
1955-1956 Rosaire Roch
1956-1970 Camille Roussin
1970-1978 Roland Rivest
1979-1982 Gilles Beaudry
1982-1990 Jacques Martin
1990-1995 Gilles Beaudry
1996-2000 Danielle Laferrière Première mairesse
2000 René Laurin
2002 Voir
2005 Voir
2009 Voir
2013 Alain Beaudry Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Culture

La musique prend une place importante à Joliette, lui donnant d'ailleurs sa devise ornée d'une clef de sol : « Joliette, Sol de musique ». On y voit la naissance de l'Orchestre symphonique des jeunes de Joliette (OSJJ) fondé et dirigé par le Père Roland Brunelle dès 1971. Fernand Lindsay crée en 1978 le Festival d'été de Lanaudière qui est un festival international de musique classique.

Il y a le Festival Blues de Joliette, qui se déroule à la fin du mois de septembre pendant trois jours. Durant ce festival, plusieurs artistes sont en spectacles dans différents restaurants et bars du centre-ville de Joliette. À la même période, on retrouve aussi la Semaine de la danse. À l'occasion de cette semaine, plusieurs ateliers et spectacles ont lieu pour faire découvrir les différents types de danse. Le tout se déroule dans différents endroits de la ville et est accessible à tous. Certaines représentations ont lieu sur la place Bourget, dans le centre-ville de Joliette.

Durant le mois de mai, le Festival Petits bonheurs initie les enfants de 0 à 6 ans à différents aspects de l'art. Cette initiation se fait sous forme d'ateliers et de spectacles dans différents endroits de la ville. On retrouve essentiellement de la musique, les arts du cirque, des contes et des ateliers de bricolage.

Au mois de juillet, se déroule le Festival Mémoire et Racines, et ce, depuis 1994. Ce festival est organisé par un organisme sans but lucratif qui fait la promotion « des arts traditionnels d'ici et d'ailleurs tels que la chanson, la musique, la danse et le conte »[8].

Durant l'hiver, se tient le Festi-glace de la MRC de Joliette. Lors de la première journée du festival, les festivités sont lancées par un un spectacle de feux d'artifices en soirée. Les activités du festival ont surtout lieu sur la rivière l'Assomption, qui est transformée en patinoire pour l'occasion. On retrouve plusieurs activités tout au long du festival, comme des spectacles de musique, des démonstrations de sculptures sur neige, des parties de hockey amicales. Le long de la rivière, il y aussi quelques kiosques de nourritures et de boissons chaudes.

La ville abrite le musée d'art de Joliette, fondé en 1976 grâce au travail du père Wilfrid Corbeil. Il a été rénové de façon importante en 1984 et 1992 pour se mettre aux normes muséales et agrandir son espace. Les dernières rénovations ont eu lieu en 2015 et ont grandement modifiées l'esthétisme de l'édifice.

La ville possède aussi une bibliothèque d'envergure, située depuis 2007 dans l'ancienne église de Saint-Pierre-Apôtre. La bibliothèque Rina-Lasnier est nommée ainsi en l'honneur de la poétesse Rina Lasnier.

Éducation

Le collège constituant de Joliette partie intégrante du Cégep régional de Lanaudière

La Commission scolaire des Samares gère les écoles publiques francophones suivantes :

  • École secondaire Thérèse-Martin
  • École secondaire Barthélemy-Joliette
  • École Primaire Des Mésanges
  • École Primaire Saint-Pierre (Marie-Charlotte)
  • École Primaire Les Mélèzes
  • École Primaire Monseigneur J.-A. Papineau
  • Maternelle Wilfrid-Gervais

La Commission scolaire Sir Wilfrid Laurier gère les écoles publiques anglophones suivantes :

Écoles privées francophones:

Évêché

La cathédrale.

Sports

La rivière l'Assomption en été
Rivière l'Assomption.

La ville a accueilli les compétitions de tir à l'arc des Jeux olympiques de Montréal en 1976[11] et les Jeux du Québec durant l'été 1978. D'ailleurs, on retrouve toujours le site de tir-à-l'arc dans le quartier Base-de-Roc.

Joliette a également été l'hôte des jeux d'hiver d'Olympiques spéciaux Québec en février 2011.

On peut aussi y patiner l'hiver sur la rivière L'Assomption, la deuxième plus longue patinoire extérieure sur rivière du Canada et la plus longue du Québec.

Une équipe de la Ligue de hockey senior AAA du Québec (LHSAAAQ), Les Sportifs, évolue localement au Centre récréatif Marcel-Bonin.

Au niveau du soccer, la ville de Joliette est représentée par Le laser. Cette association regroupe près de 2000 joueurs âgés de 4 ans ou plus. Cette association existe depuis la fin du XXe siècle et depuis 2009, elle regroupe les associations de soccer mineur de Joliette, Notre-Dame-des-Prairies, Saint-Charles-Borromée, Saint-Paul et Saint-Thomas[12].

Il y a aussi une équipe de football américain, les Pirates. Cette organisation voit le jour en 1992 et est une équipe de niveau scolaire attachée à l'école secondaire Barthélemy-Joliette. En 1998, l'équipe se détache du milieu scolaire pour devenir une organisation civile. Ce changement est fait pour répondre au nombreuses demandes de l'extérieur de l'école. Au fil des années, différents niveau de compétition sont ajoutés, comme peewee, moustique et atome. En 2018, l'organisation s'associe avec les Braves de Lanaudière et devient une équipe de flag-football[13].

Les amateurs de golf ont accès à un parcours de 18 trous au Club de golf Base de Roc. Ce club est présent, dans le quartier Base-de-Roc, depuis 1978. Parmi les services offerts, on retrouve une académie pour se perfectionner avec des joueurs expérimentés, des journées de démonstration par des compagnies dans le domaine du golf ainsi que des camps pour les enfants de 7 à 18 ans.[14] On retrouve aussi un autre club de golf, Club de Golf de Joliette, installé depuis 1951, mais situé dans la ville voisine de Saint-Charles-Borromée.

Parcs

Plusieurs parcs et espaces verts sont présents dans la ville de Joliette. Leur s noms sont souvent associés à des personnalités ou familles importantes de l'histoire joliettaine. Plusieurs parcs sont équipés de divers équipements, comme des terrains de sport, des modules pour enfants, des jeux d'eau et une connexion WiFi.[15]

  • Parc Antonio-Barrette
  • Parc Arthur-Leblanc
  • Parc Arthur-Normand
  • Parc Arthur Robillard
  • Parc Bélair
  • Parc des Dalles
  • Parc Désilets
  • Parc Émile-Prévost
  • Parc Étoile-du-Nord
  • Parc Georges-Émile-Lapalme
  • Parc Georges-Rondeau
  • Parc Hervé-Champoux
  • Parc Joseph-Édouard-Gervais
  • Parc Joseph-Pierre-Richard
  • Parc Lajoie
  • Parc Louis-Querbes
  • Parc Marsolais
  • Parc Pierre-Charbonneau
  • Parc Réal-Laurin
  • Parc Renaud
  • Parc Riverain
  • Parc Robert-Quenneville
  • Parc Saint-Jean-Baptiste
  • Parc Savignac
  • Parc Soeur-Hermias
  • Place des Moulins
  • Île Vessot
  • Réserve naturelle Marie-France-Pelletier

Commerce et industrie

Les Galeries Joliette vu de son stationnement
Galeries Joliette

Le centre commercial appelé Galeries Joliette abrite plus de 130 magasins et restaurants. Il ne comporte qu'un seul étage, alors les agrandissements, lorsque nécessaires, se font en allongeant les galeries. L'ensemble occupe donc une vaste superficie.

Le centre-ville de Joliette compte près de 250 entreprises dans le domaine des services, du commerce, de la restauration et des bars. Il a été rénové en 2008-2009.

Quelques entreprises occupent une place importante à Joliette. L'entreprise Bridgestone Canada emploie plus de 1 000 personnes dans son usine située sur le boulevard Firestone. Lors de son implantation en 1965, il s'agissait de l'usine de la compagnie Firestone, d'où l'origine du nom du boulevard.[7] En 2016, Bridgestone Canada annonce un investissement de 312 millions de dollars pour moderniser l'usine de Joliette sur une période de 5 ans. Du même souffle, la compagnie assure que les quelques 1000 emplois seront conservés pour au moins 20 ans.[16] En 2018, la compagnie commence la construction d'un nouvel entrepôt automatisé au coût de 56 millions de dollars. L'ajout de cet entrepôt doit permettre d'augmenter la production de pneus à près de 20 000 par jour d'ici 2020[17].

La Librairie Martin est présente à Joliette depuis 1925 et est toujours en activité. René Martin achète la librairie Saint-Joseph, situé sur la rue Notre-Dame en 1925. Avant la fin de cette année, il déménage son entreprise sur le boulevard Manseau. En 1934, un nouveau magasin est ouvert sur la place Bourget et la librairie, avec un service de papeterie, devient le principal fournisseur des commissions scolaires de la région.[18] Entre 1940 et 1990, plusieurs incendies frappent la ville de Joliette. La librairie ne sera pas épargnée et sera détruite par un incendie en 1972. La librairie sera reconstruite sur la rue Saint-Viateur et y restera jusqu'à sa fermeture en avril 2016. Le bâtiment n'est plus rentable, notamment à cause du contenu gratuit sur internet.[19] Après des négociations difficiles avec les employés et un lock-out, la librairie ouvre ses portes à nouveau en octobre 2016, mais dans les Galeries Joliette, où la librairie avait une filiale express depuis 2012.

Personnalité liée à la ville

  • Élise Desaulniers; écrivaine, journaliste, militante végane née à Joliette.
  • André Marchand; musicien, cofondateur du groupe La Bottine Souriante.
  • Gisèle L'Épicier; artiste peintre.
  • Jocelyn Jalette; illustrateur, bédéiste.
  • Martin Héroux; luthier[20].
  • Antonio Barrette; député de l'Union nationale, premier ministre du Québec et ambassadeur du Canada en Grèce.
  • Robert Quenneville; ministre important dans le gouvernement libéral de Robert Bourassa.
  • Marcel Bonin; joueur de hockey des Canadiens de Montréal.
  • Père Wilfrid Corbeil; architecte, peintre et fondateur du Musée d'art de Joliette.
  • Père Rolland Brunelle; violoniste et professeur de musique.
  • Père Fernand Lindsay; fondateur du Festival international de Lanaudière.

Notes et références

  1. Gouvernement du Québec, « Joliette », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire
  2. Ministère des affaires municipales et de l'habitation du Québec, Région administrative 14 : Lanaudière, Québec, Gouvernement du Québec, , 7 p. (lire en ligne), p. 4
  3. Ministère des Ressources naturelles et de la Faune, Portrait territorial : Lanaudière, Québec, Gouvernement du Québec, , 88 p. (ISBN 9782550498070, lire en ligne), p. 11
  4. Ville de Joliette, « Carte des secteurs », sur Portail citoyen (consulté le 24 septembre 2018)
  5. Toponymie : Joliette
  6. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux pour l'élection générale du 5 novembre 2017 et quelques données statistiques », sur Élections Québec (consulté le 24 mars 2019)
  7. a et b Lépicier Saint-Aubin, Claire, 1934-, Joliette en images, Joliette, Société d'histoire de Joliette De Lanaudière, , 157 p. (ISBN 9782895860860 et 2895860866, OCLC 897352169, lire en ligne), p. 101
  8. « Mission », sur Festival Mémoire et Racines (consulté le 10 avril 2019)
  9. "JOLIETTE ELEMENTARY ZONE." Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier. Consulté le 17 séptémbre 2017.
  10. "Joliette High School Zone Sec 1-5." Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier. Consulté le 5 séptémbre 2017.
  11. Robert Bérubé (dir. et Directeur général), C.O. Roger Rousseau (dir.) et al., Jeux de la XXIe Olympiade Montréal 1976 : Rapport officiel, vol. II Installations, Ottawa, , 239 p. (lire en ligne [PDF]), p. 190
  12. « Accueil | Joliette, Lanaudière | Association de soccer Le Laser », sur Soccerlaser (consulté le 16 avril 2019)
  13. « pirates | HISTOIRE », sur pirates (consulté le 16 avril 2019)
  14. « Accueil », sur Club de Golf Base de Roc (consulté le 17 avril 2019)
  15. Ville de Joliette, « Parcs et espaces verts — Loisirs », sur Ville de Joliette (consulté le 18 avril 2019)
  16. Zone Économie- ICI.Radio-Canada.ca, « Bridgestone agrandit son usine de Joliette avec l'aide de Québec », sur Radio-Canada.ca (consulté le 16 avril 2019)
  17. « Bridgestone annonce un investissement de 56 M$ à son usine de Joliette », sur www.laction.com (consulté le 16 avril 2019)
  18. Martel, Claude, 1963- et Centre régional d'archives de Lanaudière,, Histoire de Joliette : au coeur de Lanaudière, Joliette, Corporation des fêtes du 150e de la ville de Joliette, , 477 p. (ISBN 9782981348432 et 2981348434, OCLC 969055409, lire en ligne), p. 255
  19. iClic (www.iclic.com), « La Librairie Martin ferme ses portes définitivement », sur Le Journal de Joliette (consulté le 16 avril 2019)
  20. Ville de Joliette, « Nos artistes — Culture et patrimoine », sur Ville de Joliette (consulté le 10 avril 2019)

Annexes

Articles connexes

Liens externes