John Field

John Field
John field.jpg

John Field vers 1820.

Biographie
Naissance
Décès
(à 54 ans)
Moscou
Sépulture
Activités
Enfant
Leon Leonov ()
Autres informations
Instrument
Maîtres
Élève
Genre artistique

John Field est un pianiste et compositeur irlandais, né à Dublin le et mort à Moscou le .

Biographie

Avec Johann Baptist Cramer notamment, il prend des cours de piano auprès de Muzio Clementi[1]. Pianiste précoce[2], John Field fait ses premières armes comme représentant chez Clementi & Co, un fabricant de pianos réputé à Dublin[2]. Il profite de ses heures de travail pour apprendre la pratique de son instrument sous la direction de son employeur, pianiste amateur de fort bonne tenue. Il accompagne son patron dans plusieurs tournées commerciales en Europe[3]. C'est en 1803, à la faveur d'un passage à Moscou, qu'il décide de se fixer en Russie[1]. Il y fait une brillante carrière de virtuose et de professeur de piano[4]. Il meurt au retour d'une tournée à Naples[2], épuisé par la maladie[3]. Il est enterré au cimetière de la Présentation, à Moscou.

En termes de style musical, John Field ouvrit la voie à Chopin[2],[3],[4]. Il est l'un des premiers compositeurs utilisant la forme des nocturnes[4] (1812)[1].

Œuvres principales

Concertos pour piano

  • Concerto pour piano n° 1, H. 27 (1799)
  • Concerto pour piano n° 2, H. 31 (1811)
  • Concerto pour piano n° 3, H. 32 (1811)
  • Concerto pour piano n° 4, H. 28 (1814, révisé en 1819)
  • Concerto pour piano n° 5, H. 39 (1817), l'Incendie par l'Orage
  • Concerto pour piano n° 6, H. 49 (1819, révisé en 1820)
  • Concerto pour piano n° 7, H. 58 (1822, révisé en 1822-32)

Autres œuvres pour piano

  • 4 sonates pour piano
  • 18 nocturnes pour piano

Bibliographie

  • Peter Gammond et Denis Arnold (dir.) (trad. de l'anglais par Marie-Stella Pâris, Adaptation française par Alain Pâris), Dictionnaire encyclopédique de la musique : Université d'Oxford [« The New Oxford Companion to Music »], t. I : A à K, Paris, Éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins », (1re éd. 1988), 1171 p. (ISBN 2-221-05654-X, OCLC 19339606, notice BnF no FRBNF36632390), p. 791-792.
  • Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. de l'anglais par Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky, adaptée et augmentée par Alain Pâris), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionary of Musicians »], t. 1 : A-G, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », 1995 (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4 728 p. (ISBN 2-221-06510-7, OCLC 33447919), p. 1 259.
  • Encyclopédie de la musique (trad. de l'italien), Paris, Librairie générale française, coll. « Le Livre de poche/Pochothèque. Encyclopédies d'aujourd'hui », 1995, 1 142 p. (ISBN 2253053023, OCLC 491213341), p. 270.
  • Roland de Candé, Dictionnaire des musiciens, Paris, Seuil, coll. « Microcosme – Dictionnaires » (no 3), 1977 (1re éd. 1964), 279 p. (OCLC 41946818, notice BnF no FRBNF37409351), p. 85-86

Notes et références

  1. a, b et c Gammond 1988, p. 791
  2. a, b, c et d Candé 1977, p. 85.
  3. a, b et c Baker et Slonimsky 1995, p. 1 259.
  4. a, b et c Encyclopédie de la musique 1995, p. 270.

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque nationale de la Diète • Bibliothèque nationale d’Espagne • Bibliothèque royale des Pays-Bas • WorldCat
  • Partitions libres de John Field sur l'International Music Score Library Project