John Cusack

John Cusack
Description de cette image, également commentée ci-après
John Cusack au Festival de Cannes 2014.
Nom de naissance John Paul Cusack
Surnom Johnny
Naissance (52 ans)
Evanston (Illinois), États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur
Producteur
Scénariste
Chanteur
Films notables voir filmographie.
Site internet Site officiel

John Cusack est un acteur, producteur, scénariste et chanteur américain, né le à Evanston (Illinois).

Biographie

Enfance et famille

John Paul Cusack est né à Evanston dans l'Illinois aux États-Unis, dans une famille Catholique Irlando-Américaine[1]. Son père, Richard (Dick) Cusack (1925–2003) était aussi un acteur et réalisateur de documentaires[2] et possédait sa propre société de production. Il était également l'ami du militant Philip Berrigan[4]. Sa mère Nancy (née Carolan) est une ancienne enseignante en mathématiques et militante politique[5].

Il est le frère de Joan, Ann, Bill et Susie.

Carrière

John Cusack a notamment tourné sous la direction de Stephen Frears (Les Arnaqueurs et High Fidelity), Alan Parker (Aux bons soins du docteur Kellogg), Terrence Malick (La Ligne rouge), Tim Robbins (Broadway 39e rue), Spike Jonze (Dans la peau de John Malkovich), Clint Eastwood (Minuit dans le jardin du bien et du mal), Roland Emmerich (2012), Rob Reiner (Stand by Me) et Woody Allen (Ombres et Brouillard et Coups de feu sur Broadway).

À la fin des années 1990, il confirme son statut de star avec les succès au box-office : Tueurs à gages (Grosse Pointe Blank) et Les Ailes de l'enfer, blockbuster de Jerry Bruckheimer où il partage l'affiche avec Nicolas Cage et John Malkovich. Les années suivantes, il apparaît dans des films très divers : en marionnettiste dans Dans la peau de John Malkovich, en propriétaire de magasin de disques malheureux en amour dans High Fidelity ou en assassin dans la satire politique War, Inc., où il joue avec Hilary Duff et Marisa Tomei.

Prise de position

En septembre 2014, dans une interview au quotidien britannique The Guardian, à l’occasion de la sortie du film Maps to the Stars, John Cusack parle avec amertume du monde des studios d'Hollywood. Concernant la question de l'obsolescence programmée des acteurs et du sexisme ambiant, il affirme :

« J'ai encore 15 ou 20 ans avant d'être considéré comme un vieux. Pour les femmes, c'est violent. La formule de Bruce [Bruce Wagner, le scénariste du film] “à 26 ans, vous êtes ménopausée”, est absurde mais n'est pas loin de la vérité. J'ai des amies actrices qui ont été mises au rancart à 29 ans. [Les studios] veulent juste s'ouvrir une nouvelle boîte de gamines sexy de 22 ans. C'est limite en train de devenir du porno pour gamins[6],[7]. »

Il ajoute, concernant les jeunes actrices débarquées sur le marché :

« Quand j'étais enfant, les gens s'occupaient de toi. Il y avait des personnes bienveillantes dans le business. […] Pacino [à qui il a donné la réplique dans City Hall] te parlait, t'encadrait. Aujourd'hui, c'est différent. Le système ne fait que bouffer les jeunes acteurs avant de les recracher. C'est dur de survivre sans avoir une sphère de sécurité[6],[7] (...) C'est une maison close et les gens deviennent dingues[6]. »

Filmographie

Cinéma

John Cusack dans Tueurs à gages (1997).
John Cusack au San Diego Comic-Con International en juillet 2011.

Années 1980

Années 1990

Années 2000

Années 2010

Télévision

Distinctions

Récompenses

Nominations

Voix françaises

En France, Renaud Marx est la voix française régulière de John Cusack.

et aussi

Notes et références

Notes

  1. a, b, c et d Carton du doublage français sur le DVD zone 2.

Références

  1. (en)John Cusack Takes Five
  2. (en)Being John Cusack The Guardian, 01/07/2000.
  3. (en)Actor John Cusack on Hitler, politics and his movie 'Max': Is Art Mightier than War ? sur Beliefnet.com (« L'art est-il plus puissant que la guerre ? »).
  4. (en)Cusack, Richard J. Chicago Tribune, 3 juin 2003.
  5. a, b et c « John Cusack : «Hollywood est une maison close» », Le Figaro - 29 septembre 2014.
  6. a et b « L’acteur John Cusack dézingue Hollywood », 20 minutes.fr - 29 septembre 2014.

Liens externes