Joel Townsley Rogers

Joel Townsley Rogers
Naissance
Sedalia, Missouri, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 87 ans)
Washington (district de Columbia), Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Joel Townsley Rogers, né le à Sedalia, Missouri et décédé le à Washington, est un auteur américain de littérature populaire, notamment de roman policier.

Biographie

Docteur en lettres anglaises et en sciences humaines, il termine ses études supérieures à l’université Harvard en 1917. La même année, il joint les rangs de l’armée et participe à la Première Guerre mondiale en devenant pilote dans l’aéronavale, puis instructeur cantonné à Pensacola, en Californie, une expérience qui alimente dès les années 1920 ses nombreux récits d’aventures consacrés aux exploits d’aviateurs et publiés dans des pulps.

Démobilisé, il épouse en 1922 l'artiste-peintre Winifred Whitehouse, publie peu après son premier roman policier, Once in a Red Moon, et travaille aux relations publiques pour la maison d’édition Lowell Brentano. Dans les années 1930, il aborde la science-fiction et le fantastique avec quelques nouvelles et poursuit ses publications en littérature policière. En 1947, il publie Jeu de massacre[1], son roman policier le plus connu, qui raconte la sinistre et onirique enquête sur un meurtre d’un chirurgien new-yorkais dans une Nouvelle-Angleterre au décor étrange et macabre. Sa nouvelle intitulée Le Meurtrier a été adaptée à deux reprises par la télévision américaine.

Œuvre

Romans

  • Once in a Red Moon (1923)
  • His Name Was Not Forgotten (1943)
  • The Red Right Hand (1945)
    Publié en français sous le titre La Main perdue, Paris, Boursiac, coll. Crimes et alibis, 1947 ; réédition de la même traduction sous le titre Jeu de massacre, Genève, Ditis, Détective-club - Suisse no 57, 1950 ; réédition, Paris, Ditis, Détective-club - France no 26, 1950 ; réédition de la même traduction sous le titre La Sinistre Main droite, Paris, Néo, coll. Le Miroir obscur no 3, 1979; réédition sous le titre Jeu de massacre, Paris, J'ai lu policier no 30, 1965 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1908, 1988 [réédition 2002]
  • Lady with the Dice (1946)
    Publié en français sous le titre Dés pour destin (suivi de Mon amie la mort), Paris, Néo, coll. Le Miroir obscur no 118, 1986
  • The Stopped Clock ou Never Leave My Bed (1958)

Courts romans

  • The Smoke Trail (1928)
  • The Sea Raider (1930)
  • Too Game to Die (1930)
  • Murder in the Sky (1930)
  • The Angel of Death (1931)
  • False Feathers (1931)
  • The Sky-Jammers (1931)
  • The Raid of the Red Dragons (1935)
  • The Fourth of July Kid (1937)
  • Lonesome Road (1937)
  • A Date with Lachesis (1938)
  • To Hell—and Back (1942)
  • The Dead Can’t Die! (1943)
  • The Mercy of Hadj Aleman (1943)
  • Skyfull of Spies (1943)
  • Chariot of Fire (1944)
  • Night Before Murder (1946)
    Publié en français sous le titre Un éclair dans la nuit (précédé de Cauchemar d’une nuit d’été), Paris, Néo, coll. Le Miroir obscur no 99, 1985
  • The Hanging Rope (1946)
    Publié en français sous le titre Cauchemar d’une nuit d’été (suivi de Un éclair dans la nuit), Paris, Néo, coll. Le Miroir obscur no 99, 1985
  • My Friend Death (1947)
    Publié en français sous le titre Mon amie la mort (précédé de Dés pour destin), Paris, Néo, coll. Le Miroir obscur no 118, 1986
  • Captain Death’s Cargo (1949)

Nouvelles

Recueils de nouvelles

  • Night of Horror and Other Stories (2006), publication posthume
  • Killing Time (2007), publication posthume

Nouvelles isolées

  • Finders-Keepers (1920)
  • Lorraine Lee’s Love Affair (1921)
  • The Last of the Tatums (1921)
  • The Double Dealer (1921)
  • The Oak Tree (1922)
  • Beauty and the Bull (1922)
  • The Other Man’s Wife (1923)
  • They Lived, They Loved, They— (1923)
  • The Goblin Sheep (1926)
  • Beyond the Bitter River (1926)
  • South of Panama (1928)
  • The Plunge Off (1928)
  • The Yellow Hawk (1928)
  • The Sky Hook (1928)
  • Secret Operative K-13 (1928)
  • Blood on the Moon (1929)
  • Egg-Laying Crates (1929)
  • The Seventh Man (1930)
  • Early Bird (1930)
  • The Mail from Dead Man (1930)
  • The Spyflyer (1931)
  • The Ace Traitor (1931)
  • Lost Aces (1931)
  • Desperate River (1932)
  • The Flame Jumper (1932)
  • Enter Captain Death (1932)
  • The Flying Hearse (1932)
  • Cotton Cows (1932)
  • Vengeance is Mine (1933)
  • Belling the Cat (1934)
  • The Hiding Horror (1935)
  • Locusts from Asia (1937)
  • Plot for Murder (1937)
  • The Doom Club (1937)
  • The Doom Club (1937)
  • Beyond Space and Time (1938)
  • Pilots Die Young! (1938)
  • Drum Patrols (1940)
  • Blind is the Night (1941)
  • The Lights of Sing Sing ou Murderer’s Last Smoke (1941)
  • Pink Diamonds (1941)
  • Dead Men Don’t Float (1941)
  • Commandos Fight Alone! (1942)
  • The Mirror and the Clock (1943)
  • Death is My Domain (1943)
  • Return of the Murderer (1944)
  • Safari to Death (1944)
  • Tomorrow—the Deluge (1944)
  • The Great Stone Gods (1945)
  • The Murderer (1946)
    Publié en français sous le titre Le Meurtrier, Paris, Opta, Mystère magazine no 293, juillet 1972 ; réédition dans 14 histoires de meurtres, Paris, Chantecler, 1979
  • Killigee Swamp (1947)
  • The Murder Plot (1949)
  • Two Deaths Have I (1949)
  • Flight Into Fury (1950)
  • Moment Without Time (1952)
  • The Night the World Turned Over (1952)
  • Night of Horror (1958)

Adaptations pour la télévision

  • 1949 : The Murderer, saison 2, épisode 8 de la série télévisée Suspense, réalisé par Robert Stevens, d'après la nouvelle homonyme.
  • 1955 : The Murderer, saison 1, épisode 7 de la série télévisée Star Tonight, avec Buster Crabbe, d'après la nouvelle homonyme.

Prix et distinctions

Références

Liens externes

Notes

  1. Ce roman a été publié en français dans une seule et même traduction sous trois titres différents : La Main perdue, La Sinistre Main droite et Jeu de massacre.