Jimmy Durmaz

Jimmy Durmaz
image illustrative de l’article Jimmy Durmaz
Durmaz avec la Suède en 2015.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Toulouse FC
Numéro 21
Biographie
Nationalité Drapeau : Suède Suédois
Naissance (29 ans)
Lieu Örebro (Suède)
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. Depuis 2007
Poste Milieu gauche
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
2001-2005 Drapeau : Suède BK Forward
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2007-2008 Drapeau : Suède BK Forward 035 00(4)
2008-2012 Drapeau : Suède Malmö FF 110 0(14)
2012-2014 Drapeau : Turquie Gençlerbirliği 065 0(11)
2014-2016 Drapeau : Grèce Olympiakos 057 0(12)
2016- Drapeau : France Toulouse FC 053 00(7)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2009-2010 Drapeau : Suède Suède espoirs 008 00(0)
2011- Drapeau : Suède Suède 043 00(3)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 27 mai 2018

Jimmy Touma Durmaz, né le à Örebro en Suède, est un footballeur international suédois évoluant comme milieu gauche au Toulouse FC. Jusqu'en 2009, il portait le nom de sa mère, Touma, et non celui de son père, Durmaz.

Biographie

La famille Durmaz est suédoise, d'origine assyrienne : son père est assyrien de Turquie, sa mère assyrienne du Liban, tous les deux de confession syriaque orthodoxe et il se revendique lui-même comme « chrétien orthodoxe »[1]. Si ses convictions religieuses se lisent sur ses tatouages[1], son attachement à ses racines se traduit aussi par des gestes plus visibles, comme sa visite d'un camp de réfugiés syriens en Grèce[2].

Carrière

En club

Après cinq saisons passées sous les couleurs du Malmö FF, de 2008 à 2012, puis deux avec le club turc de Gençlerbirliği Spor Kulübü et deux avec l'Olympiakos, l’international suédois s'engage en fin de mercato (et alors qu'il a déjà disputé deux matchs de tour préliminaire de la Ligue des champions avec l'Olympiakos) avec le Toulouse Football Club, pour une durée de trois ans[3].

Malmö FF

Formé au club de BK Forward , un club d'Örebro, il s'engage à 19 ans avec le club le plus titré de Suède : le Malmö FF[4]. Arrivé le 7 juillet 2008, à une époque où il se fait appeler Jimmy Tourma (Tourma étant le nom de famille de sa mère[5]), il signe un contrat longue durée (cinq ans et demi) et se voit attribuer le numéro 21[4]. Il joue son premier match en Allsvenskan (la première division suédoise) dès la semaine suivante, le 14 juillet face au Hammarby IF[6].

À l'intersaison 2008-2009 il prend le nom de son père, Durmaz[7].

À partir de la saison 2010 il devient un titulaire de l'équipe avec laquelle il dispute vingt-neuf matchs (vingt-sept sur les trente possibles en championnat, plus deux en coupe) et est sacré champion de suède. En 2011, toujours titulaire en club, il découvre la Coupe d'Europe : d'abord la Ligue des champions où il joue les six matchs de son club: les matchs du deuxième tour de qualification contre le HB Tórshavn, du troisième tour de qualification contre les Glasgow Rangers puis les barrages perdus contre le Dinamo Zagreb. Puis le club est reversé en Ligue Europa et là encore Durmaz participe aux six matchs de son club (qui termine dernier du groupe F avec un match nul pour cinq défaites et est donc éliminé). La saison 2011 est également celle de ses premières sélections avec l'équipe de Suède, le lors d'un match amical contre Chypre[8].

Il commence en 2012 une cinquième saison sous les couleurs de Malmö, mais est transféré pendant l'été (en cours de saison pour le championnat suédois) au club turc de Gençlerbirliği S.K., à Ankara.

Gençlerbirliği S.K.

Ce transfert depuis Malmö se conclut après de longues négociations entre les trois parties[9] et est finalement acté en juillet[10] : Durmaz s'engage pour trois ans avec le club ankariote. Pour l'occasion, il demande et obtient la double nationalité suédoise et turque (son père étant lui-même turc)[11].
Durant deux ans il est titulaire dans son club de Süper Lig pour lequel il joue soixante-cinq matchs. En parallèle il participe activement aux qualifications pour la Coupe du monde 2014 où la Suède est éliminée en barrages par le Portugal.

Olympiakos

Dès juillet 2014 le club grec de l'Olympiakós le Pirée, alors quadruple champion de Grèce en titre et qualifié pour la Ligue des champions, essaye de faire venir Jimmy Durmaz, mais le président de Gençlerbirliği s'y oppose[12]. Finalement les deux clubs trouvent un accord le 21 août 2014[13],[14].

En deux ans dans le club, il ne parvient jamais à s'imposer : souvent blessé lors de sa première saison, au sein d'un effectif fourni, il joue finalement 54 matchs sur l'ensemble de ses deux saisons mais souvent en tant que remplaçant[15]. Et s'il remporte deux titres de champions de Grèce, il ne participe à aucun match de Ligue des champion pour laquelle il n'est même pas inscrit en 2015[15], seulement à quelques matchs (cinq) de Ligue Europa.

Les 27 juillet et 3 août 2016 il participe enfin à deux matchs de Ligue des champions, pour la première fois depuis 2011, lors du troisième tour de qualification. Mais le club est éliminé par l'Hapoël Beer-Sheva et reversé en Ligue Europa.

Toulouse FC

Le , Jimmy Durmaz est transféré au Toulouse Football Club, avec lequel il signe un contrat de trois ans dans le cadre d'un transfert estimé à 2,5 millions d'euros[3]. Il porte le numéro 21 sous ses nouvelles couleurs. Le 17 septembre 2016, il inscrit son premier but avec le club toulousain en marquant contre l'EA Guingamp. Il offre ainsi la victoire à son équipe. Il inscrira un deuxième but lors du choc contre le Paris Saint-Germain en remportant la rencontre 2 buts à 0.

En sélection

La carrière internationale de Jimmy Durmaz commence avec l'équipe de Suède espoirs en 2009 lors des éliminatoires du Championnat d'Europe de football espoirs 2011. Il participe entre 2009[16] et 2010[17] à huit des dix matchs de qualification (huit matchs de poule et deux de barrage), mais l'équipe est finalement éliminée en barrage par la Suisse[18] et ne participe donc pas au Championnat d'Europe de football espoirs 2011.

Jimmy Durmaz débute en sélection suédoise sénior l'année suivante, le , contre Chypre lors d'un match amical où il rentre en cours de match à la place d'Ola Toivonen[8].

Le 9 juin 2017 à la Friends Arena dans la banlieue de Stockholm, il égalise lors d'un match de qualification à la Coupe du monde 2018 face à la France avant que son équipe finisse même par s'imposer 2-1 en toute fin de rencontre grâce à Ola Toivonen profitant d'une grossière erreur du portier Hugo Lloris[19].

Statistiques

Statistiques détaillées

Statistiques de Jimmy Durmaz au 26 août 2017[20],[21]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Suède Suède Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd
2007 Drapeau de la Suède BK Forward D3 22 2 - - - - - - - - - - - - - - - - - 22 2 0
2008 Drapeau de la Suède BK Forward D3 13 2 - - - - - - - - - - - - - - - - - 13 2 0
Sous-total 35 4 - - - - - - - - - - - - - - - - - 35 4 0
2008 Drapeau de la Suède Malmö FF Allsvenskan 9 2 0 - - - - - - - - - - - - - - - - 9 2 0
2009 Drapeau de la Suède Malmö FF Allsvenskan 13 0 0 1 0 0 - - - - - - - - - - - - - 14 0 0
2010 Drapeau de la Suède Malmö FF Allsvenskan 27 2 6 2 0 0 - - - - - - - - - - - - - 29 2 6
2011 Drapeau de la Suède Malmö FF Allsvenskan 27 4 1 3 0 0 - - - 1 0 1 C1+C3 6+6 0 1+0 1 0 0 44 4 3
2012 Drapeau de la Suède Malmö FF Allsvenskan 15 6 0 - - - - - - - - - - - - - 2 1 0 17 7 0
Sous-total 91 14 7 6 0 0 - - - 1 0 1 - 12 0 1 3 1 0 113 15 9
2012-2013 Drapeau de la Turquie Gençlerbirliği Süper Lig 29 5 0 3 0 0 - - - - - - - - - - 6 0 0 38 5 0
2013-2014 Drapeau de la Turquie Gençlerbirliği Süper Lig 32 6 4 1 0 0 - - - - - - - - - - 8 0 0 41 6 4
Sous-total 61 11 4 4 0 0 - - - - - - - - - - 14 0 0 79 11 4
2014-2015 Drapeau de la Grèce Olympiakos Superleague 19 2 2 5 3 4 - - - - - - C3 3 0 0 7 1 2 34 6 8
2015-2016 Drapeau de la Grèce Olympiakos Superleague 23 7 5 2 0 3 - - - - - - C3 2 0 0 10 0 2 37 7 10
Sous-total 42 9 7 7 3 7 - - - - - - - 7 0 0 17 1 4 73 13 18
2016-2017 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 27 2 1 1 1 0 - - - - - - - - - - 7 1 1 35 4 2
2017-2018 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 20+1 3+1 3 2 0 0 1 0 0 - - - - - - - 3 0 0 27 4 3
Sous-total 47+1 5+1 4 3 1 0 1 0 0 - - - - - - - 10 1 1 62 8 5
Total sur la carrière 277 44 22 20 4 7 1 0 0 1 0 1 - 19 0 1 41 3 4 359 51 35

Buts internationaux

Palmarès

Drapeau : Suède Malmö FF

Drapeau : Grèce Olympiakos

Vie privée

Ses frères David Durmaz et Sharbel Durmaz sont aussi footballeurs. Il est également de la même famille que Sharbel Touma, ancien international suédois et joueur du Syrianska FC.

Notes et références

Notes

Références

  1. a et b Nicolas Stival, « «Pour l’amour du risque», «A nous la victoire», «Ma famille d’abord»… Voici Jimmy Durmaz, le nouvel atout du TFC », sur 20minutes.fr, (consulté le 28 septembre 2016)
  2. « Mais qui es-tu Jimmy Durmaz ? », sur tfc.info (consulté le 28 septembre 2016)
  3. a et b « Durmaz signe au TFC », sur sofoot.fr, (consulté le 17 septembre 2016)
  4. a et b (sv) Åsa Joseffson, « 19-åring klar för Malmö FF », sur sydsvenskan.se, (consulté le 29 septembre 2016)
  5. (it) Luca Bianchin et Filippo Conticello, « EURO senza barriere » [« Euro sans frontière »], sur La Gazzetta dello Sport, (consulté le 29 septembre 2016)
  6. (tr) « Fenerbahce wil talent Jimmy binnenhalen », sur turksvoetbal.net, (consulté le 29 septembre 2016)
  7. (sv) « MFF-löftet byter namn - Touma blir Durmaz », sur fotbollskanalen.se, (consulté le 29 septembre 2016)
  8. a et b (sv) Ulf Nilsson, « Durmaz blev blågul » [« Durmaz est devenu bleu et jaune »], sur SvenskaFans.com , (consulté le 18 septembre 2016)
  9. (sv) Olof Lundh, « Durmaz skrev på för Genclerbirligi: "Vågar inte vänta" », sur fotbollskanalen.se, (consulté le 29 septembre 2016)
  10. (tr) « Yakup Jimmy Durmaz Gençlerbirliği'nde », sur hurriyet.com.tr, (consulté le 29 septembre 2016)
  11. (tr) « Yakup Jimmy Durmaz Gençlerbirliği'ne geliyor », sur milliyet.com.tr, (consulté le 29 septembre 2016)
  12. (tr) « Jimmy Durmaz, Olympiakos yolunda » [« Jimmy Durmaz vers l'Oluympiakos »], sur trthaber.com, (consulté le 1er octobre 2016)
  13. (tr) « Jimmy Durmaz Olympiakos’ta » [« Jimmy Durmaz à l'Olympiakos »], sur fanatik.com.tr, (consulté le 1er octobre 2016)
  14. (en) « Olympiacos sign Durmaz as Samaris joins Benfica » [« l'Olympiacos fait signer Durmaz pendant que Samaris rejoint Benfica »], sur uefa.com, (consulté le 1er octobre 2016)
  15. a et b « À la découverte de Jimmy Durmaz », sur lesviolets.com, (consulté le 1er octobre 2016)
  16. (sv) « U21-landslagets spelare 2009 » [« Joueurs de l'équipe nationale U21 en 2009 »], sur svenskfotboll.se, (consulté le 18 septembre 2016)
  17. (sv) « U21-landslagets spelare 2010 » [« Joueurs de l'équipe nationale U21 en 2010 »], sur svenskfotboll.se, (consulté le 18 septembre 2016)
  18. « Les Suisses M21 iront à l'Euro 2011! », sur rts.ch,
  19. « Mondial 2018: les Bleus craquent sur la fin en Suède après une erreur de Lloris », sur lexpress.fr, (consulté le 1er juin 2018)
  20. « Jimmy Durmaz », sur national-football-teams.com (consulté le 26 août 2017)
  21. « Profil de Jimmy Durmaz », sur soccerway.com (consulté le 26 aout 2017)

Annexe

Liens externes