Jeunesse athlétique et culturelle de Mitsoudjé

Jeunesse Athlétique et Culturelle de Mitsoudjé (JACM)
Logo du Jeunesse Athlétique et Culturelle de Mitsoudjé (JACM)
Généralités
Surnoms JACM
Noms précédents Jeunesse Athlétique Club de Mitsoudjé
Fondation 1972
Couleurs Rouge et Blanc
Stade Stade Olympafrica de Mitsoudjé
Siège Mitsoudjé-Union des Comores
Championnat actuel Division 1
Président Adam Hamadi (Depuis 2014)
Entraîneur Youssouf Ahmada (Dakota)(Depuis 2013)
Site web http://www.00269.net/jacm/
Palmarès principal
National[1] Coupe des Comores de football, Coupe de la ligue de Ngazidja, Champion de Ngazidja D2

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Crée en 1972, la Jeunesse Athlétique et Culturelle de Mitsoudjé (JACM) est un club de football avec une vocation culturelle.

Historique

De la création à la remontée en D1[2]

Créée officiellement le 09 septembre 1972, sous les couleurs rouge et blanc symbolisant la richesse et la paix autour d'une seule cause, la Jeunesse Athlétique Club de Mitsoudjé (JACM) a connu des moments difficiles dans son existence mais, forts de leurs convictions sportives et fraternelles, ses membres ont toujours maintenu la cohésion et l'entente avec toutes les structures sportives de la région et du pays.

Ses grands Acteurs furent Randriamampianina Jacques Arisoa(Foundi Jacques), Moussa Mohamed Boina (Hidalgo), Ali Soifa Mzé, Mohamed Harithi, Ali Issa....

Vient ensuite la génération des Onze Combattants conduits sous les commandes d'Ali Mohamed Djaguerre après le dépouillement du club de son effectif.

En 1981, elle devient Jeunesse Athlétique et Culturelle de Mitsoudjé.

Elle est affiliée sous ce nom à la Fédération Comorienne de Football, très tardivement par rapport à ses pairs et a évolué pendant plusieurs années en division inférieure, cela pour des raisons d'injustice et d'animosité dont usaient certains esprits malintentionnés.

 Il a fallu attendre l'année 1986 pour que la JACM entre dans les rangs des grands clubs comoriens de première division avant d' être releguée en deuxième division en 1997. L'année suivante (1998) le club remonte dans le podium en remportant le titre de champion régional avec aux commandes, des joueurs comme Capitaine Ali Badoro, Mouhyoudine (Mouyou), Antoisse Chebli, El habchi.......

 Les Onze combattants [3]

Tous les supporters de la JACM connaissent cette expression pour l'avoir entendue plusieurs fois dans les chansons, l'avoir lue dans les banderoles et drapeaux dans les ambiances des matches. L'histoire des onze combattants est quelque peu ambiguë du fait de la diversité des versions des uns et des autres mais nous estimons donner ici, quelques pistes logiques et explicatives.

Tout a commencé un jour quand certains de ses membres deviennent victimes de chantage et de fausses promesses avancés par ci et par là. On se souviendra de tel qui se trouve contraint de quitter le foyer familial, tel renvoyé de l'école, tel menacé d'être envoyé en prison et... j'en passe.

Le groupe est vite affaibli et certains de ses joueurs sont partis dans d'autres clubs. 

Et de là naît les Onze combattants, avec l'expression mytique "JACM Bureau", onze joueurs ayant décidé de mener le combat et de faire vivre la JACM tambour battant. Ils ont pris les commandes.

En jouant plus de matches que les autres clubs (2 à 3 par semaine), ils ont souffert de plusieurs absents et de blessés...

Ces braves garçons ont fini par hisser le drapeau des reds en l'amenant en première division.

Les commentaires sont nombreuses(j'espère que nos fidèles internautes nous signaleront d'un éventuel abus)mais parmi ce groupe de onze, on retient une équipe type conduite par l'infatigable Foundi Jacques, comme entraîneur, Morabé et Soidriddine principaux animateurs et organisateurs. Il s'agit de: 

Préfet, Ali Mohamed, Salim ben Ali (Zito), Toihir (Selea), Sidi(Nyoumadzaha) - Toihir Lidro, Ndoudou, Meresse – Elarif Goulam, Mendoza, Hassane Ali Rafioun.

PS: Malgré les tentatives de désorganisation, certains joueurs partis ont revêtu le maillot rouge quelques années plus tard et d'autres se sentent privés d'un patrimoine important de leur jeunesse.

Palmarès

  • Coupe de la ligue
    • Vainqueur : 2015
    • Finaliste : 2016
  • Coupe du gouverneur 2003
  • Vice-champion de Ngazidja 2001, 2015
  • Championnat de Ngazidja division 2
    • Champion 1998
    • Champion 2014

Matchs de la JACM en compétitions internationales

Année Compétition Tour Pays Club Résultat
2008-2009 Ligue des champions arabes Tour préliminaire 1 Drapeau de la Palestine Wadi Ness 1-4 (N)

D : domicile, E : extérieur, N : terrain neutre

Notes et références

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « J.A.C.M. En quelque dates et quelques Noms: Épisode 1 », sur www.facebook.com (consulté le 28 février 2017)
  3. « J.A.C.M. En quelque dates et quelques Noms: Épisode 2 », sur www.facebook.com (consulté le 28 février 2017)