Jeunes verts (Suisse)

Jeunes Verts
(de) Junge Grüne
(it) Giovani Verdi
Image illustrative de l'article Jeunes verts (Suisse)
Logotype officiel.
Présentation
Président Kevin Morisod, Judith Schmutz et Luzian Franzini
Fondation 2004
Siège Berne (Suisse)
Idéologie Écologie politique
Affiliation européenne Fédération des jeunes verts européens
Affiliation internationale Jeunes verts mondiaux
Site web jeunesverts.ch

Les Jeunes Verts (en allemand : Junge Grüne et en italien : Giovani Verdi) sont une organisation politique suisse indépendante du Parti écologiste suisse[1]. Ils ont une représentantion au comité directeur du parti mère. Les Jeunes Vert-e-s ont 17 sections cantonales.

Positions

Les Jeunes Verts suisses sont une organisation politique de jeunesse s'engageant pour la protection de l'environnement. Les points importants des Jeunes Verts concernent la politique climatique, les transports et l'énergie, mais également la justice sociale, une formation de qualité, l'égalité des chances, la résolution pacifique de conflits ainsi qu'une politique œuvrant pour une Suisse ouverte et tolérante. Les Jeunes Vert-e-s veulent également une réduction rapide et massive des gaz à effet de serre ainsi qu'une réduction d'émission de tonnes de CO2 par personne. Concernant la politique des transports, le parti soutient des villes au trafic réduit. Ils s'engagent pour plus de places pour les vélos et promeuvent la mobilité "verte".

Les Jeunes Verts s'engagent pour la sortie immédiate du nucléaire. Ils soutiennent l'Initiative populaire des Verts concernant la sortie du nucléaire avant 2034. La production d'énergie doit être assurée par les énergies renouvelables et la réduction du gaspillage d'énergie.

Les Jeunes Verts sont engagés à défendre un meilleur système d'éducation, l'égalité entre les femmes et les hommes, et sont engagés contre la discrimination fondée sur l'origine, l'apparence, le sexe et l'orientation sexuelle. Les Jeunes Vert-e-s visent l'abolition de l'armée et soutiennent la promotion du commerce équitable. Enfin, ils se battent contre les réductions d'impôts pour les personnes financièrement aisées. Une autre préoccupation majeure des Jeunes Vert-e-s est le développement de l’État-providence. Cela inclut une sécurité sociale complète et un salaire minimum de vie pour tous les travailleurs.

Le jeune parti exige un fort engagement de la Suisse dans la lutte mondiale contre la pauvreté et soutient donc l'expansion de la coopération au développement. L'objectif devrait être de rendre la mondialisation plus juste socialement et écologiquement durable. Pour ces raisons, les Jeunes Vert-e-s au niveau international sont membres de la Fédération des Jeunes Verts Européens (FYEG) et des Jeunes Verts Mondiaux (Global Young Greens).

Organisation

Le Bureau des Jeunes Verts est composé de Kevin Morisod, Judith Schmutz et Luzian Franzini à la Co-présidence. Cédric Bodoira et Maja Haus assurent la coordination.

Représentation électorale

Lors des élections fédérales suisses de 2007, Bastien Girod fut élu au Conseil national.

Aujourd'hui, les Jeunes Verts sont présents dans 17 cantons[2]. En outre, les Jeunes Vert-e-s sont présents dans différents parlements locaux et cantonaux.

Références

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe

Site officiel