Jessica Biel

Jessica Biel
Description de cette image, également commentée ci-après

Jessica Biel au festival de Cannes 2013.

Nom de naissance Jessica Claire Biel
Naissance (35 ans)
Ely, Minnesota, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis américaine
Profession Actrice
Films notables Massacre à la tronçonneuse
Blade: Trinity
L'Illusionniste
L'Agence tous risques
Next
Hitchcock
Séries notables Sept à la maison

Jessica Timberlake[1],[2], plus connue sous le nom de Jessica Biel, est une actrice américaine née le à Ely (Minnesota).

Elle commence sa carrière en tant que chanteuse, en apparaissant dans de nombreuses productions musicales avant d'être révélée au grand public avec le rôle de Mary Camden dans la série télévisée familiale Sept à la maison, une production d'Aaron Spelling.

Au cinéma, elle remporte le Young Artist Awards de la meilleure actrice dans un second rôle dès 1997, à la suite de sa participation au film L'Or de la vie. Au début des années 2000, elle confirme son statut grâce à des productions comme la comédie dramatique Les Lois de l'attraction (2002), le film d'horreur Massacre à la tronçonneuse (2003), puis dans le registre de la comédie romantique pour les films chorales Valentine's Day (2010) et Happy New Year (2011) et s'illustre également dans le domaine de l'action avec les films Blade: Trinity (2004), Next (2007), L'Agence tous risques (2010) et le remake Total Recall : Mémoires programmées (2012).

Biographie

Enfance et formation

Ayant des origines allemande, française, anglaise, irlandaise et hongroise[3], Jessica Claire Biel est la fille de Kimberly Conroe, une femme au foyer et guérisseuse spirituelle et de Jonathan Biel, consultant en affaires et ouvrier électrique. Elle a un frère, Justin, né en 1985.

La famillle de Biel déménage fréquemment pendant son enfance. Elle vit notamment dans le Texas, le Connecticut et Woodstock avant de s’installer finalement à Boulder, dans le Colorado. Elle s’inscrit au lycée Fairview. Elle y pratique le football et l’athlétisme. De 2000 à 2002, elle étudie à l'Université Tufts, à Medford dans le Massachusetts.

Carrière

Débuts

Jessica aspire, dans un premier temps, à devenir chanteuse et s'entraîne dans l'espoir de jouer dans des comédies musicales. Elle apparaît dans de nombreux spectacles comme La Mélodie du bonheur, Annie ou La Belle et la Bête[5]. En 1994, elle participe à la « International Modeling and Talent Association Conference » à Los Angeles où elle est repérée par une agence, commence une carrière de mannequin et tourne quelques publicités pour des grandes marques telles que McDonalds ou Pringles[6].

Elle doit son premier rôle au cinéma pour le film musical It’s a Digital World, produit et dirigé par Paul Greenberg. À 14 ans, après avoir auditionné pour plusieurs pilotes de télévision, le producteur de Sept à la maison, Aaron Spelling, la remarque et la choisit pour interpréter le rôle de Mary Camden deux ans plus tard, qui la révèle au grand public.

En 1997, elle obtient le rôle de la petite fille de Peter Fonda, dans le drame, acclamé par la critique, L'Or de la vie. Son interprétation est récompensée par le Young Artist Awards de la meilleure actrice dans un second rôle. Profitant d’une pause pendant le tournage de Sept à la maison, elle fait partie du casting du film I'll Be Home for Christmas[5]. A ses 17 ans, elle défraie la chronique en apparaissant dans une séance photo sexy pour le magazine Gear, en mars 2000. Les producteurs de Sept à la maison sont scandalisés et intentent une action en justice contre le magazine[5]. Elle a ensuite exprimé le regret d’avoir effectué cette séance photo, affirmant avoir été trompé sur le rendu final[7].

Biel à bord de l'USS Abraham Lincoln, le 18 juin 2004

En 2001, elle joue la petite amie de Freddie Prinze Jr dans la comédie romantique Hot Summer. Souhaitant se détacher de son image de jeune fille sage, elle rejoint la distribution du film sulfureux Les Lois de l'attraction, en 2002. Elle y côtoie les acteurs James Van Der Beek et Ian Somerhalder. Le film reçoit, initialement, des critiques mitigées et ne brille pas au box office[8] mais il est depuis considéré comme culte[9]. Cette même année, elle est choisie pour être la nouvelle ambassadrice de la marque de cosmétiques L'Oréal ; elle participe à trois campagnes publicitaires, en 2002, 2003 et 2004.

Succès critique et commercial

Elle poursuit sur sa lancée en devenant l’héroïne sexy, en 2003, du film d'horreur Massacre à la tronçonneuse, remake du film éponyme de 1974. Le film reçoit des critiques mitigées[10] mais remporte un franc succès au box office mondial, décrochant la première place lors de sa semaine d’ouverture et engendre plus de 107 millions de dollars pour un budget « modeste » de 9,5 millions[11]. Cette même année, elle rejoint le troisième volet de la franchise Blade, popularisée par l'acteur principal Wesley Snipes. Le film est tièdement accueilli par la critique mais est un réel succès au box office, générant près de 130 millions de dollars[12].

Jessica Biel, lors de l'avant-première du film Furtif, en 2005.

En 2004, elle se concentre sur les thrillers. Elle apparaît dans le film australien Furtif[13] et obtient un second rôle dans Cellular, qui signe le retour sur grand écran de Kim Basinger. Le premier fait une piètre performance au box office[14] tandis que le second est largement rentabilisé[15].

En 2005, elle signe sa première incursion dans la comédie romantique pour Rencontres à Elizabethtown et joue dans un film indépendant, London. Cette année là, elle est élue femme la plus sexy du monde par le magazine Esquire. Elle considère que son physique avantageux peut lui porter préjudice. Elle pense que sa beauté dite sculpturale n'est pas toujours un atout. Dans une interview avec le magazine Elle du mois de juin 2005, elle déclare : « Un réalisateur m'a dit qu'il ne recherchait pas une femme sexy, mais plutôt une fille normale »[16].

En 2006, Jessica incarne une duchesse dans le film fantastique L'Illusionniste avec Edward Norton et Paul Giamatti. Son interprétation est saluée par la critique, elle est jugée étonnante et considérée comme la révélation du film[17]. Elle est élue meilleure actrice lors du Festival du film de Newport Beach. Le film est également un succès commercial[18]. Elle joue ensuite un vétéran de la guerre en Irak dans Les Soldats du désert, un drame sur les soldats qui luttent pour se réadapter à la société après avoir fait face aux difficultés de la guerre. Malheureusement, ce projet passe inaperçu[19]. Cette année là, elle crée avec son amie productrice, Michelle Purple, sa propre société de production, Iron Ocean Films. Leur première production est un court métrage Hole in the Paper Sky  récompensé à de nombreuses reprises lors de festivals de films indépendants.

Elle peine ensuite à retrouver un succès significatif et l’année 2007 s’avère peu fructueuse. Elle rejoint Julianne Moore et Nicolas Cage pour le film d’action fantastique Next puis enchaîne sur la comédie Quand Chuck rencontre Larry avec Adam Sandler . Le premier rencontre un succès mitigé[20] tandis que le second, malgré un succès commercial évident[21], est une déception pour la critique[22].

En 2008, elle joue une strip-teaseuse dans Points de rupture produit et interprété par Forest Whitaker avec Ray Liotta et Patrick Swayze. Le film est commercialisé pour la France en 2009. Cette année la, elle arrive première au classement des 100 femmes les plus sexy de l’année par le magazine Stuff, devançant Scarlett Johansson[23].

Jessica Biel au festival international du film de Palm Springs 2007.

Début 2008, Jessica tourne Un mariage de rêve , une adaptation de la pièce de Noël Coward qui se déroule dans les années 1920. Le film est présenté au Festival international du film de Toronto, les critiques font l’éloge de l'interprétation de Jessica Biel aux côtés de Kristin Scott Thomas et Colin Firth[24]. Elle est notamment jugée pétillante par le prestigieux magazine Variety[25],[26] et le Hollywood Reporter décrit son interprétation comme étant une force irrésistible de la nature [27]. À noter qu’elle interprète deux chansons de la bande originale du film Mad About the Boy et When the Going Gets Tough.

En 2009, l'actrice prête sa voix au film d’animation Planète 51. Elle joue le rôle de Sarah Brown avec l’orchestre philharmonique de Los Angeles dans une version modernisée de la pièce Guys and Dolls, au Hollywood Bowl. La dernière représentation est d’ailleurs acclamée par le public. Elle continue avec le théâtre et se produit au Lincoln Center pendant deux semaines pour une version musicale du classique de Pedro Almodovar, Women on the Verge of a Nervous Breakdown avec Salma Hayek.

En 2010, elle rejoint le film chorale Valentine's Day et renouvelle l’expérience pour Happy New Year, les deux films sont dirigés par Garry Marshall, rendu populaire par Pretty Woman. Ses deux productions lui permettent de renouer avec les hauteurs du box office[28], à défaut de convaincre réellement la critique. Elle est également le premier rôle féminin du film d'action L'Agence tous risques aux côtés de Liam Neeson, Bradley Cooper, Quinton Jackson et Sharlto Copley. C'est l'adaptation de la célèbre série télévisée du même nom. Le film entre directement à la seconde place du box office américain lors de sa sortie et sera rentabilisé grâce à ses performances sur le marché international[29]. Fin d'année, la marque de cosmétique Revlon la prend pour ambassadrice[30].

Jessica Biel, en 2012.

En 2012, elle joue dans le remake Total Recall : Mémoires programmées avec Collin Farrel et Kate Beckinsale, un carton au box office[31]. Elle rejoint la prestigieuse distribution du biopic Hitchcock, basé sur le livre d’Alfred Hitchcock, avec Anthony Hopkins, Helen Mirren et Scarlett Johansson. Elle y incarne l’actrice Vera Miles, le film est très bien accueilli par la critique[32]. Puis, elle rejoint Gerard Butler, Catherine Zeta-Jones et Uma Thurman pour la comédie romantique Love Coach[33]. Elle est nommée au titre de meilleure actrice pour deux de ses films lors de la cérémonie des Teen Choice Awards.

Cinéma indépendant

Jessica Biel, lors du Festival de Cannes 2013.

En 2013, Jessica joue dans le thriller indépendant La Vérité sur Emanuel, présenté au festival du film de Sundance, le 18 janvier 2013 et lauréat dans la catégorie meilleure distribution lors du Ashland Independent Film Festival. En 2014, elle retrouve Patrick Wilson pour un autre thriller A Kind of Murder, sorti dans un nombre de salles très limités, qui ne séduit ni la critique[34], ni les spectateurs[35].

Depuis 2008, elle était rattaché à la comédie romantique Accidental Love avec Jake Gylenhaal. En mai 2009, Jessica explique que malgré les problèmes de production rencontrés, elle ne pouvait refuser ce projet étant une grande fan du réalisateur David O. Russell[36]. Le film est finalement commercialisé en 2015, mais la critique reste de marbre. Elle continue de faire confiance aux cinéastes indépendants et intègre le drame Bleeding Heart . Elle incarne une instructrice de yoga qui rencontre pour la première fois sa sœur biologique. Le film est présenté le 17 avril 2015 au festival du film de Tribeca ou il séduit majoritairement la critique et l'interprétation de Jessica est à nouveau saluée[38], signant une interprétation intériorisée et très subtile[39].

En 2016, elle double l'un des personnages du film d'animation Spark avec Susan Sarandon et Hilary Swank. Elle continue d'évoluer dans le genre dramatique et joue dans The Book of Love, basé sur le livre The Devil and the Deep Blue Sea. Le film est réalisé par Bill Purple et produit par Jessica Biel. Il sort en janvier 2017[40].

L'année 2017 marque son retour à la télévision, elle prête ses traits à Cora Tenner, une mère qui a commis soudainement un acte de grande violence pour la série The Sinner. Ce projet est tiré d'un roman éponyme, sorti en 2007, véritable best seller de son auteur allemande. Elle partage l'affiche avec Bill Pullman et fait également office de productrice déléguée[41].

Vie privée

De 1998 à 2001, Jessica fréquente l'acteur Adam LaVorgna, elle le présente au producteur de Sept à la maison qui lui offre alors un rôle.

De 2001 à 2006, elle partage la vie de l'acteur Chris Evans, avec qui elle tourne à deux reprises.

Depuis janvier 2007, Jessica Biel est la compagne de l'acteur et chanteur Justin Timberlake[42]. Après une pause de mars 2011[43] à octobre 2011[44], ils se fiancent en décembre 2011[45] et se marient en octobre 2012 en Italie[46],[47]. Le 11 avril 2015, elle a donné naissance à leur premier enfant, un garçon prénommé Silas Randall Timberlake[48].

Engagements caritatifs

En 2005, Jessica et son père Jon créent le site internet « Make The Difference Network », regroupant de nombreuses associations caritatives auxquelles il est possible de faire des dons en ligne, site maintenant fermé[49].

En 2006, Jessica met aux enchères un dîner en tête-à-tête en sa compagnie pour permettre à une jeune amputée de payer l'opération dont elle a besoin. La vente aux enchères permet de récolter 30 000 dollars.

En 2010, Biel grimpe au sommet du Kilimandjaro avec des membres de l'organisation des Nations Unies pour sensibiliser sur la crise mondiale de l’eau . Cette même année, elle remporte une nomination pour un prix Do Something qui récompense les engagements.

En 2014, après avoir vu le documentaire Blackfish, elle devient le porte-parole de Peta pour interpeller SeaWorld sur les conditions discutables de la captivité des orques dans leurs parcs[51].

Biel s’est également associé à l’organisation des soins de santé WomanCare Global pour élaborer des contenues destinés à l’éducation sexuelles des filles[52].

Filmographie

Cinéma

Films

Prochainement

Films d'animation

Télévision

Séries télévisées

Prochainement
  • 2017 : The Sinner : Cora Tanner (en attente de sortie)

Séries d'animation

Distinctions

Jessica Biel, lors de la 88e cérémonie des Oscars, en 2016.

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Récompenses

Nominations

Voix françaises

En France, Julie Turin est la voix française régulière de Jessica Biel. Marie Zidi et Vanina Pradier l'ont également doublé respectivement à six et quatre reprises.

Au Québec, Camille Cyr-Desmarais est la voix française régulière de l'actrice[56].

Notes et références

Notes
  1. a et b Il est d'usage que les acteurs jouant leur propre rôle dans un film soient crédités sous l'appellation « lui-même / elle-même », toutefois lorsque Jessica Biel apparaît sous son propre nom, ceci est dans le but d'établir clairement qu'elle interprète un personnage fictionnel et non sa propre personne.
  2. a, b et c Carton du doublage français sur le DVD zone 2.
  3. Le doublage québécois de ces films ont été conservés lors de la sortie DVD zone 2.
Références
  1. (en) « Jessica Biel legally changes her name to Timberlake », sur glamourmagazine.co.uk, (consulté le 16 août 2016).
  2. (en) Jennifer Garcia, « Jessica Biel Changing Name to Jessica Timberlake », sur people.com, (consulté le 16 août 2016).
  3. (en) « Courteney Cox, Jessica Biel, John Stamos to appear on Who Do You Think You Are? », sur ew.com
  4. a, b et c (en) « Jessica Biel », sur uk.askmen.com
  5. (en) Lynn Hirschberg, « The Biel Appeal », sur wmagazine.com,
  6. (en) « Jessica Biel regrets her racy photo shoot », sur ew.com,
  7. (en) « Box Office: The Rules of Attraction », sur boxofficemojo.com
  8. (en) « The New Cult Canon: The Rules Of Attraction », sur avclub.com
  9. (en) « The Summer of Jessica Biel », sur http:gq.com
  10. (en) « Box Office: The Texas Chainsaw Massacre », sur Boxofficemojo.com
  11. (en) « Box Office: Blade 3 », sur Boxofficemojo.com
  12. (en) « Jessica Biel: A Revealing Interview » (version du 18 février 2006 sur l'Internet Archive)
  13. « Box Office: Furtif », sur jpbox-office.com
  14. « Box Office: Cellular », sur jpbox-office.com
  15. « Jessica Biel », sur dessinsagogo55.skyrock.com
  16. (en) « Review: The Illusionist », sur variety.com
  17. « Box Office: The Illusionist », sur jpbox-office.com
  18. « Box Office: Home of the Brave », sur jpbox-office.com
  19. (en) « Box Office: Next », sur boxofficemojo.com
  20. (en) « Box Office: I Now Pronounce You Chuck and Larry », sur boxofficemojo.com
  21. (en) « Review: I Now Pronounce You », sur rottentomatoes.com
  22. (en) « Biel Beats Johansson in Sexy Women Poll » (version du 9 mai 2007 sur l'Internet Archive)
  23. (en) « Easy Virtue » (version du 5 septembre 2008 sur l'Internet Archive)
  24. (en) « Review: Easy Virtue », sur variety.com
  25. (en) « You review: Easy Virtue », sur theguardian.com
  26. (en) « Film Review: Easy Virtue », sur hollywoodreporter.com,
  27. (en) « Jessica Biel: Box Office », sur boxofficemojo.com
  28. (en) « Box Office: The A Team », sur boxofficemojo.com
  29. « Jessica Biel, nouvelle ambassadrice de Revlon », sur elle.fr,
  30. « Box Office: Total Recall », sur jpbox-office.com.
  31. (en) « Review: Hitchcock », sur rottentomatoes.com
  32. (en) « Jessica Biel, Uma Thurman are Playing for Keeps », sur Cbsnews.com.
  33. (en) « Review: A Kind of Murder », sur rottentomatoes.com
  34. (en) « Box Office: A Kind of Murder », sur boxofficemojo.com.
  35. (en) « Jessica Biel Mourns David O. Russell's Nailed », sur slashfilm.com.
  36. (en) « Maybe It’s Finally Time for Jessica Biel », sur vanityfair.com
  37. (en) « Film Review: Bleeding Heart », sur Awardscircuit.com, .
  38. (en) « Jessica Biel Talks About Getting Justin Timberlake Involved in Her Latest Film: It's Fun to Share », sur People.com.
  39. « Jessica Biel sera la vedette de The Sinner », sur Reglementation-environnement.com, 28 avril2017.
  40. (en) [1]
  41. (en) [2]
  42. (en) [3]
  43. (en) [4]
  44. (en) [5]
  45. [6]
  46. (en) [7]
  47. (en) Make The Difference Network (archive)
  48. (en) [8]
  49. (en) « Jessica Biel wants girls to be proud of their bodies, so she's doing this », sur aplus.com
  50. Tourné en 2008 mais ayant connu des problèmes de production, le tournage s'est arrêté et a repris en 2011 puis en 2014 pour une sortie en 2015.
  51. a, b, c et d Comédiens ayant doublé Jessica Biel au Québec sur Doublage.qc.ca, consulté le 28 février 2013.

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d'autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque nationale de Catalogne • WorldCat
  • (en) Site officiel