Jeanne Barseghian

Jeanne Barseghian
Illustration.
Jeanne Barseghian en 2020.
Fonctions
Maire de Strasbourg
En fonction depuis le
(3 jours)
Élection
Coalition ÉELV-PCF-PP-G.s-
Prédécesseur Roland Ries
Conseillère municipale de Strasbourg
En fonction depuis le
(6 ans, 3 mois et 4 jours)
Élection 30 mars 2014
Réélection 28 juin 2020
Conseillère à l'Eurométropole de Strasbourg
En fonction depuis le
(6 ans, 3 mois et 4 jours)
Élection 30 mars 2014
Réélection 28 juin 2020
Biographie
Date de naissance (39 ans)
Lieu de naissance Suresnes
Nationalité Française
Parti politique EELV
Diplômé de Université de Strasbourg
Université Paris-Nanterre
Profession Juriste, consultante en développement durable

Jeanne Barseghian
Maire de Strasbourg

Jeanne Barseghian, née le 6 décembre 1980 à Suresnes, est une femme politique française, membre d'Europe Écologie Les Verts.

Élue au Conseil municipal et au Conseil de l'Eurométropole de Strasbourg où elle est déléguée à l'Économie sociale et solidaire depuis 2014, elle est candidate à la mairie de Strasbourg et sa liste arrive en tête lors des élections municipales de 2020. Elle est élue maire de Strasbourg le 4 juillet 2020.

Biographie

Origines familiales

Sa famille maternelle est originaire de Gennes-sur-Seiche, en Ille-et-Vilaine[réf. nécessaire].

Sa famille paternelle appartient à la communauté des arméniens de Turquie. Son arrière-grand-père, Sarkis Barseghian, est l'un des premiers à être arrêté le 24 avril 1915, lors de la rafle des intellectuels arméniens de Constantinople, qui marque le début du génocide arménien ; il est déporté puis tué[1]. Son arrière-grand-mère, l'écrivaine Berdjouhi Barseghian (1889-1940), députée de la République démocratique d'Arménie, s'installe en France vers 1924 après plusieurs années d'exil, avec son fils, Armen Barseghian (1914-2003), alors âgé de 10 ans[2],[3], grand-père de Jeanne Barseghian.

Études

Née en 1980, d'une mère juriste et d'un père avocat, Jeanne Barseghian est diplômée en droit, avec une spécialisation en droit franco-allemand puis en droit de l'environnement obtenue à l'Université Robert Schuman à Strasbourg. Elle a également une formation d'éco-conseillère, obtenue à l’Institut ECO Conseil à Strasbourg[4].

Carrière professionnelle

Durant ses études à Strasbourg, elle est vendeuse au marché de Noël, et organise des sorties pour les scolaires au Musée Zoologique.

Après ses études, elle conseille les entreprises, collectivités et associations sur les enjeux économiques, sociaux et environnementaux pendant plusieurs années. Elle travaille notamment pour le Conseil régional d'Alsace[5] au développement du tourisme durable autour du Rhin[6].

En 2012, elle rejoint à nouveau le Conseil régional d'Alsace, en travaillant pour le groupe des élus écologistes, notamment sur le Conseil unique d'Alsace ou l'avenir du territoire de Fessenheim. Elle continue ses activités de conseil, en travaillant notamment dans la santé, sur la transition écologique de plusieurs hôpitaux[7].

Vie personnelle

Jeanne Barseghian a un compagnon de nationalité allemande, qui travaille à Fribourg[8].

Engagements politiques

Investissements associatifs pour l'écologie

Elle s’engage en 2002 au sein du milieu associatif, à Alsace Nature et au Groupement d’études et de protection des mammifères d’Alsace (GEPMA)[9],[10].

Engagement en faveur de l'Arménie

En 2009, alors jeune trentenaire, Jeanne Barseghian ressent le besoin de retrouver ses racines arméniennes. Elle s'engage dans plusieurs projets de coopération avec l’Arménie, dans le domaine de l’éco-tourisme, de la gestion des déchets et des socioculturels. Elle crée à Strasbourg une antenne de l’association Sevak, du nom du poète arménien Parouir Sévak, et travaille pendant deux ans pour cette association[11]. Pendant cette période, elle apprend la langue arménienne et s’imprègne de cette culture. En 2016, elle participe également au tournage d’un documentaire d’Arte, Voyage en Anatolie[12].

Débuts politiques

Elle adhère à Europe Ecologie – Les Verts en 2013, pendant la campagne des municipales à Strasbourg. Elle est nommée responsable du programme politique de la campagne, et figure en 4ème position sur la liste[13]. En 2015, elle deviendra à nouveau co-responsable du programme de Sandrine Bélier, candidate à la présidence de la Région Grand Est.

Conseillère municipale et à l'Eurométropole de Strasbourg

En 2014, elle est élue conseillère à la Mairie de Strasbourg et à l'Eurométropole de Strasbourg[6]. Elle est nommée co-présidente du groupe écologiste à la Ville de Strasbourg, et devient déléguée à l'Économie sociale et solidaire et à la réduction des déchets jusqu'en 2018.

Candidate à la mairie de Strasbourg

En octobre 2019, elle est désignée comme tête de liste aux élections municipales de 2020 à Strasbourg par une « Assemblée citoyenne »[14]. Sa liste « Strasbourg écologiste et citoyenne » est soutenue par des partis politiques de gauche, dont Europe Écologie Les Verts. La campagne s'illustre notamment par une affiche « Jeanne Barseghian, Un nouvel espoir »[15] inspirée de la Princesse Leïa, lors de la sortie du dernier Star Wars[16].

Avant le premier tour, des sondages[17],[18] font de Jeanne Barseghian et Alain Fontanel les principaux concurrents, donnés au coude à coude.

Elle arrive en tête au premier tour, le 15 mars 2020, avec 27,87 % des suffrages exprimés. Son score est supérieur de 8 à 10 points à ceux de ses principaux concurrents : Alain Fontanel (La République en Marche : 19,86 %), Catherine Trautmann (Parti socialiste : 19,77 %) et Jean-Philippe Vetter (Les Républicains : 18,26 %)[19]. Le confinement mis en place par le gouvernement dans le cadre de la pandémie de coronavirus de 2019-2020 a entraîné le report du second tour.

Au second tour, le 28 juin, Jeanne Barseghian a pour concurrents Alain Fontanel (La République en Marche, Les Républicains) et Catherine Trautmann (Parti Socialiste), la liste de Jean-Philippe Vetter (Les Républicains) ayant fusionné avec la liste LREM d'Alain Fontanel. Sa liste reçoit 41,70% des voix et remporte la mairie[20].

Elle est élue maire de Strasbourg le 4 juillet 2020[21].

Résultats électoraux

Élections municipales

Les résultats ci-dessous concernent uniquement les élections où elle est tête de liste.

Année Parti Commune % Sièges obtenus
1er tour 2d tour
[20] EÉLV Strasbourg 27,87 41,70
47 / 65

Notes et références

  1. Téotig, Mémorial du 24 avril, éd. Parenthèses, 2015, 34. Sarkis Barséghian (Chamil). in : Génocide arménien - 24/04/1915 : La pensée raflée, Collectif Van, 24 avril 2020.
  2. « Auteur : Berdjouhi Barseghian », sur webaram.com
  3. Armen Barseghian traduira en français le récit d'exil de sa mère paru en arménien dans les années 30. Berdjouhi, Jours de cendres à Istanbul, éd. Parenthèses, 2004.
  4. Caroline Alonso Alvarez et Nicolas Kaspar, « À la rencontre de Jeanne Barseghian, candidate EELV aux municipales de Strasbourg », sur pokaa.fr, (consulté le 6 juin 2020)
  5. Réseau des collectivités Territoriales pour une Économie Solidaire, « Le conseil de l’ESS de Strasbourg fonctionne comme une “fabrique de politiques publiques” - Entretien croisé avec Jeanne Barseghian et Jean-Baptiste Gernet », sur https://www.rtes.fr/, (consulté le 6 juin 2020)
  6. a et b Jérôme Flury, « Jeanne Barseghian, la discrète cheffe d'orchestre », sur cuej.info, (consulté le 6 juin 2020)
  7. « Jeanne Barseghian - Candidate à la Mairie de Strasbourg, conduit la liste « Strasbourg écologiste et citoyenne » », sur ecolo-citoyenne.eu (consulté le 6 juin 2020)
  8. « Personne n’a raison tout seul… », sur eurojournalist.eu, (consulté le 6 juin 2020)
  9. « Municipales2020 - Jeanne Barseghian - Strasbourg », sur Institut Montaigne - Municipales 2020 (consulté le 29 juin 2020)
  10. « Municipales 2020 à Strasbourg: qui est Jeanne Barseghian, la nouvelle maire écologiste », sur France 3 Grand Est (consulté le 29 juin 2020)
  11. « SEVAK Association », sur sevak.ch (consulté le 14 mai 2020)
  12. « Voyage en Anatolie - Le film », sur info.arte.tv, (consulté le 14 mai 2020)
  13. Marie Marty, « Municipales : les écolos ont leur « shadow cabinet » », sur rue89strasbourg.com, (consulté le 6 juin 2020)
  14. Nils Wilcke, « Municipales 2020 à Strasbourg : Jeanne Barseghian (EELV), veut incarner la « vague » écolo de la capitale alsacienne », sur 20minutes.fr, (consulté le 6 juin 2020)
  15. « Que la force soit avec vous ! », sur ecolo-citoyenne.eu
  16. Sarah Chopin et Jérôme Flury, « Municipales : Jeanne Barseghian, première de la classe », sur cuej.info, (consulté le 6 juin 2020)
  17. Philippe Dossmann, « A Strasbourg, un sondage IFOP-Fiducial place la liste écologiste en tête devant les Marcheurs », sur dna.fr, (consulté le 6 juin 2020)
  18. Vincent Ballester, « Municipales 2020 à Strasbourg : Fontanel et Barséghian en tête du premier tour selon un sondage qui a fuité », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 6 juin 2020)
  19. Ministère de l'Intérieur, « Elections municipales et communautaires 2020 - Résultats par commune - Bas-Rhin (67) - Strasbourg », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 6 juin 2020)
  20. a et b « Bas-Rhin (67) - Strasbourg », sur elections.interieur.gouv.fr, (consulté le 29 juin 2020)
  21. « Jeanne Barseghian élue maire de Strasbourg (53 voix) par les écologistes et les socialistes » DNA, 4 juillet 2020

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes