Jean Seitlinger

Jean Seitlinger
Illustration.
Jean Seitlinger en 2005.
Fonctions
Député 1956-1962
puis 1973-1997
Gouvernement Quatrième République
Prédécesseur Lui-même
Successeur Étienne Hinsberger
Gouvernement Cinquième République
Prédécesseur Étienne Hinsberger
Successeur Gilbert Maurer
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Saint-Louis-lès-Bitche (Moselle, France)
Date de décès (à 93 ans)
Lieu de décès Rohrbach-lès-Bitche (Moselle, France)
Nationalité française
Parti politique MRP (1956-1958)
RPCD (1958-1962)
RCDS (1973-1978)
UDF (1978-1997)
Résidence Moselle

Jean Seitlinger est un avocat et homme politique français né à Saint-Louis-lès-Bitche le et mort à Rohrbach-lès-Bitche le [1].

Biographie

Jeunesse et carrière professionnelle

Jean Seitlinger est issu d'une famille modeste de Saint-Louis-lès-Bitche, village ouvrier de Moselle. Il parvient cependant à faire des études et devient tour à tour professeur d'anglais dans un lycée français en Autriche et avocat au barreau de Sarreguemines (Moselle). Sa langue maternelle est l'allemand. Ce n'est qu'à l'école qu'il apprend le français. Jean Seitlinger soulignera d'ailleurs à plusieurs reprises durant sa carrière politique la chance qu'il a eu de naître dans un environnement bilingue. Sa maîtrise parfaite de l'allemand et de l'anglais lui a permis en effet de se spécialiser à l'Assemblée nationale et au Parlement européen dans les relations internationales.

Carrière politique

De 1956 à 1997, sous l'étiquette du CDS, il a été l'un des principaux acteurs de la vie politique de l'Est-mosellan. Il a fondé le Centre d'études européennes de Scy-Chazelles en Moselle et est actuellement membre du conseil d'administration de la Fondation Robert-Schuman dont il est l'un des fondateurs. Il a en effet rencontré Robert Schuman au début des années 1950 dont il devient très proche, à tel point que Robert Schuman lui propose d'être sur sa liste aux élections législatives de 1956, permettant ainsi à Jean Seitlinger d'être élu député pour la première fois à 31 ans, devenant ainsi l'un des plus jeunes députés de la législature.

Vice-président de la Commission des Affaires Étrangères de l'Assemblée nationale à plusieurs reprises, il est l'instigateur du deuxième sommet des chefs d'État et de gouvernement des États membres du Conseil de l'Europe qui s'est réuni les 10 et 11 octobre 1997 à Strasbourg.

Durant la campagne pour l'élection présidentielle de 2007, il a décidé d'apporter son soutien à Nicolas Sarkozy.

Il a ensuite rejoint le Nouveau Centre.

Controverse en 1986 concernant sa possible nomination ministérielle

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

En 1986, le Premier ministre Jacques Chirac souhaite faire de Jean Seitlinger son ministre délégué aux affaires européennes. Jean Seitlinger rencontre cependant l'hostilité des souverainistes du RPR qui ne veulent pas d'"un fils spirituel de Robert Schuman" aux affaires européennes. Après plusieurs mois de controverses pendant lesquels Jacques Chirac ne nomme pas de ministre aux affaires européennes pour ne pas froisser Jean Seitlinger, il décide finalement de nommer Bernard Bosson à ce poste.

Détail des mandats et fonctions

Fonctions parlementaires

  • 1956 - 1958 : élu député de la 5e circonscription de la Moselle
  • 1958 - 1962 : réélu député de la 5e circonscription de la Moselle
  • 1973 - 1978 : réélu député de la 5e circonscription de la Moselle
  • 1978 - 1981 : réélu député de la 5e circonscription de la Moselle
  • 1981 - 1986 : réélu député de la 5e circonscription de la Moselle
  • 1986 - 1988 : réélu député de la 5e circonscription de la Moselle
  • 1988 - 1993 : réélu député de la 5e circonscription de la Moselle
  • 1993 - 1997 : réélu député de la 5e circonscription de la Moselle

Fonctions électives locales

Conseil général de la Moselle

Mairie de Rohrbach-les-Bitche

Fonctions européennes

Parlement européen

Honneur

Le 9 juin 2013 le collège de Rohrbach-les-Bitche sera baptisé du nom de Jean Seitlinger, le conseil général de la Moselle ayant décidé de cette dénomination à l'unanimité de ses membres le 17 mars 2013.

Ouvrage

Son autobiographie vient d'être publiée aux éditions Serpenoise : Jean Seitlinger. Mémoires d'un Européen. Son autobiographie a été préfacée par l'un de ses amis de toujours, le botaniste et écologiste, Jean-Marie Pelt et postfacée par un autre de ses amis, le président de la République de Bulgarie, Gueorgui Parvanov.

Notes et références

  1. « Jean Seitlinger, fervent défenseur de l'Europe, n'est plus », sur Le Républicain Lorrain, (consulté le 2 septembre 2018)

Annexes

Sources

  • Rohrbach-lès-Bitche et son canton. - Joël Beck. 1988.
  • Le canton de Rohrbach-lès-Bitche. - Joël Beck. 2004.

Liens externes