Jean Leflon

Jean Leflon
Biographie
Naissance
Décès
(à 86 ans)
Paris
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de

Jean Leflon, né à Vouziers (Ardennes) le et mort à Paris le , est un homme d'Église et un historien français.

Biographie

Il devient prêtre au lendemain de la guerre 1914-1918, tout en poursuivant des études à la Sorbonne et à l'Institut catholique de Paris. Privilégiant l'enseignement et les travaux historiques, il est successivement professeur au petit séminaire de Reims en 1920, supérieur de l'institution Sainte-Macre de Fismes en 1930, puis curé de la paroisse de Saint-Nicaise à Reims en 1935 tout en enseignant l'histoire de la musique au conservatoire de Reims de 1941 à 1943. En 1943, il devient professeur d'histoire à l'Institut catholique de Paris en 1943[1].

Homme d'études ayant une prédilection marquée pour les sciences, il s'est intéressé à la vie de Gerbert d'Aurillac et d'Eugène de Mazenod ainsi qu'à la Révolution française. En 1956, il devient maître de recherches au C.N.R.S., puis directeur de recherches en 1960. Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1966[2].

Mgr Jean Leflon a également été fait chevalier de la Légion d'honneur puis officier[2].

Principales publications

  • Étienne-Alexandre Bernier, évêque d'Orléans (1762-1806), Plon, (OCLC 162539263). Grand Prix Gobert[3].
  • Histoire de l'Église de Reims du ler au Ve siècle, Travaux de l'Académie de Reims, 152, 1941[4].
  • Gerbert, Éditions de Fontenelle, Abbaye Saint Wandrille, 1945.
  • Gerbert, humanisme et chrétienté au Xe siècle, Saint-Wandrille, Éditions de Fontenelle, 1946.
  • Monsieur Émery (1732-1811), Paris, Bonne Presse, 1946. Prix Montyon en 1948[3].
  • L'Église de France et la révolution de 1848, 1948.
  • La Crise révolutionnaire 1789-1846, dans Histoire de l'Église (Fliche et Martin), t. XX, 1949[5].
  • Nicolas Philbert, évêque constitutionnel des Ardennes, 1954.
  • Eugène de Mazenod, évêque de Marseille, fondateur des Missionnaires oblats de Marie immaculée, 1782-1861, 1957. Prix Georges-Goyau en 1966[3].
  • Pie VII : Des abbayes bénédictines à la Papauté, Plon, 1958.
  • Le Mont Saint-Walfroy, 1960.
  • « Un Pape romagnol : Pie VII » in Studi romagnoli, 16, 1965.

Références

Voir aussi

Bibliographie

Classement par date de parution décroissante.

  • Alain Peyrefitte, Notice sur la vie et les travaux de Monseigneur Jean Leflon (1893-1979) et Raymond Tournoux (1914-1984), Institut de France, .
  • Yves Marchasson, « In Memoriam. Monseigneur Jean Leflon (1903-1979) », Revue d'histoire de l'Église de France, t. 66, no 176,‎ , p. 163-174 (lire en ligne).
  • Rédaction Le Monde, « Mgr LEFLON EST ÉLU en remplacement de Raoul Blanchard », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Rédaction Le Monde, « Académie des Sciences Morales et Politiques », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Jean-Baptiste Duroselle, « Jean Leflon. La crise révolutionnaire 1789-1846. (Histoire de l'Église depuis les origines jusqu'à nos jours, tome XX) », Revue d'histoire de l'Église de France, t. 36, no 128,‎ , p. 209-212 (lire en ligne).
  • Jean-Rémy Palanque, « Jean Leflon. Histoire de l'Église de Reims du Ier au Ve siècle. (Histoire de l'Église depuis les origines jusqu'à nos jours, tome XX) », Revue d'histoire de l'Église de France, t. 29, no 116,‎ , p. 279-280 (lire en ligne).

Webographie

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • WorldCat
  • « Jean LEFLON », sur le site de l'Académie française.