Jean-Yves Moyart

Jean-Yves Moyart
Biographie
Naissance
Décès
(à 53 ans)
Pseudonyme
Maître Mô
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Ordre des avocats de Lille () ()
Site web
maitremo.fr

Jean-Yves Moyart, aussi connu sous le pseudonyme de Maître Mô, est un avocat pénaliste et blogueur français né le à Lille et mort le .

Biographie

Les parents de Jean-Yves Moyart sont enseignants de lettres[1]. Né à Lille le 21 octobre 1967, Jean-Yves Moyart fait toute sa scolarité dans cette même ville[1]. Il obtient en 1992 un DEA de « théorie de droit et sciences judiciaires » à l'université Lille-II[2] et s'inscrit au Barreau de Lille la même année[3]. Il exerce la profession d'avocat pénaliste « devant des cours d'assises et des tribunaux correctionnels »[3]. Après avoir collaboré avec Philippe Simoneau et Christian Delbé, il ouvre son propre cabinet avec Jérôme Pianezza[4] en 1994[1]. Il est, pendant sept ans, « responsable du module de formation de droit pénal au sein du CFPA de Lille », de 2002 à 2009[4].

À partir du printemps 2008, il tient un blog sous le pseudonyme de Maître Mô ; en 2011, l'audience du site compte cent mille lecteurs, succès dû en partie à une citation de Maître Eolas[3]. La même année, un recueil des textes de Maître Mô est édité par La Table ronde sous le titre Au guet-apens : chroniques de la justice pénale ordinaire[5]. Une réédition suit en 2013[6]. En 2012, le site est fréquenté chaque jour par 20 000 lecteurs[1]. En 2015, l'avocat déclare que la moitié de son activité porte sur des dossiers bénéficiant de l'aide juridictionnelle[7]. En parallèle, il assure la défense de maître Eolas dans le procès en correctionnelle que lui intente l'Institut pour la justice[8], et celle de Denis Waxin[9]. Moyart participe également à la revue de reportage XXI, où il signe « Au bout de la défense » dans le no 17[1].

En 2021, son compte Twitter est suivi par 70 000 abonnés[10].

Atteint d'un cancer, il meurt le 20 février 2021 à l'âge de 53 ans[10].

Ouvrage

  • Maître Mô, Au guet-apens : chroniques de la justice pénale ordinaire, La Table ronde, 2011 (ISBN 978-2-7103-6888-5) ; réédité en 2013 chez 10-18 (ISBN 978-2-264-05870-6)[11]

Références

  1. a b c d et e Pierre Rouanet, « Jean-Yves Moyart soulève la robe », La Voix du Nord,‎ .
  2. Clément Boutin, « Le monde judiciaire rend hommage à l'avocat lillois Jean-Yves Moyart, mort ce samedi », BFMTV,‎ (lire en ligne, consulté le 21 février 2021).
  3. a b et c Pascale Robert-Diard, « Jean-Yves Moyart, "Maître Mô". Récits de la justice ordinaire », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  4. a et b E.D., « Avocat au barreau de Lille, Me Jean-Yves Moyart, dit "Maître Mo", est décédé », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. Pascale Robert-Diard, « "Au guet-apens", de Maître Mô : chroniques judiciaires ordinaires », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  6. Marc Leplongeon, « "Au guet-apens" : la justice ordinaire, selon Maître Mô », Le Point,‎ (lire en ligne).
  7. Baptiste Becquart, « Jean-Yves Moyart, le Maître Mô de la révolte des avocats (Portrait) », Sud Ouest,‎ (lire en ligne).
  8. « Maître Eolas en correctionnelle », sur Dalloz,
  9. Jean Yves Moyart, « Il avoue les meurtres. Tout le monde pleure : les jurés, les huissiers, moi », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  10. a et b Pascale Robert-Diard, « Jean-Yves Moyart, alias Maître Mô, est mort », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  11. [compte rendu] Cæcilia Ternisien, « Maître Mô, Au guet-apens, chroniques de la justice ordinaire, Paris, La Table Ronde, 2011 », Nord', no 60,‎ , p. 93-112 (lire en ligne, consulté le 21 février 2021).

Annexes

Documentation

  • Valérie de Senneville, « Critique. Jeux de Mô », Les Échos,‎ (lire en ligne).
  • Ondine Millot, « Maître Mô, défenseur des "réprouvés" de la justice », Libération,‎ (lire en ligne).
  • Éléonore Varni, « Le Mô juste », Actualités Sociales Hebdomadaires,‎ .

Liens externes