Jean-Pierre Dupuy

Jean-Pierre Dupuy
Naissance
Nationalité
Formation
Œuvres principales
Le Sacrifice et l'envie (1992), Pour un catastrophisme éclairé (2004).
Influencé par
Distinction

Jean-Pierre Dupuy, né le , est un ingénieur et philosophe français.

Biographie

Polytechnicien[1] et ingénieur des mines, il a été professeur de français et chercheur au Centre d'Étude du Langage et de l'Information (CSLI) de l'université Stanford, en Californie[2]. Il a aussi enseigné la philosophie sociale et politique et l'éthique des sciences et techniques jusqu'en 2006 à l'École polytechnique.

Il a fondé le centre de sciences cognitives et d'épistémologie de l'École polytechnique (CREA) en 1982 avec Jean-Marie Domenach sur la base de réflexions préliminaires de Jean Ullmo[1]. Ce centre est devenu une unité mixte de recherche (UMR) en 1987. Dès l'origine, sa vocation a été double et a concerné aussi bien la modélisation en sciences humaines (modèles d'auto-organisation de systèmes complexes tant cognitifs, qu'économiques et sociaux) que la philosophie des sciences et, en particulier, l'épistémologie des sciences cognitives[3].

Il s'est intéressé à la pensée d'Ivan Illich, de René Girard, de John Rawls et de Günther Anders[1]. Jean-Pierre Dupuy compte également parmi les membres fondateurs du Collegium international éthique, politique et scientifique.

Il se définit comme « extrémiste rationaliste » et avance : « Je ne suis pas un intellectuel chrétien, mais un chrétien intellectuel. Le christianisme est une science beaucoup plus qu'une religion. »[1].

Distinctions

Références

  1. a b c et d Hervé Kempf, « Jean-Pierre Dupuy : « Quand il y a démesure, il y a déshumanisation » », Le Monde, (consulté le 26 mars 2017).
  2. « Faculty - Modern Thought & Literature » (consulté le 3 septembre 2017).
  3. Dominique de Gramont, Le Christianisme est un transhumanisme, Paris, Éditions du Cerf, , 365 p. (ISBN 978-2-204-11217-8), chap. 1 (« À la recherche du transhumain ») :

    « Dans La Marque du Sacré, Jean-Pierre Dupuy affirme que la pensée transhumaniste est résolument moniste, mais non réductionniste [...] »

  4. J.P. Dupuy, La marque du sacré, Ed. Flammarion, Coll. “Champs essais”, 2010, (ISBN 978-2-08-123170-2), p. 30.

Ouvrages publiés

  • Avec Hubert Lévy-Lambert, Les Choix économiques dans l'entreprise et dans l'administration, Dunod, 1973.
  • « À la recherche du temps gagné », in Ivan Illich, Énergie et Équité, 1974.
  • Valeur sociale et encombrement du temps, éditions du CNRS, 1975.
  • Avec Jean Robert, La Trahison de l'opulence, Puf, 1976 (ISBN 2-13-034946-3).
  • Avec Serge Karsenty, L'Invasion pharmaceutique, Seuil, « Points », 1977.
  • Avec Paul Dumouchel, L'Enfer des choses, Seuil, 1979 (ISBN 2-02-005320-9).
  • Introduction à la critique de l'écologie politique, Civilizaçao Brasileira, Rio de Janeiro, 1980.
  • Ordres et Désordres, enquête sur un nouveau paradigme, Seuil, 1982. (ISBN 978-2-02-010923-9).
  • Avec Michel Deguy (dir.), René Girard et le Problème du mal, Grasset, 1982 (ISBN 978-2-246-24971-9).
  • La Panique, Les Empêcheurs de Penser en Rond, 1991 (ISBN 978-2-84671-062-6).
  • Le Sacrifice et l'Envie. Le libéralisme aux prises avec la justice sociale, Paris, Calmann-Lévy, 1992.
– Réédition sous le titre Libéralisme et justice sociale, Hachette Pluriel (ISBN 978-2-01-270516-6).
  • Introduction aux sciences sociales. Logique des phénomènes collectifs, Ellipses, 1992 (ISBN 978-2-7298-9226-5).
  • Aux origines des sciences cognitives, La Découverte, 1994 (ISBN 978-2-7071-4775-2) (2005).
  • Éthique et philosophie de l'action, Ellipses, 1999.
  • Les savants croient-ils en leurs théories ? Une lecture philosophique de l'histoire des sciences cognitives, INRA Éditions, 2000.
  • Avions-nous oublié le mal ? Penser la politique après le 11 septembre, Bayard, 2002 (ISBN 978-2-227-47044-6).
  • Pour un catastrophisme éclairé. Quand l'impossible est certain, Seuil, 2004 (ISBN 978-2-02-066046-4).
  • Petite métaphysique des tsunamis, Seuil, 2005 (ISBN 978-2-02-082169-8).
  • Retour de Tchernobyl. Journal d'un homme en colère, Seuil, 2006 (ISBN 978-2-02-087969-9).
  • La Marque du sacré : essai sur une dénégation, Carnets nord, 2009 (ISBN 978-2-35536-014-5).
  • Dans l'œil du cyclone – colloque de Cerisy, Carnets nord, 2009 (ISBN 978-2-35536-020-6).
  • L'Avenir de l'économie : sortir de l'écomystification, Flammarion, 2012 (ISBN 978-2081253452).
  • La jalousie : Une géométrie du désir, Seuil, 2016 (ISBN 978-2021038316).

Articles

  • « L'individu libéral, cet inconnu : d'Adam Smith à Friedrich Hayek », dans Catherine Audard, Jean-Pierre Dupuy et René Sève (éd.), Individu et Justice sociale. Autour de John Rawls, Paris, Seuil, 1988, p. 73-125.
  • « Friedrich Hayek ou la justice noyée dans la complexité sociale », dans Le Sacrifice et l'Envie. Le libéralisme aux prises avec la justice sociale, Paris, Calmann-Lévy, 1992, chap. VIII (p. 241-292).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Notices d'autorité :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • International Standard Name Identifier
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Système universitaire de documentation
    • Bibliothèque du Congrès
    • Gemeinsame Normdatei
    • Bibliothèque nationale de la Diète
    • Bibliothèque nationale d’Espagne
    • Bibliothèque royale des Pays-Bas
    • Bibliothèque nationale de Catalogne
    • Bibliothèque nationale tchèque
    • WorldCat
  • L'auto-organisation: de la physique au politique / Colloque de Cerisy ; sous la dir. de Paul Dumouchel et Jean-Pierre Dupuy (1981) [1]
  • Henri Prévot, « Pour un catastrophisme éclairé »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?). Notes de lecture.
  • Diffusion des savoirs de l'ENS, Première série d'interventions sur l'Éthique. Ressources audio en ligne sous Licence Creative Commons.
  • Apocalypse now ? Dialogue avec Dominique Lecourt, « Entretien vidéo »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?).