Jean-Paul Carrère

Jean-Paul Carrère
Biographie
Naissance
(91 ans)
Paris
Nationalité
Activités

Jean-Paul Carrère, né le à Paris 16e, est un réalisateur et un metteur en scène français.

Biographie

Jean-Paul Carrère est le fils de Paul Carrère, directeur de journal, et de Juliette de Lauverjat. Il est né le à Paris dans le 16e. Il va étudier aux lycées Lakanal à Sceaux et Condorcet à Paris où il obtient son diplôme du baccalauréat.

Jean-Paul Carrère est passionné par la littérature, il collectionne les livres. Il aime le sport, l'escrime notamment, le judo (il a été moniteur) et l'équitation.

Carrière

Comme la plupart des nouveaux réalisateurs de télévision des années 1950 et 1960, Jean-Paul Carrère a été assistant de cinéma (avec Marcel L'Herbier, Michel Boisrond, Denys de La Patellière), mais aussi de théâtre (il a travaillé avec Jean-Louis Barrault).
Après quelques courts métrages, il réalise ses premiers longs pour la télévision dès le début des années 1950.
Avec les années 1960, il se fait producteur d'émission de télévision.

En 1966, l'ORTF lui demande (avec le décorateur Jean-Jacques Gambut) de s'occuper de la mise en scène de « la Grande parade de la gendarmerie » au Palais des sports à Paris. Le spectacle est retransmis à la télévision et est regardé par de nombreux téléspectateurs.

Jean-Paul Carrère prouve son intérêt pour les arts en intégrant différentes associations comme la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques (SACD), la Société des gens de lettres (SGDL), et la Société des Compositeurs et Éditeurs de Musique (SACEM). Il rejoint également le Comité d'histoire de la Télévision.

Il a été conseiller à la présidence de France 3 de 1978 à 1981, et à celle d'Antenne 2 en 1987.

Parallèlement il est chargé de cours au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique (CNSAD) de Paris.

Jean-Paul Carrère a la réputation d'être exigeant ; lors d'une répétition, alors qu'il réclame une fois de plus le silence, un technicien lui fait remarquer que le seul bruit audible est celui d'une mouche qui vole, il répond : "attendons qu'elle passe !"[1]

Œuvres

Jean-Paul Carrère possède une filmographie impressionnante.

Il a principalement tourné des adaptations littéraires, que ce soit des romans classiques ou des pièces de théâtre, de ses premières réalisations (La Surprise de l'amour de Marivaux en 1956) à la fin de sa carrière (Lorenzaccio d'Alfred de Musset en 1989).

Il se fera le spécialiste de séries télévisées et de feuilletons. En 1967, Jean de la Tour Miracle connaîtra un grand succès, et lancera la carrière de Patrick Dewaere.

Vie privée

Le 21 juin 1950, naît son premier enfant, Ariane.

Le 18 septembre 1965, il épouse à Neuilly-sur-Seine la speakerine Denise Fabre[2], dont il divorce.

Il rencontre en Corse lors d'un tournage Irène Rongiconi, attachée de presse de cinéma[3], qu'il épouse le 6 février 1974 et avec laquelle il a un fils prénommé Richard.

Récompenses

Décorations

Prix Italia

En 1965, il reçoit le prestigieux Prix Italia.

Sorties DVD

Récemment, certaines de ses œuvres sont parues en DVD comme le Malade imaginaire, le Misanthrope, ou encore le feuilleton Jean de la Tour Miracle.

Filmographie

Années 1950

Années 1960

Années 1970

Années 1980

Notes et références

  1. Télé 7 Jours n°700, semaine du 22 au 28 septembre 1973, page 24, article de Maryse Lowenbach.
  2. Mariage de Denise Fabre et Jean Paul Carrère (photo)
  3. Télé 7 Jours n°700, semaine du 22 au 28 septembre 1973, page 24, article de Maryse Lowenbach intitulé "Après "Coup de sang", le coup de foudre : J.-P. Carrère va se marier".

Lien externe