Jean-Marc Gaillard

Jean-Marc Gaillard
Image illustrative de l'article Jean-Marc Gaillard
Jean-Marc Gaillard lors du Tour de ski 2009-2010
Contexte général
Sport Ski de fond
Période active de 1999 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : France Française
Naissance (37 ans)
Lieu de naissance Annemasse
Taille 179 cm
Poids de forme 72 kg
Club Pays Rochois
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 0 0 1
Championnats du monde 0 0 1
Coupe du monde (globes ind.) 0 0 0
Coupe du monde (épreuves ind.) 1 3 0

Jean-Marc Gaillard, né le à Annemasse, est un fondeur français qui a commencé sa carrière en 1999. Il remporte sa première médaille dans l'épreuve du relais des jeux Olympiques de Sochi où les quatre fondeurs français décrochent le bronze, performance rééditée aux championnats du monde l'année suivante. En Coupe du monde, il est monté à six reprises sur un podium dont une victoire individuelle lors d'un 15 km raccourci à 11,4 km de style libre à Liberec en 2008.

Biographie

Carrière sportive

Il fait sa première apparition en Coupe du monde en décembre 2001 lors d'épreuves organisées à Cogne (Italie). Il marque ses premiers points quelques semaines plus tard à Nové Město na Moravě sur une épreuve de style libre sur 10 km. La saison suivante, il ne dispute qu'une seule épreuve de Coupe du monde, à Nove Mesto, où il termine 57e d'un quinze kilomètres libre. Il retrouve la Coupe du monde de manière plus régulière la saison suivante, son meilleur résultat individuel étant une 24e place lors d'un quinze kilomètres classique, toujours à Nove Mesto. Le meilleur résultat lors de courses par équipe est une huitième place du relais de La Clusaz. En 2004-2005, il obtient plusieurs places dans le Top 10, une huitième place lors d'un Team Sprint à Berne, une neuvième place à Pragelato, toujours sur un Team Sprint et une quatrième place du relais de Falun.

Il est sélectionné pour participer aux Jeux olympiques d'hiver de 2006 à Turin mais est écarté cinq jours en raison d'un hématocrite élevé[1]. Défendu par les officiels de la délégation française qui affirment que le taux d'hémoglobine de Gaillard est naturellement élevé[2], le Français retrouve la compétition lors de la dernière épreuve des jeux après en avoir manqué plusieurs. Aligné sur le 50 km style libre, il obtient une honorable 11e place finale[3].

Il obtient son premier podium lors d'une épreuve de Coupe du monde avec le relais français lors du 4 × 10 kilomètres de Davos en 2007, ses partenaires étant Vincent Vittoz, Alexandre Rousselet et Emmanuel Jonnier[4].

Le fondeur remporte son premier succès en Coupe du monde le lors d'un 15 km en style libre organisé à Liberec. Il devance à cette occasion le local Lukáš Bauer alors en tête du classement général de la coupe du monde[5].

Commençant sa saison de Coupe du monde à Gaellivare, où il obtient une huitième place avec le relais français, il obtient un nouveau podium, une troisième place, avec le relais, lors de l'étape de La Clusaz, avec Vittoz, Manificat et Jonnier. Lors du Tour de ski, il termine troisième d'un sprint à Prague[6], terminant finalement ce tour en sixième position. Il obtient le deuxième podium individuel de sa carrière à Vancouver lors des courses pré-olympiques, où il se classe deuxième de la poursuite, devancé par l'Italien Pietro Piller Cottrer[7],[8]. Lors de ce même mois de janvier, il obtient une nouvelle deuxième place, à Rybinsk, lors d'un 15 kilomètres libre, derrière Tobias Angerer[9]. À Liberec, où se dispute les Mondiaux 2009, il termine cinquième du sprint par équipe où il est associé à Cyril Miranda, et une neuvième place du relais, composé de Jonnier, Rousselet et Vittoz. Son meilleur résultat individuel est une quatorzième place du 15 kilomètres classique. Il termine la saison par une cinquième place lors des Finales, disputées à Falun, Finales où Vincent Vittoz termine également deuxième. Cela lui permet de terminer septième du classement général de la Coupe du monde, ce qui est alors son meilleur résultat.

Le relais français, composé de Gaillard, Vincent Vittoz, Maurice Manificat et Emmanuel Jonnier a pour ambition d'obtenir une médaille lors des Jeux olympiques 2010, dernière compétition olympique de Vittoz et Jonnier. Gaillard, qui prend le premier relais classique, fait une première décision en fin de son relais pour placer Vittoz en troisième position. Celui-ci continue à animer la course pour accentuer les écarts. Toutefois, cela s'avère insuffisant pour empêcher le Norvégien Petter Northug à revenir sur Jonnier lors du dernier relais, celui-ci terminant finalement quatrième à quatre secondes de la Norvège et de la République tchèque[10]. Lors des Finales, il est disqualifié lors de la poursuite pour avoir fait des pas de libre lors du départ alors que la première partie de cette course se dispute en style classique[11]. Il termine finalement à la onzième place du classement général de la Coupe du monde.

Après avoir envisagé de terminer sur le podium après sa quatrième place lors de la poursuite d'Oberstdorf, il termine finalement à la sixième place du Tour de ski 2010-2011[12],[13], puis il obtient une deuxième place lors d'une poursuite de Coupe du monde à Rybinsk derrière Ilia Chernousov et devant Maurice Manificat[14]. Il se rend aux mondiaux de 2011 disputés à Oslo-Holmenkollen avec des espoirs de bons résultats, notamment sur les deux courses de relais. Lors de la première course qu'il dispute, la poursuite, il termine vingt-troisième, juste derrière son coéquipier Vincent Vittoz[15]. Lors du sprint par équipes, l'équipe française, composée de Cyril Miranda et Gaillard, se qualifie pour la finale mais termine à la huitième place d'une course remportée par les Américains Devon Kershaw et Alex Harvey devant la Norvège et la Russie[16]. Deux jours plus tard, lors du relais, les Français avec Gaillard et Maurice Manificat en style classique, Vincent Vittoz et Robin Duvillard en style libre, ne parviennent pas à atteindre leur objectif de podium en terminant onzième d'une course remportée par la Norvège devant la Suède et l'Allemagne[17]. Jean-Marc Gaillard abandonne ensuite sur le cinquante kilomètres.

En début de saison 2011-2012, il obtient une quatrième place avec le relais français à Sjusjoen, puis termine douzième du Nordic Opening à Kuusamo, terminant notamment quatrième de la dernière course de ce mini-tour. Il dispute également le Tour de ski, qu'il abandonne en ne prenant pas le départ de la poursuite de Toblach. Lors des courses suivantes, il termine cinquième d'un skiathlon à Lahti. IL termine sa saison de Coupe du monde à Falun où il termine onzième des Finales, son meilleur résultat sur ce mini tour étant une sixième d'un 15 kilomètres course en ligne. Il régresse dans la hiérarchie mondiale en terminant 23e du classement général de la Coupe du monde.

Après une 29e place du Nordic Opening, il termine 26e du Tour de ski. Avant les mondiaux, il obtient une neuvième place avec le relais français à La Clusaz, puis une septième place à Sotchi lors d'un skiathlon et une douzième place à Davos lors d'un 15 kilomètres libre. Lors des Championnats du monde 2013 disputés à Val di Fiemme, il termine dixième du skiatlon, à douze secondes du vainqueur, le Suisse Dario Cologna[18], puis associé à Maurice Manificat, il termine sixième du sprint par équipes, les Français ayant obtenu leur place pour la finale après avoir terminé quatrièmes de leur demi-finale, malgré un bris de bâton et une chute de Jean-Marc Gaillard[19]. Lors du quinze kilomètres, disputé en style libre, il doit abandonner en raison de douleurs dans le dos[20]. Cette blessure le contraint également de déclarer forfait pour le relais[20]. Il doit de nouveau abandonner lors du cinquante kilomètres. Sa saison de Coupe du monde se termine par une 20e place lors des Finales. Il termine à la 41e place de la Coupe du monde.

Il entame sa saison 2013-2014 par une douzième lors du Nordic Opening de Kuusamo, son coéquipier Maurice Magnificat terminant quatrième. Lors du Tour de ski, il se rapproche du Top 10 en reprenant de nombreuses places lors de la poursuite entre Cortina et Toblach[21] mais sa 43e place lors du 10 kilomètres classique de Val di Fiemme le place à la dix-neuvième place du classement général, à 3 minutes 47[22]. Lors de la montée finale de l'Alpe Cermis, il parvient à progresser pour terminer à la douzième place du classement général final[23].

Entamant les Jeux olympiques 2014 par une sixième place sur le skiathlon, où il cède dans la dernière montée[24], il enchaine ensuite par une vingt-et-unième place sur le quinze kilomètres classique. Il est le premier relayeur français lors 4 × 10 kilomètres, course où malgré une chute et un bâton cassé, il figure dans un groupe de trois avec la Suède et la Finlande[25] au moment où il transmet le relais à Maurice Manificat. Celui-ci, puis Robin Duvillard et enfin Ivan Perrillat Boiteux parviennent ensuite à conserver cette troisième place, la Russie prenant la place de la Finlande, pour remporter la première médaille d'un relais en ski de fond[26]. Associé à Cyril Miranda sur le sprint par équipes, les Français se qualifient pour la finale en tant que dixième et dernier qualifié, mais déclarent finalement forfait pour cette course[27]. Sur le cinquante kilomètres, il figure longtemps dans le peloton de tête avant de de devoir lâcher en fin de course, victime de crampes, problème qu'il rencontre fréquemment sur les grandes distances[28].

Pour la première étape suivant les Jeux, il obtient une neuvième place lors du 15 kilomètres libre de Lahti[29].

Palmarès

Jeux olympiques d'hiver

Jean-Marc Gaillard est présent lors de trois éditions des Jeux olympiques. Il remporte sa première médaille olympique lors de sa troisième participation, avec le bronze du relais lors Jeux olympiques 2014 de Sotchi, relais qu'il compose avec Maurice Manificat, Robin Duvillard, et Ivan Perrillat Boiteux. Auparavant, son meilleur résultat était une quatrième place à Vancouver, toujours avec le relais. Son meilleur résultat individuel est une sixième place obtenue lors du skiathlon de Sotchi.

Résultats aux Jeux olympiques[30]
Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
ou skiathlon

2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
JO 2006
Drapeau : Italie Turin
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 23e 11e
JO 2010
Drapeau : Canada Vancouver
Épreuve inexistante à cette date 32e Épreuve inexistante à cette date 30e 19e 4e
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 21e 6e 35e 10e Médaille de bronze, Jeux olympiques

Légende :

  • Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée

Championnats du monde

Jusqu'aux mondiaux 2015 de Falun, Jean-Marc Gaillard n'a jamais remporté de médaille en cinq participations aux Championnats du monde. Ses meilleurs résultats sont une cinquième place acquise en relais en 2009 aux côtés d'Emmanuel Jonnier, Alexandre Rousselet et Vincent Vittoz et une autre cinquième place en sprint par équipes en 2011 aux côtés de Cyril Miranda. Son meilleur résultat dans une course individuelle est une septième place lors du cinquante kilomètres des mondiaux 2007, course disputée en style classique.

Un an après la médaille olympique de Sotchi, le relais français, composé de Jean-Marc Gaillard, Maurice Manificat, Robin Duvillard et Adrien Backscheider remporte la première médaille d'un relais français lors d'un éditions des mondiaux, ce qui constitue également la première médaille mondiale de Gaillard[31].

Résultats aux Championnats du monde
Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 15 km
50 km Relais
libre classique libre classique Sprint 4 × 10 km
Mondiaux 2005
Drapeau : Allemagne Oberstdorf
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 47e Abandon
Mondiaux 2007
Drapeau : Japon Sapporo
Épreuve inexistante à cette date 20e Épreuve inexistante à cette date 35e 7e 5e
Mondiaux 2009
Drapeau : République tchèque Liberec
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 14e 54e 22e 5e 9e
Mondiaux 2011
Drapeau : Norvège Oslo
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 23e Abandon 8e 11e
Mondiaux 2013
Drapeau : Italie Val di Fiemme
Épreuve inexistante à cette date Abandon Épreuve inexistante à cette date 10e Abandon 6e
Mondiaux 2015
Drapeau : Suède Falun
Épreuve inexistante à cette date 30e Épreuve inexistante à cette date 9e Abandon Médaille de bronze, monde
Mondiaux 2017
Drapeau : Finlande Lahti
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 26e 21e

Légende :

  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve
  • — : Non disputée

Coupe du monde

  • 7 podiums :
    • 4 podiums en épreuve individuelle : 1 victoire et 3 deuxièmes places.
    • 3 podiums en épreuve par équipes : 3 troisièmes places.

Différents classements en coupe du monde

  • Son meilleur classement général en coupe du monde est une septième place en 2009.
Année/Classement Général Distance Sprint   Tour de ski
depuis 2007
Finales
depuis 2008
Nordic Opening
depuis 2011
Class. Points Class. Points Class. Points
2002 123e 7 - - - - Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
2004 135e 7 95e 7 - - Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
2005 113e 13 72e 13 - - Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
2006 62e 88 40e 88 - - Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
2007 32e 158 16e 158 - - 36e Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date
2008 46e 148 26e 148 - - - 5e Épreuve inexistante à cette date
2009 7e 669 10e 374 43e 45 6e 5e Épreuve inexistante à cette date
2010 11e 474 13e 268 66e 26 5e Disqualifié Épreuve inexistante à cette date
2011 9e 589 8e 364 111e 1 6e 8e 55e
2012 23e 382 17e 290 - - - 11e 12e
2013 41e 219 26e 173 - - 26e 20e 29e
2014 14e 389 16e 183 103e 2 12e 7e 12e
2015 27e 134 24e 94 - - Abandon Épreuve inexistante à cette date 19e
2016 20e 389 19e 285 21e Épreuve inexistante à cette date -
2017 15e Épreuve inexistante à cette date 61e

Détail des victoires

Jean-Marc Gaillard compte une seule victoire en Coupe du monde à l'occasion d'un 15 km raccourci à 11,4 km de style libre à Liberec en 2008.

Épreuve / Édition Sprint 15 km Poursuite
2 × 10 km
30 km
libre
50 km
libre
Tour de ski ou
Finales ou
Nordic Opening
libre classique libre classique libre classique
2007-08 Drapeau : République tchèque Liberec

Championnat du monde junior

Jean-Marc Gaillard a participé à une reprise aux Championnats du monde junior en 2000 à Strbske Pleso en Slovaquie. Son meilleur résultat y est une 50e place sur le 30 km en style classique.

Épreuve / Édition Sprint 10 km 30 km
classique
Relais
libre classique libre classique
Mondiaux 2000
Drapeau : Slovaquie Strbske Pleso
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 54e Épreuve inexistante à cette date 50e Épreuve inexistante à cette date
Légende :
Épreuve inexistante à cette date : pas d'épreuve.

Notes et références

  1. « JO - Dopage - Gaillard en attente », equipe.fr,
  2. « JO - Ski de fond (H) - Gaillard défendu », equipe.fr,
  3. « JO - Ski de fond (H) - Di Centa s'impose », equipe.fr,
  4. « Davos : la France 3eme du relais masculin, Victoire de la Russie ! », sur skidefond.custompublish.com,
  5. « Ski de fond-CM (H) - Gaillard ouvre son compteur », equipe.fr,
  6. « Gaillard pour la gagne », sur eurosport.fr,
  7. Mirko Hominal, « Piller-Cottrer en solitaire, Jean-Marc Gaillard deuxième », sur ski-nordique.net,
  8. « Gaillard prend ses marques », sur eurosport.fr,
  9. Mirko Hominal, « Gaillard superbe second derrière Angerer », sur ski-nordique.net,
  10. « Cruelle désillusion », sur eurosport.fr,
  11. « Northug s'impose », sur lequipe.fr,
  12. « Pas de podium pour Gaillard », sur sport265.fr,
  13. Mirko Hominal, « Tour de Ski : Cologna - Northug - Bauer », sur ski-nordique.net,
  14. « poursuite hommes : Deux Français Jean-Marc Gaillard et Maurice Manificat derrière Ilia Chernousov », sur dauphinordique.com,
  15. « Ski de fond: Northug triomphe aux Mondiaux, les Français déçoivent », sur 20minutes.fr,
  16. « Pas de médaille pour la France », sur sport.fr,
  17. « Relais messieurs: la Norvège en or », sur sport.fr,
  18. « Ski athlon hommes: Cologna l'emporte, Gaillard 10e », sur ledauphine.com,
  19. François-Xavier Rallet, « Sprint par équipes: La France en finale », sur eurosport.fr,
  20. a et b François-Xavier Rallet, « Relais: Gaillard forfait », sur eurosport.fr,
  21. « Tour de ski : Duvillard et Gaillard se rapprochent, Manificat galère », sur nordicmag.info,
  22. Mirko Hominal, « Le Tour sera Norvégien », sur ski-nordique.net,
  23. « Martin Sundby remporte le Tour de ski, Jean-Marc Gaillard termine meilleur français », sur nordicmag.info,
  24. Mirko Hominal, « Sochi 2014 : Le géant Dario Cologna », sur ski-nordique.net,
  25. Mirko Hominal, « Medaille historique pour la France », sur ski-nordique.net,
  26. « Le bonheur d'une équipe », sur lequipe.fr,
  27. « Les Français renoncent ! », sur lequipe.fr,
  28. J.P. Bidet, « Duvillard : «6e aux Jeux, c'est pas pourri quand même» », sur lequipe.fr,
  29. « Lahti-15km (M): Sundby s’impose, Gaillard 9e », sur sports.fr,
  30. (en) Profil olympique de Jean-Marc Gaillard sur sports-reference.com
  31. « Une médaille de bronze historique », sur Mirko Hominal, .

Liens externes

  • Site officiel
  • Page sur Haute-Savoie Nordic
  • Notices dans des bases relatives au sport : EspritBleu • Fédération internationale de ski (Ski de fond) • Sports Reference