Jean-Luc Buisine

Jean-Luc Buisine
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (55 ans)
Lieu Caudebec-en-Caux (France)
Taille 1,92 m (6 4)
Période pro. 1979-1994
Poste Défenseur
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1979-1986 Drapeau : France FC Rouen 156 (11)
1986-1989 Drapeau : France Lille OSC 095 0(7)
1989-1990 Drapeau : France RC Strasbourg 032 0(1)
1990-1994 Drapeau : France Lille OSC 093 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 24 juin 2013

Jean-Luc Buisine, né le à Caudebec-en-Caux, est un footballeur français devenu, après sa carrière sportive, dirigeant, agent de joueurs puis recruteur.

Il dispute 241 matches de championnat de France durant sa carrière. Sa première apparition en Division 1 a lieu le lors d'une rencontre entre Stade lavallois et le FC Rouen (3-1).

Biographie

Jean-Luc Buisine est désigné capitaine de l'équipe de France espoirs durant de nombreuses années au début de sa carrière[réf. nécessaire]. Il remporte le championnat d'Europe espoirs 1988 avec Éric Cantona, Laurent Blanc ou encore Alain Roche[1].

Il commence sa carrière professionnelle au FC Rouen en 1979, lors d'un match contre le Stade de Reims. Il fait ainsi partie de l'effectif rouennais lors du match du [2] qui permet au club normand de remonter en première division. Il est recruté par le Lille OSC en 1986, et y joue durant la quasi-totalité du reste de sa carrière de joueur professionnel, jusqu'à l'âge de 33 ans.

Après une expérience de cinq ans en tant qu'agent de joueurs, durant laquelle il se constitue un important réseau de correspondants tout au tour de la terre[3], il revient au Lille OSC en avril 2003[4], au poste de responsable de la cellule recrutement. Il demande alors à la FFF le gel de sa licence d'agent de joueurs, incompatible avec ses nouvelles fonctions[5].

Jean-Luc Buisine est à l'origine de la venue dans le club nordiste de nombreux joueurs, comme Peter Odemwingie, Stephan Lichtsteiner, Mathieu Bodmer ou Grégory Tafforeau qu'il est allé chercher à Caen, Kader Keita au Qatar, Michel Bastos[6] au Brésil[7], ou encore Dimitri Payet...[réf. nécessaire]

Il recrute également Moussa Sow, alors libre de tout contrat[8], et qui est sacré meilleur buteur de Ligue 1 en 2010-2011, la saison suivant son arrivée il recrute Adil Rami, Rio Mavuba ou Aurélien Chedjou[réf. nécessaire].

Après le départ de Claude Puel en 2008, il est sollicité par plusieurs clubs, dont le Paris Saint-Germain[9] pour un poste de directeur sportif auprès de son ami Alain Roche ou encore l'AS Monaco. En désaccord avec le directeur général adjoint Frédéric Paquet[10],[11], il remet sa démission à Michel Seydoux début juillet 2011. Il rejoint aussitôt l'AS Monaco, qui vient d'être reléguée en Ligue 2, et dont la politique est basée sur les joueurs issus du centre de formation[12]. Étienne Franzi, le président du club de la Principauté, l'annonce officiellement le 4 juillet 2011, via un communiqué sur le site du club[13]. Le , il fait revenir Ludovic Giuly à l'AS Monaco. En janvier 2012, il recrute Ibrahima Touré[14].

Fin juin 2013, il trouve un accord avec les dirigeants monégasques pour une rupture à l'amiable, et se retrouve libre de tout contrat[15]. Début juillet 2013, il arrive au Stade rennais[16], au poste de responsable de la cellule recrutement[17]. Il arrive après le départ du manager général Pierre Dréossi, au sein d'un club dont l'organigramme est remanié.

Carrière

Joueur

Dirigeant

Palmarès

Références

  1. "Tableau d'honneur des grands vainqueurs" : Récapitulatif des équipes nationales françaises vainqueurs d'une compétition sur footency.com
  2. Grands moments de l'histoire du FC Rouen sur le site du FC Rouen
  3. archives des interviews : "Tahirovic : Je suis très heureux'" par Frédéric Coudrais sur le site du LOSC publié le 24/07/07
  4. « Un nouveau directeur sportif pour le LOSC » (version du 23 avril 2003 sur l'Internet Archive)
  5. liste des agents dont la licence est retiré en 2006 sur le site de la fédération française de football
  6. Lille, un choix qui en a étonné plus d'un
  7. "Le brésilien Michel Bastos présenté à la presse (Transfert)" sur actufootchti.sport24.com
  8. "Je remercie aussi monsieur Buisine, le recruteur du Losc" sur [1]
  9. "PSG : pas assez de moyens pour attirer de bons recruteurs" par Matthieu Margueritte sur footmercato.net
  10. [2]
  11. [3]
  12. "Monaco, Ça me rappelle le projet lillois"
  13. "Jean-Luc Buisine rejoint l’AS Monaco FC" sur le site officiel de l'ASM-FC
  14. [4]
  15. J. Ri., « Buisine a résilié son contrat », sur lequipe.fr, (consulté le 28 juin 2013)
  16. « Rennes-Buisine: "J'ai un réseau en place" », sur football.fr,
  17. Thibaud Grasland Ouest-France, « Jean-Luc Buisine officiellement Rennais », sur rennes.maville.com,
  18. page du joueur sur le site racingstub.com
  19. « Repères dans l'histoire du football dunkerquois » (version du 25 octobre 2004 sur l'Internet Archive)

Liens externes

  • Fiche de Jean-Luc Buisine sur footballdatabase.eu