Jean-François Rime

Jean-François Rime
Image illustrative de l'article Jean-François Rime
Fonctions
Conseiller national
En fonction depuis le [1]
Législature 47e (2003-2007)
48e (2007-2011)
49e (2011-2015)
50e (2015-2019)
Biographie
Date de naissance (67 ans)[1]
Lieu de naissance Fribourg, Suisse
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Parti radical-démocratique puis Union démocratique du centre
Profession Entrepreneur

Jean-François Rime, né le à Fribourg, est un homme politique suisse membre de l'Union démocratique du centre (UDC).

Biographie

Carrière professionnelle

Originaire de Charmey[1], Jean-François Rime est entrepreneur dans l'industrie du bois : il est à la tête de la scierie Despond SA à Bulle[2].

Il est membre de l'Association romande contre la drogue, de la Chambre fribourgeoise du commerce, de l'industrie et des services, du comité de l'Association des sociétés anonymes privées, du comité du Cercle de travail pour la sécurité et les technologies de défense et du comité de l'association Industrie du bois Suisse. Il est président du comité directeur de l'Union suisse des arts et métiers[1] depuis le 23 mai 2012[3]. Il est président du conseil d'administration de Despond S.A. qu'il rachète en 1978[4].

Carrière politique

Rime siège au législatif communal (Conseil général) de Bulle entre juin 1989 et février 1991[1] en tant que membre du Parti radical-démocratique.

En 2002, il quitte son parti et rallie l'Union démocratique du centre[5]. À l'occasion des élections fédérales de 2003, il est élu au Conseil national avant d'être réélu en 2007 et 2011.

Depuis le 1er décembre 2003, il siège à la commission de l'économie et des redevances[1]. Du 3 décembre 2007 au 1er mars 2009, il a également siégé à la commission des transports et des télécommunications[1]. Entre 2007 et 2012, il a été également vice-président du groupe parlementaire UDC[6].

Rime est désigné à deux reprises par son parti pour tenter de récupérer un deuxième siège au Conseil fédéral : la première fois le 22 septembre 2010 — où il s'oppose sans succès à Simonetta Sommaruga puis à Johann Schneider-Ammann[7] — et la seconde le 14 décembre 2011.

En 2015, il est réélu député au Conseil national comme représentant du canton de Fribourg lors des élections fédérales[8].

Il est membre de l'Action pour une Suisse indépendante et neutre[9].

Vie privée

Installé à Bulle, Jean-François Rime est marié et père de trois enfants[1]. Il est le fils de Pierre Rime, ancien Conseiller National (radical). Au sein de l'armée suisse, il a servi comme soldat dans la cavalerie[10].

Notes et références

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Biographie de Jean-François Rime sur le site Web de l'Assemblée fédérale suisse.
  2. http://www.despond.ch/fr/presentation/personnel/index.htm
  3. « Jean-François Rime élu à la tête de l'USAM », sur lematin.ch (consulté le 14 mars 2013)
  4. « Accueil - Despond SA - Bulle », sur www.despond.ch (consulté le 17 novembre 2015)
  5. (de) « SVP-Wirtschaftspolitiker aus FDP-Familie », sur 20 minutes
  6. http://www.svp.ch/g3.cms/s_page/83150/s_name/communiquesdepressemobile/news_newsContractor_display_type/detail/news_id/2816/news_newsContractor_year/2012
  7. « Démission des conseillers fédéraux Moritz Leuenberger et Hans-Rudolf Merz - Élection des successeurs », sur parlement.ch (consulté le 22 septembre 2010)
  8. https://www.ch.ch/fr/elections2015/tutti-gli-eletti-cantone-per-cantone
  9. ASIN Bulletin, Élections fédérales 2015: 43 membres de l'ASIN à Berne, n°178, décembre 2015, p.3
  10. (de) « SVP-Bundesratskandidat Jean-François Rime », sur Schweizer Radio DRS,

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Jean-François Rime » (voir la liste des auteurs).

Liens externes