Jean-François Haas

Jean-François Haas
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait photographique de Jean-François Haas, gros plan.
Naissance (65 ans)
Fribourg, Suisse
Activité principale
Enseignant français et histoire
Auteur et écrivain (romancier)
Distinctions
Bourse Thyde Monnier (SGDL) 2007
Prix Schiller 2008
Prix Michel Dentan 2008
Prix culturel, Fribourg 2012
Prix Lettres frontière 2013
Prix Bibliomedia 2013
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

  • Dans la gueule de la baleine guerre (2007)
  • J'ai avancé comme la nuit vient (2010)
  • Le chemin sauvage (2012)
  • Panthère noire dans un jardin (2014)
  • L’homme qui voulut acheter une ville (2016)

Jean-François Haas est né en 1952 à Fribourg, en Suisse. Après une carrière comme enseignant, il se consacre à l’écriture[1].

Biographie

Jean-François Haas est né le à Fribourg, en Suisse[2], dans une famille de huit enfants. Son père est tailleur et sa mère fait en sorte que tous les enfants aient accès à une formation[3].

Jean-François Haas grandit à Courtaman, dans le canton de Fribourg, où il vit toujours. Il étudie en internat durant sept ans au collège de Saint-Maurice en Valais, deux de ses enseignants l’encouragent à écrire[3]. Il obtient une licence en littérature française, philologie romane et histoire à l’université de Fribourg[4]. Il y suit par ailleurs les cours de Jean Roudaut[4].

Il enseigne ensuite, au collège de Gambach à Fribourg, le français, l’histoire et les sciences religieuses, durant 38 ans[2]

Il écrit depuis son adolescence, mais c'est seulement à l’âge de 55 ans, en 2006, qu’il envoie un manuscrit à un éditeur : « C'est la première fois que je me suis dit : ce livre-là peut vivre sa vie ; j’ai eu un coup de folie, je l'ai envoyé au Seuil ». Par la suite il reste fidèle et n’enverra même jamais de manuscrit à un autre éditeur[3] ! Ces thèmes de prédilection sont : « les conditions d'existence des travailleurs immigrés, le racisme ordinaire, la précarité de vies qui soudainement basculent, la réflexion sur le bien et le mal », il dit avoir beaucoup de respect pour les segundos[3].

En 2012, il reçoit le prix culturel de l’État de Fribourg[5].

Publications

Prix

Liste des prix reçus par Jean-François Haas
Année Distinction Pour
2007 Bourse Thyde Monnier de la Société des gens de lettres (SGDL)[6] Dans la gueule de la baleine guerre
2008 Prix Schiller[7] Dans la gueule de la baleine guerre
2008 Prix Michel-Dentan[7] (co-lauréat avec Ghislaine Dunant pour L'effondrement[8]) Dans la gueule de la baleine guerre
2012 Prix culturel de l'État de Fribourg[9]
2013 Prix Lettres frontière (co-lauréat avec Franck Pavloff pour L'Homme à la carrure d'ours[10]) Le chemin sauvage
2013 Prix Bibliomedia[7] Le chemin sauvage

Références

  1. « Éditions du Seuil : Auteur », sur www.seuil.com (consulté le 9 mars 2016).
  2. a et b « Médiathèque Valais St-Maurice; Jean-François Haas », sur Médiathèque Valais St-Maurice, (consulté le 9 mars 2016).
  3. a, b, c et d Maxime Maillard, « Se faire écho : Jean-François Haas », Le Courrier,‎ , p. 24 (lire en ligne).
  4. a et b « Jean-François Haas – Le Livre sur les Quais », sur www.lelivresurlesquais.ch (consulté le 9 mars 2016)
  5. Etat de Fribourg / Staat Freiburg, « Jean-François Haas reçoit le Prix culturel 2012 de l'Etat de Fribourg », sur www.fr.ch (consulté le 9 mars 2016)
  6. Super Utilisateur, « SGDL - Prix Thyde Monnier de la SGDL », sur www.sgdl.org (consulté le 9 mars 2016)
  7. a, b et c « Jean-François Haas lauréat du 34e Prix Bibliomedia Suisse », sur Bibliomedia, (consulté le 9 mars 2016)
  8. « G2RNR », sur Neue Zürcher Zeitung (consulté le 9 mars 2016)
  9. « Prix 2012| Etat de Fribourg » (consulté le 9 mars 2016)
  10. « Lauréats | Lettres frontière », sur www.lettresfrontiere.net (consulté le 9 mars 2016)

Liens externes