Jean-Bernard Plantevin

Jean-Bernard Plantevin
Naissance
Mazan
Activité principale Compositeur, guitariste, chanteur
Genre musical Chanson à texte[1].
Labels label indépendant, Croupatas.
Site officiel Site personnel de l'artiste

Jean-Bernard Plantevin est un auteur-compositeur-interprète français né en 1950[2] d'expression provençale (ses textes sont écrits en graphie mistralienne et classique). Marié et père de deux enfants, il vit à Mazan (Vaucluse, Provence-Alpes-Côte d'Azur).

Carrière

Jean-Bernard Plantevin se consacre pleinement à la musique depuis les années 1990[3]. Une partie de sa création a donné lieu à la publication de dix albums CD et d'un DVD. Il a aussi interprété des chansons du répertoire populaire en langue d'oc. Il se produit régulièrement en concert.

Il est le traducteur de Jeanne ou La peste végéteuse : pièce comique en un acte de Jean Marcellin[4]. Ce dernier, dessinateur notamment au journal Pilote[5], est aussi l'auteur des illustrations des albums de Jean-Bernard Plantevin.

Pierre Perret l'a autorisé à traduire ses chansons[6] qui ont donné lieu à la publication de l'album JBP chante Pierre Perret en provençalLe Zizi est devenu lou quiqui.

Il était aussi professeur d'automatisme au lycée Jean-Henri Fabre de Carpentras.

Travail sur le patrimoine

Jean-Bernard Plantevin collecte les chants traditionnels en langue d'oc. Son travail a donné lieu à la publication du CD Estialou en 2002 et à un ouvrage Chansons de Provence dirigé par Jean-Louis Ramel[7]. Ils ont ensemble recueilli plus de 300 chansons[8].

Il a été invité en 2005 à la Maison des sciences de l'homme avec Jean-Louis Ramel et René Sette pour participer au colloque « La valorisation des archives sonores : le documentaliste, le juriste et le chercheur »[9] pour faire part de sa méthodologie pour collecter le patrimoine sonore et parler des perspectives de transmission de ce patrimoine.

Depuis 2009, il anime une conférence-spectacle autour de Jean-Henri Fabre avec Thibaut Plantevin, Simon Calamel, Paulin Reynard, Alain Layrisse et sa femme Sylvie Plantevin.

Il crée ensuite une conférence musicale avec son fils, Thibaut Plantevin et le guitariste Joël Gombert sur les Troubadours.

En 2014, à l'occasion du 400e anniversaire de la naissance de Nicolas Saboly (auteur de noëls provençaux les plus connus et toujours chantés de nos jours), Jean-Bernard Plantevin propose une conférence retracant la vie et les œuvres de cet homme entouré de Lucie Favier, Odile Sick, Thibaut Plantevin et Paulin Reynard.

Discographie

Il est l'auteur d'une dizaine d'albums enregistrés aux studios La Buissonne et ADELE[10], au studio UNISSON de la Bruguières, et diffusés par Croupatas (Association) :

  • Reguignado (1992) : création.
  • Mesclun (1995) : création. On peut citer la chanson De que fas aqui ? comme un morceau important de cet album. Elle repose sur des jeux de mots proches de ceux de Boby Lapointe notamment cette phrase : La Maria de que i'a mai à ta Yamaha ou la marque japonaise donne un jeu de mot en langue d'oc.
  • Chants traditionnels de la Provence (1997) : transmission du patrimoine.
  • Barrulejado (1998) : création.
  • Li Menestrié dou Carri (2000) : création.
  • Estialou (2002) : transmission du patrimoine.
  • Jan lou fada (2003) : création.
  • Plantevin et tambourins (2006) : création, live.
  • Cigalejado (2007) : Album de création. Jean-Bernard Plantevin réalise aussi une adaptation de la chanson L'Estaca de l'artiste catalan Lluís Llach.
  • Chamin d'avuro (2011) : transmission du patrimoine.
  • Tron de disque (2012) : création.

Il est l'auteur d'une interprétation des Noëls provençaux de Nicolas Saboly parue en 1999[11] à la Librairie contemporaine.

Il a participé à l'enregistrement collectif La Provence fête Noël[12] : édition du groupe La Provence.

  • Jean-Bernard Plantevin chante Pierre Perret en provençal, 1993, 12 titres.

Il travaille avec son fils Thibaut qui écrit souvent la musique sur ces derniers albums et fait les arrangements avec le concours de Christophe Feuillet (accordéoniste). Mis-à-part Thibaut Plantevin et Christophe Feuillet, il est accompagné de Joël Gombert (guitare), Fabien Gilles (basse), Blandine Alonso et Clément Dusserre (violon), Sylvine Delannoy (Violon alto), Danielle Lampin (violoncelle), Patrice Roquel (saxophone), Jean-Baptiste Giai, Sylvain Brétéché, Gaël Ascaso, Claude Néri, Romain Gleize et Nicolas Klutchnikoff (tambourinaires) et des chœurs (Marie-Sophie et Simon Calamel[13], David et Paul Cluzel, Laurence Meffre).

Chanter en provençal

D'après Virginie Bigonnet et Simon Calamel dans Le Provençal de poche / Méthode Assimil[14] Jean-Bernard Plantevin est un des représentants de la création musicale provençale contemporaine. Élisabeth Cestor de l'EHESS[15] rejoint cet avis[16].

Jean-Bernard Plantevin participe à des stages avec des musiciens de tous les dialectes d'oc pour transmettre son savoir et ses techniques.

Sa première apparition à la télé date de 1991 dans une émission d'FR3 : Vaqui (présenté par M. Bramerie & J-F Gueganno)[18]. Il chante dans cette émission le 19 mai 2007[19]. En 2009, un reportage sur TF1 lui est consacré (25/09/2009)[20].

En 2008, il reçoit le Prix SABOLY. En 2009, le 50e Grand Prix Littéraire de la Provence[21]. Et en 2012, il est nommé Mèstre en Gai-Sabé du Félibrige [22]. En mai 2015, lors de la Santo-Estello (congrès annuel du Félibrige), il est nommé Majoral du Félibrige héritant de la Cigale du Ventoux.

Liens et bibliographie

Bibliographie

  • Sur les musiques en langue régionale : Élisabeth Cestor, Les Musiques particularistes : chanter la langue d’oc en Provence à la fin du XXe siècle, Paris, L’Harmattan, 2006, 322 pages.
  • Jean-Louis Ramel (dir.), Chansons de Provence, Nyons, Bibliothèque pédagogique, 2003, 71 pages.

Liens vers d'autres chanteurs en langue d'oc

Préservation du patrimoine et transmission

Notes

  1. Site regroupant des textes de Jean-Bernard Plantevin
  2. notice sur Jean-Bernard Plantevin à la BNF
  3. Site du Festival des Alpilles : Depuis une quinzaine d’années, Jean-Bernard PLANTEVIN chemine d’album en album.
    Dans les écoles
  4. Édition bilingue français-provençal, coédition Le Crestet/Éd. Croupatas ; Nyons/Culture et langue d'oc, 2008, 159 pages.
    catalogue de la BNF.
  5. biographie succincte de Jean Marcellin
  6. Cité par Philippe Blanchet in Langues, cultures et identités régionales en Provence, Paris, Éditions L'Harmattan, (ISBN 2-7475-1841-8), 2002
  7. Jean-Louis Ramel (dir.), Chansons de Provence, Nyons, Bibliothèque pédagogique, 2003, 71 pages.
  8. Conférence à Orange
  9. colloque MSH - EPHE : La valorisation des archives sonores : le documentaliste, le juriste et le chercheur
  10. liste du Centre de doc provençale
  11. archives de la bibliographie nationale - avant-dernière ligne : Noëls provençaux [Multimédia multisupport] / présentation et traduction Henri Moucadel ; 13 noëls de tradition populaire chantés par Jean-Bernard Plantevin. (...) 1 disque compact : DDD. DLM-20040331-368. (ISBN 2-905405-05-8). - Librairie contemporaine LC 9901 (disque compact).
  12. bibliographie nationale / Enregistrements sonores, musiques traditionnelles : BNF
  13. Ce dernier est l'auteur, avec Dominique Javel, de la Langue d'oc pour étendard, les félibres (1854-2002) aux éditions Privat.
  14. Virginie Bigonnet et Simon Calamel dans Le Provençal de poche / Méthode Assimil, page 125, citation complète : Vivante et innovante, la création musicale provençale se diversifie (...) et divers publics peuvent y trouver leur bonheur : Jean-Bernard Plantevin, André Chiron, Guy Bonnet, Stéphan Manganelli sont autant de chanteurs qui illustrent cette création moderne.
  15. site de l'EHESS
  16. Le renouveau du chant en langue d’oc
  17. archive
  18. portail de Vaqui
  19. [1]
  20. [2]
  21. [Dictionnaire de la conversation et de la lecture, Volume 44, p.247]

Liens externes