Jean-Baptiste Foucher

Jean-Baptiste Foucher
Naissance
Décès
(à 75 ans)
Rouen
Nationalité
Activité
Distinctions

Jean-Baptiste Foucher, né le à Rouen où il est mort le [1], est un sculpteur français.

Biographie

Jean-Baptiste Foucher travailla à la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Rouen, de l'église Saint-Maclou, du Palais de justice et de l'hôtel de Bourgtheroulde. Auguste et Eugène Dutuit lui confièrent la réalisation des sculptures du presbytère et de la sacristie de Saint-Maclou édifiés sur les plans de Lucien Lefort. Il est l'auteur des figures de proue du Canrobert (1896) et du Quevilly (1897)[2].

Les cariatides du 66 rue Jeanne-d'Arc sont de son ciseau.

Il demeure au 67, quai de la Grande-Chaussée[3] à Rouen.

Son fils Alphonse (1860-1942) fut également sculpteur.

Publications

  • L'Architecte du Palais du Parlement à Rouen : Étude artistique, historique et archéologique sur le monument et son auteur, Rouen, Lecerf, (OCLC 27373183).

Notes et références

  1. Au 31, quai Cavelier-de-La-Salle.
  2. « Une décoration de navire », Le Journal de Rouen,‎ , p. 2.
  3. Le quai de la Grande-Chaussée est rebaptisé quai Cavelier-de-La-Salle.

Annexes

Bibliographie

  • Georges Dubosc, « Mort de M. J.-B. Foucher », Le Journal de Rouen,‎ , p. 2.
  • « Mort de M. Jean-Baptiste Foucher », L'Architecture et la Construction dans l'Ouest, 1906.
  • Bulletin des Amis des monuments rouennais, 1908.