Jean-Baptiste Bouquerot des Essarts

Jean-Baptiste Bouquerot des Essarts
Biographie
Naissance
Décès
(à 61 ans)
Fontainebleau
Activités
Autres informations
Conflit
Distinctions

Jean-Baptiste Bouquerot des Essarts est un Baron de l'Empire et un Maréchal de camp français, né le à Asnan (Nièvre) et mort le à Fontainebleau (Seine-et-Marne)[1].

Il est le frère cadet de Thomas Bouquerot de Voligny.

Jeunesse

Issu d'un milieu de petits notables du Nivernais, il est le fils d’Etienne François Bouquerot, procureur, notaire royal et contrôleur des actes à Asnan. En 1790 et 1791, il est capitaine dans la Garde nationale d’Asnan.

Soldat de la Révolution

Il s’engage comme volontaire le dans le 1er bataillon de volontaires de la Nièvre. Il participe aux campagnes de 1792 et de l’an II. Nommé hussard puis brigadier fourrier dans le régiment des Hussards Noirs, intègre le 3e Régiment de Dragons le .

Guerres napoléoniennes

Il est promu Maréchal des logis en 1795 puis Maréchal des logis-chef deux ans plus tard. Il participe à la Campagne d'Italie (1796-1797) puis à la Campagne d'Égypte. Nommé Sous-lieutenant en 1798, il est blessé lors de la Bataille d'Aboukir (1798) . Très rapidement, il est promu lieutenant (1800), puis Capitaine (1801). Il est nommé Chevalier de la Légion d'honneur le .

Sa carrière militaire continue : il participe à la Campagne de Prusse et de Pologne, il est blessé le à la Bataille d'Eylau. Il devient Chef d'escadron de la Garde impériale (Premier Empire) puis est anobli Chevalier de l'Empire par lettres patentes du . Il participe ensuite à la Campagne d'Allemagne et d'Autriche (1809). Après avoir participé à la Campagne d'Espagne (Empire), il est nommé colonel par décret impérial du .

Pendant la Campagne de France (1814), il se distingue lors de la défense de Nangis (Seine-et-Marne) le 17 février : sa bravoure et son action d’éclat lui valent d’être salué par Napoléon Ier qui le nomme Officier de la Légion d'honneur et général de brigade sur le champ de bataille. Mais le surlendemain, sa promotion au grade de Maréchal de camp n'est pas confirmée. Il est seulement nommé officiellement Baron de l'Empire (titre confirmé par Louis XVIII le 24 août suivant). Enfin, il est nommé Chevalier de l’Ordre royal et militaire de Saint-Louis le . En mars 1815, il est Colonel au Régiment des Dragons de la Gironde. Il commande le 4e Régiment de Dragons lors de la Bataille de Waterloo.

Restauration

Mis à la solde de retraite, il perçoit une pension de 2 400 livres. De 1820 à 1830, il ne cesse de réclamer du service et l'obtention du grade de Maréchal de camp donné par l'Empereur sur le champ de bataille de Nangis. Ce n'est que le que le roi Louis-Philippe Ier régularise sa situation et le nomme enfin Maréchal de camp de réserve. Bouquerot des Essarts s'éteint deux ans plus tard.

Notes et références

Liens externes