Jean-André Delorme

Jean-André Delorme
Tombe de Jean André Delorme.JPG

Tombe de Jean André Delorme,
Paris, cimetière du Montparnasse.

Naissance
Décès
Nationalité
Française
Activité
Maître
Distinctions

Jean-André Delorme, né le à Sainte-Agathe-en-Donzy (Loire) et mort dans la même ville le , est un sculpteur français.

Biographie

Jean-André Delorme naît à Sainte-Agathe-en-Donzy, où son père est charpentier.

Après avoir commencé ses études à Lyon, il s'installe à Paris et entre le à l’École nationale supérieure des beaux-arts où il est l’élève de Jean-Marie Bonnassieux et d’Auguste Dumont. Il remporte le deuxième prix de Rome en 1857 pour Ulysse blessé à la chasse par un sanglier[1].

Il débute au Salon en 1861 où il obtient une médaille de seconde classe, puis y expose régulièrement jusqu’à sa mort. Il est classé hors concours en 1863 et devient membre du jury de la Société des artistes français en 1881. Il est récompensé par une médaille de bronze à l’Exposition universelle de 1889 à Paris.

Jean-André Delorme meurt à Sainte-Agathe-en-Donzy le et est enterré à Paris au cimetière du Montparnasse.

Œuvres dans les collections publiques

Joueur de flûte (1861), musée des beaux-arts de Lyon.

Bayonne, musée Bonnat-Helleu : Paul Baroilhet[2], 1891, buste en plâtre.

Notes et références

  1. Joseph Tournois remporte le premier prix cette année-là.
  2. Paul Baroilhet, né à Bayonne (1810-1871) est un chanteur lyrique ; Donizetti écrivit pour lui le rôle d’Alphonse de la Favorite qu’il créa le 2 décembre 1840 ; de 1840 à 1847, cet artiste chanta tous les rôles importants de baryton du répertoire ; ses succès dans les deux opéras de Jacques-Fromental Halévy, « La reine de Chypre », et « Charles VI » furent très grands. Il se retira de la scène en 1847 pour se consacrer à sa collection de tableaux.
  3. « Monument à Lamartine – Belley », notice sur e-monumen.net.
  4. .
  5. Ulysse Auguste Devarenne (né à Besançon, le 28 mars 1830) est entré à l’École Navale en 1846 ; il prit part à la Guerre de Crimée en 1854-1855 puis à la campagne du Mexique en 1861 ; chargé de mission à Haïti et au Venezuela, il est promu capitaine de frégate en 1866. Pendant la guerre de 1870 contre l’Allemagne, il est chef d’état-major du contre-amiral Bourgois à la division des côtes occidentales d’Afrique. Il commande l'École navale de 1881 à 1883. Nommé contre-amiral en 1883, il est promu vice-amiral en avril 1890 et devint inspecteur de la Marine. Il est mort le 11 février 1892. Il était commandeur de la Légion d’honneur.
  6. « Monument à l’amiral Devarenne – Besançon », notice sur e-monumen.net.
  7. bsa-ville.fr.
  8. Base Joconde.
  9. fr.wikisource.org.

Voir aussi

Bibliographie

  • Jules Martin, « Delorme, Jean-André », in Nos peintres et sculpteurs, graveurs, dessinateurs…, Paris, Flammarion, 1897 (en ligne).

Lien externe