Jacques de Maupeou

Jacques de Maupeou d'Ableiges
Fonctions
Sénateur de la Vendée
-
Sénateur ()
-
Maire
Auzay
-
Sénateur de la Communauté
Président
Société pour la protection des paysages et de l'esthétique de la France
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Gilles Jacques Marie de Maupeou d'Ableiges
Nationalité
Formation
Activité
Père
Noël de Maupeou ()
Autres informations
Parti politique
Conflit
Distinctions

Jacques de Maupeou d'Ableiges, (prononcé « mau-pou »), né le à Nantes (Loire-Atlantique), mort le à Auzay (Vendée), propriétaire exploitant agricole, est un homme politique français, sénateur de la Vendée de 1948 à 1963.

Biographie

Il est le fils de Gilles Noël de Maupeou d'Ableiges (1862-1927) et Louise de Rorthays de Monbail (1862-1952)[1].

Ancien élève de l'École du Louvre et de l'École des langues orientales, il contribue à la Revue des deux Mondes et au Journal des débats. Il dirige la Revue du Bas-Poitou de 1939 à 1956.

En mai 1940, il est à la tête d'une section de canons anti-char dans les Ardennes et est décoré de la Croix de guerre pour sa conduite à la bataille de Vendresse près de Sedan. Fait prisonnier par les Allemands à Saint-Valery-en-Caux en juin, il s'évade en juillet et revient chez lui en Vendée.

En 1948, il est élu au Conseil de la République et s'inscrit au groupe du RPF. Réélu en 1952 et en 1958, il est ensuite élu au Sénat en 1959. Il décède en cours de mandat en 1963.

Au Sénat, il s'inscrit au groupe des Républicains et indépendants. Il siège à la commission des affaires culturelles.

Mandats

Œuvres

  • Contes d'un autre monde, Paris, éditions Eugène Figuière, 1934, 189 p.
  • Le Chancelier Maupeou, préface du duc de la Force, Paris, Éditions de Champrosay, 1942, 253 p.
  • Histoire des Maupeou, Fontenay-le-Comte, impr. Lussaud, 1959, 300 p. (ouvrage hors commerce)

Distinctions

Notes et références

  1. Archives municipales de Nantes, acte de naissance, 1E 1963, Canton 1, vue 87/88, acte 509

Voir aussi

Bibliographie

  • Jacques de Maupeou, Histoire des Maupeou, impr. P. et O. Lussaud frères, , 295 p.

Articles connexes

Liens externes