Jacques Deroo

Jacques Deroo, né le , est un travailleur social et éducateur. Il est également écrivain et s'est fait connaître avec deux livres inspirés de son passé de sans domicile fixe.

Biographie

Enfant de l'Assistance publique, cet ex-taulard et ex-SDF est le créateur de l'association « Salauds de pauvres » et du « Village de l'Espoir » à Ivry-sur-Seine[1]. Dans l'univers des sans-domicile fixe, il est parfois surnommé « l'Abbé Pierre laïque ».

Parmi ses actions, figure notamment le lancement d'un œuf en mars 2006 contre Françoise de Panafieu[1], à la Cité Curial, dans le 19e arrondissement de Paris mais également en partenariat avec différentes institution un rassemblement à la fontaine des innocents de sans-domiciles fixes et d'éducateurs spécialisés afin de sensibiliser le public à la cause de l'hébergement d'urgence[2]. Il a également arrêté le métro à la station "Assemblée nationale" afin encore une fois de sensibiliser le public à la cause des grands exclus. Il tirait « l'alarme sociale ». Il était également sur le canal Saint-Martin en compagnie des Enfants de Don Quichotte. Fin 2006, dans la perspective des élections présidentielles, il incite les SDF à s'inscrire sur les listes électorales afin de voter[3].

Son action de développement de bungalows entreprise avec Village de l'espoir à Ivry se développe dans plusieurs lieux en France durant l'année 2007[4],[5]. En novembre 2007, Jacques Deroo a installé des tentes de survie pour SDF quai d'Austerlitz à Paris[6].

Bibliographie

  • Salauds de pauvres!, éditions Gutenberg, Paris, 2005, (ISBN 978-2352360001)
  • Salauds de pauvres! Une histoire d'amour, éditions Gutenberg, Paris 2007, (ISBN 978-2352360155)

Livres relatifs

  • Les coulisses du village de l'espoir, Liliane Gabel, éditions Les points sur les I, 2008, (ISBN 978-2-915640-73-1)

Notes et références