Jérôme Salomon

Jérôme Salomon, né le à Paris, est un médecin infectiologue et haut fonctionnaire français. Spécialiste de santé publique, il est directeur général de la Santé depuis le .

Biographie

Origines et formation

Jérôme Salomon naît le dans le 16e arrondissement de Paris[1].

Après des études de médecine à l’université Paris-Descartes, il obtient un doctorat d'État en médecine, un diplôme d'études spécialisées (DES) de maladies infectieuses et tropicales et un DES de santé publique. Il est par ailleurs l'auteur d'une thèse sur les maladies à prion.

Carrière médicale

Il travaille sur les maladies émergentes, les épidémies et la résistance aux antibiotiques au sein de l'Inserm, de l'institut Pasteur et de l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines[2]. Il est chef de clinique-assistant des hôpitaux à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (AP-HP) de 1999 à 2002, puis praticien hospitalier de 2004 à 2009.

Carrière de haut fonctionnaire

Proche de Bernard Kouchner, il fait partie du petit groupe de médecins et de hauts fonctionnaires surnommés, dans les années 1990, les « Kouchner Boys », puis intègre son cabinet en 2001 et y devient conseiller technique au sein du pôle sécurité sanitaire. En 2010, il est expert santé et recherche auprès de la fondation Terra Nova, puis conseiller chargé de la sécurité sanitaire auprès de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, de 2013 à 2015[3].

Ancien président du Syndicat national des médecins spécialistes de santé publique[4], engagé plutôt à gauche[5] et proche d'Emmanuel Macron dont il était le conseiller « santé » pendant sa campagne présidentielle, il fut notamment pressenti pour devenir ministre de la Santé après son élection[6].

Le , alors professeur des universités-praticien hospitalier en maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (AP-HP) et enseignant à l'UFR de sciences de la santé à l'université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, il est choisi par Agnès Buzyn pour succéder à Benoît Vallet comme directeur général de la Santé[2]. En cette qualité, il exerce la fonction de haut fonctionnaire de défense et de sécurité adjoint, chargé de la défense et de la sécurité sanitaire[7] et représente la France à l'Organisation mondiale de la Santé[8].

Jérôme Salomon est membre du conseil d'administration de Santé publique France depuis 2016[6] et a participé à la commission « santé des femmes, droits sexuels et reproductifs » du Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes entre 2018 et 2019[9].

Véritable « numéro 2 » du ministère de la Santé et spécialiste des épidémies, il prend régulièrement la parole devant les parlementaires et les médias pour faire le point sur l'évolution de la situation sanitaire pendant la pandémie de maladie à coronavirus de 2020 en France[10]. Il est parfois comparé à François Molins, dont le rôle avait été similaire en tant que procureur de Paris lors de la dernière vague d'attentats terroristes en France[11]. En , il aurait averti le candidat Emmanuel Macron du manque de préparation du pays aux catastrophes, dont les épidémies[12].

Décoration

Publications

  • Jérôme Salomon et Olivier Lambotte, Maladies infectieuses, Paris, Éditions Estem, , 69 p. (ISBN 2-84371-040-5).
  • Jérôme Salomon, Modification de l'usage antibiotique en population humaine et résistances bactériennes : thèse de doctorat en épidémiologie clinique, sous la direction de Didier Guillemot, Paris, Université Pierre-et-Marie-Curie, .
  • Dr Jérôme Salomon et Pr Bruno Lina, La vérité sur la grippe A H1N1 : la prévention, le traitement, le vaccin, la gestion de l'épidémie, Paris, Éditions Frison-Roche, , 144 p. (ISBN 978-2-87671-531-8).

Notes et références

  1. Solveig Godeluck, « Jérôme Salomon, l'homme qui fait rempart au coronavirus », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  2. a et b Ministère des Solidarités et de la Santé, « Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, nomme le Pr Jérôme Salomon Directeur général de la Santé à compter du 8 janvier 2018 » [PDF], sur solidarites-sante.gouv.fr, (consulté le 16 mars 2020)
  3. Elodie Lepage, « 10 choses à savoir sur Jérôme Salomon, le visage de la lutte contre le Covid-19 en France », sur nouvelobs.com, L'Obs, (consulté le 18 mars 2020)
  4. Thomas Moysan, « Nomination : Le Pr Jérôme Salomon prend la tête de la DGS », What's up doc ?,‎ (lire en ligne)
  5. Éric Favereau, « Jérôme Salomon nommé directeur général de la santé », Libération,‎ (lire en ligne)
  6. a et b « Le Dr Jérôme Salomon nommé DGS », sur fivape.org
  7. Ministère des Solidarités et de la Santé, « Organisation de la direction générale de la santé (DGS) », sur solidarites-sante.gouv.fr, (consulté le 2 mars 2020)
  8. Salomé Vincendon, « Qui est Jérôme Salomon, le monsieur coronavirus du gouvernement ? », BFM TV,‎ (lire en ligne)
  9. Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes, « Les ancien.ne.s membres de 2015 à 2019 - M. Jérôme SALOMON », sur haut-conseil-egalite.gouv.fr (consulté le 16 mars 2020)
  10. « Face au coronavirus, Jérôme Salomon en première ligne », Le HuffPost,‎ (lire en ligne)
  11. Éloi Roche-Bruyn, « Jérôme Salomon, l'homme qui voulait terrasser le coronavirus », Valeurs actuelles,‎ (lire en ligne)
  12. Vincent Coquaz, « Jérôme Salomon avait-il alerté Macron sur l’impréparation de la France face aux catastrophes dès 2017 ? », sur liberation.fr, Libération, (consulté le 20 mars 2020)
  13. Remise de la médaille d'honneur du Service de santé des armées à Jérôme Salomon

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes