Irlande du Sud

Irlande du Sud

Irlande du Sud
Southern Ireland en

Deisceart Éireann ga

 – 
(1 an, 7 mois et 3 jours)

Description de cette image, également commentée ci-après
Localisation de l'Irlande du Sud au sein du Royaume-Uni et de l'Europe
Informations générales
Statut Région autonome au sein du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande
Territoire disputé avec la République irlandaise unilatéralement proclamée
Capitale Dublin
Langue Anglais, irlandais
Religion Catholicisme majoritairement
Monnaie Livre sterling
Fuseau horaire UTC+0

Entités précédentes :

Entités suivantes :

L'Irlande du Sud (en anglais : Southern Ireland - en irlandais : Deisceart Éireann) est une région autonome au sein du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande couvrant théoriquement les vingt-six comtés à dominante catholique de l'Irlande entre le et le . Elle est créée lors de la partition de l'Irlande par le Government of Ireland Act 1920 qui divise l'île en Irlande du Nord et Irlande du Sud[1]. En pratique, le pouvoir lui est disputé par la République irlandaise, État déclaré unilatéralement en 1919. Le , les représentants du gouvernement britannique et de la République irlandaise signent le traité anglo-irlandais qui crée le l'État libre d'Irlande.

Partition de l’île en deux entités.

Le Government of Ireland Act 1920 (loi de 1920 sur le gouvernement de l'Irlande) prévoyait pour l'Irlande du Sud les institutions suivantes :

  • un Parlement d'Irlande du Sud, composé du roi, du Sénat d'Irlande du Sud, et de la Chambre des communes d'Irlande du Sud,
  • un gouvernement d'Irlande du Sud,
  • une Cour suprême de justice d'Irlande du Sud,
  • une Cour d'appel d'Irlande du Sud,
  • une Haute Cour de Justice d'Irlande du Sud.

Il avait également été envisagé que les deux régions d'Irlande se partageraient les institutions suivantes :

  • un Lord-lieutenant d'Irlande,
  • un Conseil d'Irlande,
  • une Haute Cour d'appel d'Irlande.

Le Parlement, bien que juridiquement établi, n'a jamais fonctionné, et aucune loi n'a été adoptée. Le Parlement d'Irlande du Sud ne s'est réuni qu'une fois, avec seulement quatre membres présents. Aucun gouvernement d'Irlande du Sud n'a jamais été constitué non plus. Le Conseil d'Irlande, qui devait être créé en vue de la création éventuelle d'un Parlement pour l'ensemble de l'Irlande, n'a lui aussi jamais vu le jour. L'exception notable à l'échec de la mise en place des institutions d'Irlande du Sud furent les tribunaux qui fonctionnèrent normalement.

Notes et références

  1. (en) Alvin Jackson, Home Rule: An Irish History, 1800–2000, Oxford University Press, (ISBN 019522048X, lire en ligne), pp. 198-199.