Internet dans le monde

Pourcentage d'internautes par pays (par rapport au nombre d'habitants du pays) en 2012

Cet article présente l'utilisation du réseau mondial Internet dans le monde.

Statistiques

Nombre d'internautes

L'internaute est défini sur le site internetworldstats.com comme étant une personne de plus de 2 ans, qui s'est connectée durant les 30 derniers jours.

D'après l'Union internationale des télécommunications[1], le nombre d'internautes fin 2016 est d'environ 3,9 milliards (environ 47 % de la population mondiale).

Nombre de serveurs

Le nombre de serveurs webs raccordés à l'Internet dans le monde a dépassé les 200 millions en janvier 2009[2]. Il serait en avril 2010 de 205 368 103, dont 53,9 % de serveurs Apache. Cette statistique ne prend pas en compte le nombre de serveurs installés pour les autres types de protocoles.

Internet par pays

Pourcentage d'internautes dans quelques pays en 2014[3]
Pays Pourcentage Détails
Drapeau de la Norvège Norvège 96,30 %
Drapeau de la Suède Suède 92,52 %
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 93,17 %
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 91,61 %
Drapeau du Qatar Qatar 91,49 %
Drapeau du Japon Japon 90,58 % Internet au Japon
Drapeau des États-Unis États-Unis 87,36 % Internet aux États-Unis
Drapeau du Canada Canada 87,12 % Internet au Canada
Drapeau de la Suisse Suisse 87,00 % Internet en Suisse
Drapeau de l'Allemagne Allemagne 86,19 % Internet en Allemagne
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 85,50 % Internet en Nouvelle-Zélande
Drapeau de l'Australie Australie 84,56 % Internet en Australie
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 84,33 %
Drapeau de la Belgique Belgique 85,00 % Internet en Belgique
Drapeau de la France France 83,75 % Internet en France
Drapeau de la République de Chine Taïwan 83,99 % Internet à Taïwan
Drapeau de l'Espagne Espagne 76,19 %
Drapeau du Chili Chili 72,35 %
Drapeau de la Russie Russie 70,52 % Internet en Russie
Drapeau de la Pologne Pologne 66,60 %
Drapeau de l'Arabie saoudite Arabie saoudite 63,70 %
Drapeau de l'Argentine Argentine 64,70 %
Drapeau de l'Italie Italie 61,96 %
Drapeau de l'Uruguay Uruguay 61,46 %
Drapeau du Brésil Brésil 57,60 % Internet au Brésil
Drapeau du Maroc Maroc 56,80 % Internet au Maroc
Drapeau de la Roumanie Roumanie 54,08 %
Drapeau de la Turquie Turquie 51,04 % Internet en Turquie
Drapeau de la République populaire de Chine Chine 49,30 % Internet en Chine
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud 49,00 % Internet en Afrique du Sud
Drapeau de la Tunisie Tunisie 46,16 % Internet en Tunisie
Drapeau du Mexique Mexique 44,39 %
Moyenne mondiale 43,40 % (2015) [1]
Drapeau du Nigeria Nigeria 42,68 %
Drapeau du Honduras Honduras 19,08 %
Drapeau de l'Algérie Algérie 18,09 % Internet en Algérie
Drapeau de l'Inde Inde 18,00 % Internet en Inde
Drapeau de l'Ouganda Ouganda 17,71 %
Drapeau du Sénégal Sénégal 17,70 %
Drapeau de l'Indonésie Indonésie 17,14 %
Drapeau du Pakistan Pakistan 13,80 %
Drapeau du Bangladesh Bangladesh 9,60 % Internet au Bangladesh
Drapeau de la Birmanie Birmanie 2,10 %
Drapeau du Timor oriental Timor oriental 1,14 %
Drapeau de l'Érythrée Érythrée 0,99 %
Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord Internet en Corée du Nord

Internationalisation du web

Contraintes linguistiques

L'Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN), a indiqué, le lundi 8 octobre 2007, que les noms des sites Internet pourront être rédigés dans onze alphabets non occidentaux, sept années après avoir pris la décision[4]. Avant cette date, seul l'alphabet latin pouvait être utilisé.

Les langues dans l'Internet

La question de l'étendue de la domination de la langue anglaise dans l'Internet a été et continue d'être un sujet de controverse; de toute façon la représentation relative des langues dans l'Internet est une donnée qui change rapidement, sans perdre de vue que parmi les plus de 6000 langues existantes moins de 500 ont une existence numérique[5][6][7].

Les deux principaux indicateurs des langues dans l'Internet sont :

  • La langue des utilisateurs de l'Internet.
  • La langue des contenus dans l'Internet.

Les données sur les langues peuvent être spécifiées soit seulement en relation avec la langue maternelle (également appelée première langue et notée L1) ou en relation avec première langue plus seconde langue (L1+L2). Les données quantitatives sur les secondes langues sont loin d'être consensuelles et les différences sont une des causes principales de déviation entre les données proposées sur les langues utilisées dans l'Internet.

  • En ce qui concerne les utilisateurs, il existe un consensus pour établir que les 3 langues majeures sont respectivement l'anglais, le chinois et l'espagnol; au delà le consensus est perdu.
  • En ce qui concerne les contenus, il n'y a pas de consensus sur le classement des langues, au delà du fait que l'anglais reste encore aujourd'hui la première langue en terme de contenus, quoique les pourcentages correspondants varient largement selon les sources (de 32% à 52%).

Pour la langue des utilisateurs, la source principale et la plus crédible sur le pourcentage de personnes connectées à l'Internet par pays est l'UIT[8]. À partir de cette source autorisée des Nations Unies, deux sources en déduisent les pourcentage de personnes connectées par langue, avec quelques différences:

  • Selon la dernière étude[9] de l'observatoire FUNREDES/MAAYA des langues et culture dans l'Internet, les 10 langues de tête sont, respectivement: l'anglais, le chinois, l'espagnol, le français, l'allemand, le portugais, le japonais, le russe, le hindi et l'arabe. De plus, cette étude offre un ensemble pus détaillé d'indicateurs pour les 140 langues de plus de 5 millions de locuteurs.

Les différences entre les deux sources semblent provenir des données et modes de calcul pour les populations L1+L2 par langue.

Pour la langue des contenus, deux sources existent et présentent d'importantes différences.

l'arabe[9].

L'observatoire FUNREDES/MAAYA avance que l'utilisation, par W3Techs, du classement d'Alexa des 10 millions de sites web les plus visités, à partir desquels W3Techs applique un algorithme de reconnaissance de langue sur la page d'entrée, provoque une très grande sous-estimation de plusieurs langues asiatiques, en premier lieu le chinois et les langues de l'Inde. De plus, le choix de la page d'entrée conduit à un fort biais en faveur de l'anglais (en effet il est fréquent que des sites offre des synthèses en anglais sur la page d'entrée sans pour autant que le bilinguisme soit maintenu à l'intérieur). Dans l'article référencé et les présentations associées des arguments sont avancés et des avertissements sont émis sur l'importance des biais statistiques dans la mesure des langues dans l'Internet.


L'anglais, 3e langue maternelle la plus parlée dans le monde avec 335 millions de locuteurs[10] et de facto la langue véhiculaire internationale parlée comme 2e langue par 505 millions de personnes[11] qui apportent leurs contributions à internet dans une certaine partie en anglais en plus d'une contribution dans leur propre langue maternelle[12]. L'anglais est ainsi la langue ayant le plus d'internautes avec 873 millions d'internautes au 30 novembre 2015[13]. La population anglophone en ligne augmente rapidement, gagnant 72 millions d'internautes en l'espace de deux ans entre le 31 décembre 2013 (801 millions) et le 30 novembre 2015 (873 millions). Elle est également la langue la plus présente sur internet avec 54 % des sites web ayant leur contenu en anglais le 31 décembre 2015[14], une proportion de contenu qui régresse néanmoins de 56 % à 54 % entre les 31 décembre 2014 et 2015[15].

Le chinois, langue maternelle la plus parlée dans le monde avec 1,2 milliards de locuteurs[10], est la 2e langue ayant le plus d'internautes avec 704 millions d'internautes au 30 novembre 2015[13]. La population sinophone en ligne augmente rapidement, gagnant 55 millions d'internautes en l'espace deux ans entre le 31 décembre 2013 (649 millions) et le 30 novembre 2015 (704 millions). Elle est la 9e langue de contenu la plus présente sur internet avec 2,1 % des sites web ayant leur contenu en chinois le 31 décembre 2015[14]. Malgré cette forte augmentation du nombre d'internautes, on observe une décroissance continue de la proportion de contenu en langue chinoise entre les 31 décembre 2014 et 2015[16].

L'espagnol, 2e langue maternelle la plus parlée dans le monde avec 399 millions de locuteurs[10], est la 3e langue ayant le plus d'internautes avec 257 millions d'internautes au 30 novembre 2015[13]. La population hispanophone en ligne augmente également rapidement, gagnant 35 millions d'internautes en l'espace deux ans entre le 31 décembre 2013 (222 millions) et le 30 novembre 2015 (257 millions) et connait encore un taux de pénétration relativement faible de 58 %[13] augurant d'un potentiel de croissance conséquent. Elle est également la 5e langue la plus présente sur internet avec 4,8 % des sites web ayant leur contenu en espagnol le 31 décembre 2015[14].

Une grande absente du tableau ci-dessous est l'hindi, une des langues les plus parlées du monde et la langue la plus parlée en Inde (langue véhiculaire du pays (à l’exception des locuteurs de tamoul[17]), ses différents dialectes sont compris par 54 %[17] des indiens dont 41 %[18] en tant que langue maternelle et 13 % en tant que seconde ou troisième langue ; l'hindi standard, excluant ses dialectes, serait quant à lui la langue maternelle de 25 % des indiens, voire deux fois moins selon certains linguistes). Cela est dû à des facteurs tels que le manque d'accès à l'internet (seulement 402 millions[19] des 1,3 milliard d'indiens (soit 31 % de la population) y ont accès fin 2015), un manque flagrant de contenus en langues locales[20], ainsi que l'absence de claviers adaptés[21].


Palmarès des 10 langues les plus utilisées sur internet (31/05/2011) (à mettre à jour avec les chiffres au 30 juin 2016)[13]
Position Langue Utilisateurs (millions) Population Totale (millions)  % ensemble des utilisateurs internet Pénétration Internet par langue Croissance (2000-2011) %
1 Anglais 565 400 26,8 43,4 301,4
2 Chinois 510 1373,8 24,2 37,2 1478,4
3 Espagnol 165 423 7,8 39 807,4
4 Japonais 99,2 127 4,7 78,4 110,7
5 Portugais 82,6 254 3,9 32,5 990,1
6 Allemand 75,4 94,8 3,6 79,5 174,1
7 Arabe 65,5 347 3,3 18,8 2501,2
8 Français 60 348 3,0 17,2 398,2
9 Russe 59,7 140 2,9 42,8 1825,8
10 Coréen 39,5 71,4 2,4 55,2 107,1
# Reste des langues 350,6 2403,5 17,8 14,6 588,5

Classement des langues selon l'encyclopédie Wikipédia

Classement des langues par le trafic sur les Wikipédias et projets assimilés (Wiktionnaire, etc.) en nombre de pages vues durant le mois de décembre 2013[22] :

  1. Anglais : 9 281 164 119
  2. Japonais : 1 473 037 101
  3. Espagnol : 1 146 307 990
  4. Allemand : 1 135 324 836
  5. Russe : 1 135 098 579
  6. Français : 899 316 906
  7. Italien : 578 669 042
  8. Polonais : 469 654 262
  9. Chinois : 427 143 654
  10. Portugais : 418 877 015
  11. Néerlandais : 214 876 938
  12. Turc : 198 136 310
  13. Arabe : 149 454 855
  14. Suédois : 137 685 540
  15. Indonésien : 123 415 027
  16. Coréen : 104 323 573.

Note : Les chinois (avec Baidu Baike[23]) et les coréens (avec Doopedia) ont leur propre équivalent national à Wikipédia et sont donc sous-représentés dans les statistiques Wikipédia, le hindi est peu utilisé par les indiens[24] qui sont 97 % à consulter le Wikipédia en anglais contre 1 % en hindi[25] et 80 % à contribuer au Wikipédia anglais pour seulement 3 % en hindi (qui est seulement la 4e langue par les contributions venant d'Inde)[26], ajouté au fait qu'ils ne sont, selon le recensement de 2011, que 3 % à avoir accès à internet ; l'arabe est la langue majeure qui progresse le plus, suivi du turc, bien que ces deux dernières soient encore très loin du top 9.

Autre classement avec une autre méthodologie : http://stats.wikimedia.org/wikimedia/squids/SquidReportPageViewsPerLanguageBreakdown.htm#

Ou encore si l'on choisit la 100e page (la ou les premières pages étant non pertinentes (bots, culturel, etc.) la plus vue en 2013 sur chaque Wikipédia on obtient :

  1. anglais : 6 559 572 vues ( -8.61 % / 2012)
  2. espagnol : 2 711 012 ( -3.15 %)
  3. japonais : 1 451 291 ( -17.6 %)
  4. allemand : 1 000 598 ( -20.01 %)
  5. russe : 970 631 ( -0.35 %)
  6. français : 968 232 ( -13.82 %)
  7. portugais : 779 732 ( -0.55 %)
  8. italien : 637 032 ( -12.14 %).

Note : la pertinence de cette méthode n'est pas établie ; toutefois l'ordre du top 8 reste en accord avec les autres méthodologies.

Notes et références

Notes

Références

  1. (en) http://www.itu.int/en/ITU-D/Statistics/Documents/facts/ICTFactsFigures2016.pdf, page 2.
  2. <span%20class= "ouvrage"><span%20class="noarchive">%5Bhttp://news.netcraft.com/archives/web_server_survey.html%20«%20<cite%20style="font-style:%20normal;%20color:red;">http://news.netcraft.com/archives/web_server_survey.html%20»%5D<sup%20class="plainlinks">(%5Bhttp://web.archive.org/web/*/http://news.netcraft.com/archives/web_server_survey.html%20Archive%5D%20•%20%5Bhttp://archive.wikiwix.com/cache/?url=http://news.netcraft.com/archives/web_server_survey.html%20Wikiwix%5D%20•%20%5Bhttp://archive.is/http://news.netcraft.com/archives/web_server_survey.html%20Archive.is%5D%20•%20%5Bhttps://www.google.fr/search?q=cache:http://news.netcraft.com/archives/web_server_survey.html%20Google%5D%20•%20%5B%5BProjet:Correction%20des%20liens%20externes#J'ai%20trouvé%20un%20lien%20mort,%20que%20faire%20?|Que%20faire%20?%5D%5D)%20<small%20style="line-height:1em;">(consulté%20le%20<span%20class="nowrap">2%20septembre%202017)%5B%5BCatégorie:Article%20contenant%20un%20lien%20mort%5D%5D « Web Server Survey | Netcraft », sur news.netcraft.com (consulté le 6 janvier 2017)
  3. Statistics Union internationale des télécommunications
  4. http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-651865,36-966619@51-884081,0.html L'anglais risque d'être détrôné sur la Toile LE MONDE | 13.10.07
  5. NET.LANG: RÉUSSIR LE CYBERESPACE MULTILINGUE MAAYA (coord.), Laurent Vannini et Hervé le Crosnier (eds.), Réseau Maaya, C&F éditions, mars 2012, 446 pp., (ISBN 978-2-915825-08-4)
  6. a et b (en) « Usage of content languages for websites », W3Techs.com (consulté le 31 aout 2017)
  7. (en) Pimienta, Daniel, Prado, Daniel and Blanco, Álvaro, « Douze années de mesure de la diversité linguistique dans l'Internet: bilan et perspectives », United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization,‎ (lire en ligne)
  8. Percentage of Individuals using the Internet ITU, 2016
  9. a et b Une approche alternative pour produire des indicateurs des langues dans l'Internet Pimienta, Daniel, Juin 2017
  10. a, b et c « Summary by language size », Ethnologue, (lire en ligne)
  11. « English », Ethnologue, (lire en ligne)
  12. https://stats.wikimedia.org/wikimedia/squids/SquidReportPageEditsPerLanguageBreakdown.htmhttps://stats.wikimedia.org/wikimedia/squids/SquidReportPageEditsPerLanguageBreakdown.htm#English
  13. a, b, c, d et e « Top Ten Internet Languages - World Internet Statistics », sur www.internetworldstats.com (consulté le 6 janvier 2017)
  14. a, b et c « Usage Statistics and Market Share of Content Languages for Websites, January 2017 », sur w3techs.com (consulté le 6 janvier 2017)
  15. « Usage Statistics and Market Share of English for Websites, January 2017 », sur w3techs.com (consulté le 6 janvier 2017)
  16. http://w3techs.com/technologies/details/cl-zh-/all/all
  17. a et b http://qz.com/239073/these-four-charts-break-down-indias-complex-relationship-with-hindi/ sur Quartz
  18. ORGI, « Census of India: Scheduled Languages in descending order of speaker's strength - 2001 », sur www.censusindia.gov.in (consulté le 6 janvier 2017)
  19. (en) « India to have the second-largest Internet user base in the world by December 2015: Report », YourStory.com,‎ (lire en ligne)
  20. http://www.iamai.in/PRelease_detail.aspx?nid=3279&NMonth=2&NYear=2014
  21. http://www.europe1.fr/high-tech/google-drague-une-partie-de-l-inde-avec-des-services-en-hindi-2279591
  22. https://tools.wmflabs.org/wikiviewstats/?locale=fr&datefrom=2013-12-00&lang=%&project=*&type=totals
  23. (en) « OII Blogs », sur OII Blogs (consulté le 6 janvier 2017)
  24. http://w3techs.com/blog/entry/fact_20121109
  25. « Wikimedia Traffic Analysis Report - Wikipedia Page Views Per Country - Trends », sur stats.wikimedia.org (consulté le 6 janvier 2017)
  26. « Wikimedia Traffic Analysis Report - Wikipedia Page Edits Per Country - Breakdown », sur stats.wikimedia.org (consulté le 6 janvier 2017)

Liens externes