Institut de formation national

L'Institut de formation national, l'IFN, fut créé en 1990 par le Front national afin de doter celui-ci d'un centre de formation politique destiné à ses militants et à ses élus. Il faisait suite à l'Institut d'histoire et de politique, créé en 1986.

Historique

Institut d'histoire et de politique

L'Institut d'histoire et de politique est créé en par Georges-Paul Wagner, Roland Hélie et Philippe Colombani[Lequel ?].

L'idée était de mettre en place un centre de formation politique au service du Front national. Pendant trois ans, de nombreuses conférences furent organisées par l'IHP, auxquelles participèrent notamment Jean-Yves Le Gallou, Nicolas Tandler, Francis Bergeron, Bernard Lugan, Bruno Mégret, Jean-Pierre Stirbois, Jean-Gilles Malliarakis ou Robert Spieler.

L'IHP organise en à Paris la première Journée du livre de droite, qui rassemble une soixantaine d'écrivains proches de la droite nationale, parmi lesquels Jean Raspail, François Brigneau, A.D.G., Philippe Randa ou Roland Gaucher.

Institut de formation national

Après la mort de Jean-Pierre Stirbois et le départ du Front de Roland Hélie, l'IHP se transforme en 1990 en Institut de formation national.

L'organisme est dirigé un temps par Bernard Antony[réf. souhaitée],[Quand ?]. À partir de 1992, l'IFN édita la revue Identité.

Le , l'IFN est reconnu comme organisme de formation d'élus locaux ; le 10 novembre suivant, il obtient l'agrément de la Direction générale des collectivités locales, qui lui donne accès au financement public[1].

La secrétaire générale fut Françoise Monestier[2].

L'IFN fut, au moment de la scission mégrétiste en 1998, l'objet de rudes marchandages entre le Front national et le MNR.

Annexes

Bibliographie

  • « L'école des fans », dans Mégret, facho devant : la montée du petit brun qui veut la peau du gros blond, Paris, Le Canard enchaîné, coll. « Les Dossiers du Canard » (no 24), (notice BnF no FRBNF3717482), -26-27.

Liens externes