Inspecteur d'académie - inspecteur pédagogique régional

Les inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux (IA-IPR) sont en France des cadres supérieurs de l’Éducation nationale qui contribuent au pilotage du système éducatif dans les académies. Ils peuvent avoir une spécialité liée à une discipline d'enseignement ou être IA-IPR « établissements et vie scolaire ».

Inspecteur d'académie - inspecteur pédagogique régional

Sommaire

Histoire

Les inspecteurs pédagogiques régionaux ont été créés en 1964[1]. Motivée d'abord par la nécessité d'inspecter les maîtres de l'enseignement privé dont la loi Debré prévoyait la rémunération par l'État, cette création a été mise à profit pour assurer l'inspection et l'évaluation des enseignants du second degré jusque-là confiée à l'Inspection générale de l'Éducation nationale. Cette fonction leur a été presque entièrement déléguée en 1989.

Fonctions

En dehors de la fonction la plus connue d'inspection et de notation des enseignants du second degré, ils exercent diverses missions précisées par un texte ministériel[2] :

  • ils veillent à la mise en œuvre de la politique éducative dans les classes et les établissements scolaires ;
  • ils évaluent les enseignements et les établissements ;
  • ils contribuent au management des personnels enseignants et d'éducation et les conseillent. Ils peuvent concevoir, conduire ou évaluer le dispositif de formation continue de ces personnels ;
  • à la demande du recteur, ils peuvent conseiller les chefs d’établissement ;
  • ils participent aux travaux des groupes d’experts menés par l’inspection générale ou l’administration centrale du ministère ;
  • ils exercent leurs fonctions en responsabilité seuls ou à plusieurs selon les disciplines ou spécialités. Leur nombre varie avec la taille de l'académie et l'effectif des enseignants dans une discipline donnée ;
  • ils sont placés sous l'autorité du recteur d'académie et en liaison avec les inspections générales de l'Éducation nationale.

Recrutement

Les IA-IPR sont recrutés par concours, liste d’aptitude ou détachement. Peuvent se présenter au concours : les professeurs des universités de 2e classe, maîtres de conférences, maîtres-assistants de 1re classe, professeurs de chaire supérieure, professeurs agrégés, personnels de direction d'établissement d'enseignement de 1re classe et de hors classe, et inspecteurs de l’éducation nationale ; tous doivent avoir accompli, au 1er janvier de l’année du concours, cinq ans de services dans des fonctions d’enseignement, de formation, de direction, d’inspection ou d’encadrement. La majorité des admis est issue du corps des professeurs agrégés.

Perspectives d'évolution

Les IA-IPR peuvent :

  • accéder par détachement aux emplois d'inspecteur d'académie adjoint (IAA) et de Directeur Académique des Services de l'Education Nationale (DASEN)[3]  ;
  • être détachés sur des emplois de vice-recteur dans une collectivité d’outre-mer ou de directeur de CRDP ;
  • occuper des fonctions de conseiller technique de recteur (CSAIO, DAET, DAFCO) avec un régime indemnitaire particulier ;
  • pour une dizaine d'entre eux en moyenne par an, être nommés à l'Inspection générale de l'Éducation nationale (IGEN).

Notes et références

  1. Association pour la célébration du bicentenaire de l'IGEN, dir. Jean-Pierre Roux, Deux cents ans d'Inspection générale (1802-2002), Fayard, Paris, 2002, 411 p. (ISBN 2-213-61389-3), p. 390
  2. Texte du Bulletin Officiel précisant les missions des IA-IPR et IEN: http://www.education.gouv.fr/bo/2005/25/MEND0501225N.htm
  3. Naïl Ver, Adeline Paul et Farid Malki, Professeur des écoles : droits, responsabilités, carrière, Retz Éditions, 2014, 223 p.