Inondations en Europe du Sud-Est de 2014

(Redirigé depuis Inondations d'Europe du Sud-Est de 2014)
Inondations d'Europe du Sud-Est de 2014
2014 Yvette storm, 15 May 2014.jpg

Impact du cyclone Yvette en Europe de l'Est et dans les Balkans, le 15 mai 2014.

Localisation
Régions affectées
Coordonnées
44° 08′ 24″ N, 20° 31′ 48″ E
Caractéristiques
Type
Cumul des précipitations
205 mm (Belgrade, 14/15 mai)[2]
Date de formation
13 mai 2014
Conséquences
Nombre de morts
Coût
Plus de trois milliards d'euros[10]
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Serbie
voir sur la carte de Serbie
Red pog.svg

En mai 2014, de nombreuses inondations touchent une vaste région de l'Europe du Sud-Est, ainsi que l'Europe centrale. Entre les 13 et 18 mai, la dépression météorologique nommée Yvette[11], apporte les plus fortes inondations. Les précipitations relevées en Bosnie-Herzégovine et en Serbie sont les plus importantes enregistrées en 120 ans de mesures météorologiques. Le 20 mai, environ 49 personnes décèdent en raison de la situation, et une centaine de milliers d'autres sont forcées d'évacuer leurs foyers[12]. Les autorités indiquent que les inondations ont affecté plus de 1,6 million de personnes en Serbie et en Bosnie, après seulement une semaine[13].

Les eaux auraient causé plus de 2 000 glissements de terrain dans la région des Balkans, ainsi que des dégâts considérables dans les villes et villages[14]. Les villes d'Obrenovac en Serbie, et Doboj en République serbe de Bosnie, sont les plus affectées[15].

La BERD a évalué les dégâts à plus de trois milliards d'euros, dont environ 1,5 milliard en Serbie et 1,3 en Bosnie-Herzégovine[16].

Situation météorologique

Total des précipitations du 11 au 17 mai.

Le 13 mai, un système dépressionnaire se forme sur l'Adriatique avec un intrusion d'air froid de l’Europe centrale sur la mer Méditerranée. Le contraste avec l'air chaud et humide de ce bassin a créé une condition favorable au développement intense du système qui se déplace vers les Balkans le 14 mai où une situation de blocage météorologique lui a permis de devenir stationnaire. Conséquemment, les fortes pluies associées à la dépression continuent de tomber aux mêmes endroits durant plusieurs jours[17].

Les services de météorologie de Serbie et de Bosnie-Herzégovine, les régions les plus touchées, ont donné à ce système le nom de « Tamara »[18],[19]. Par contre l’université libre de Berlin le nomme « Yvette »[17]. Le 18 mai, la dépression s'est finalement déplacée vers le nord en perdant de sa vigueur[19].

Régions touchées

Nationalité Mort
Serbie 33
Bosnie Herzegovine 24
Croatie 2
Roumanie 2
Slovaquie 1

La Serbie et le nord de la Bosnie-Herzégovine sont les régions les plus touchées. Le 15 mai, la région de Belgrade a reçu une quantité de pluie de 205 l/m2 (205 mm/m2), battant le record de 175 l/m2 datant de 1897[2]. Cette pluie fait suite à un autre épisode pluvieux qui a touché la Roumanie, l'Italie et la Bosnie les 3 et 4 mai. Le sol était donc détrempé et le ruissellement a causé des inondations non seulement dans les régions touchées par la pluie mais aussi dans celles situées en aval le long des cours d'eau. L'état d'urgence a été déclaré dans une vaste zone.

Bosnie-Herzégovine

Inondations à Zenica, 15 mai 2014.

Une grande partie du nord de la Bosnie est touchée par les inondations, la vallée de la Bosna étant la plus affectée. Les cantons de Sarajevo[20] et Tuzla sont également touchés. Le nord et le nord-est de la Bosnie, dont la région de Semberija, sont touchés par les inondations. Les rivières Bosna, Vrbas, Drina, Sana et Save ont également débordées. L'état d'urgence est décrété[21]. Le sud et le centre de la Herzégovine ne sont pas affectés par les inondations.

La ville de Maglaj voit tomber l'équivalent de deux mois de pluie en 48 heures[21]. Dans la ville de Zavidovići, une passerelle est filmée, balayée dans la Bosna[22]. À Sarajevo, la Miljacka atteint le niveaux des ponts de la ville[20]. Le hameau de Parići, localisé à Hrasno Donje, dans la municipalité de Kalesija, est entièrement avalé par un glissement de terrain[23].

Le 20 mai, 24 morts sont confirmés en Bosnie-Herzégovine : 17 dans la République serbe de Bosnie, et 7 dans la Fédération de Bosnie-et-Herzégovine[24]. Lors d'une conférence de presse effectuée le 19 mai, le chef de Police de République serbe de Bosnie cite les noms des 17 victimes confirmées : 10 à Doboj, 2 à Šamac, 2 à Modriča et un chacun à Bijeljina, Vlasenica et Donji Žabar ; 7 personnes sont également portées disparues[25]. Un jour de deuil national est décrété dans tout le pays[24].

Croatie

Inondations en Croatie ; les points rouges indiquent les ruptures de digues.

La Slavonie est la région la plus touchée par les inondations. La digue située dans la Save commence à se rompre près de Rajevo Selo et Račinovci, forçant ainsi l'évacuation de la population à Gunja, Rajevo selo et Račinovci. Le 19 mai, près de 15 000 personnes dans la région croate est sont évacuées[26]. La digue de Slavonski Šamac atteint, elle, un point critique causé par l'énorme quantité d'eau en provenance de Bosnie. De nombreux officiels rapportent que si la digue cédait, le sud de la Slavonie et sa population de 300 000 personnes, seraient inondés[27]. Des inondations touchent également la région de Banovina, en particulier les villes de Hrvatska Kostajnica et Dvor, principalement causées par la Una, dans le niveau n'a pas monté depuis 1955[28].

Roumanie

Il s'agit de la troisième inondation majeure survenue en Roumanie depuis fin avril 2014. Plus de 8 000 personnes sont isolées et 2 000 hectares de terres sont submergés par les eaux. 125 villages sont affectés par les eaux en à peine deux jours. Au total, une trentaine de routes ont été fermées ou partiellement détruites par les eaux et la boue[29]. Sur le Danube, le secteur des Portes de Fer à Zimnicea est placé en alerte aux crues[30]. Dans le département de Vrancea, un homme de 50 ans est emporté par l'inondation et retrouvé mort le lendemain[7]. Bucarest est dévasté par des pluies torrentielles accompagnées de grêles et de rafales de vent. De nombreuses routes sont inondées, des arbres sont arrachés, et une épaisse couche de grêlons paralyse les transports de la capitale[31].

Serbie

Vue de la Save et du Danube à Belgrade, lors des inondations.

La ville d'Obrenovac est la plus durement touchée, avec 90 % de la ville affectée par les inondations[21]. Pendant la nuit du 15 au 16 mai, la Kolubara inonde les résidents par surprise. La ville entière, avec un total de 24 000 personnes, est évacuée[32],[33]. Le 18 mai, le niveau de l'eau baisse et permet aux camions l'évacuation des citoyens d'Obrenovac[34].

À Krupanj, à l'ouest de la Serbie, des torrents, des coulées de boue, et des glissements de terrain dévastent l'infrastructure et détruisent une douzaine de foyers. Les routes sont endommagées et restent inaccessibles pendant trois jours, celle menant à Loznica reste inaccessible pendant une journée. Toute la municipalité est privée d'électricité. L'eau n'est pas potable et les habitants sont menacés par des coulées de boue[35]. Près de 500 foyers sont sérieusement endommagés et 20 sont totalement inhabitables[36]. Une partie du village de Rebelj, dans la municipalité de Valjevo, est complètement ravagée par des glissements de terrain[37]. Dans la vallée de Drina, proche de la frontière bosniaque, des pluies torrentielles déclenchent des glissements de terrain, et coupent de nombreux villages de toute communication. À Mali Zvornik, un glissement de terrain menace Zvornik[32],[38].

Krupanj après l'inondation.

Les inondations frappent Šabac le 18 mai, mais les digues parviennent à résister grâce à l'intervention des forces militaires et de plusieurs milliers de bénévoles. L'eau de la Save atteint un niveau de 6,3 mètres, le plus haut jamais enregistré, menaçant Šabac et Sremska Mitrovica[21] ; par anticipation, une digue de 7,3 mètres de hauteur est construite[21]. Plus à l'est, dans les vallées des rivières Morava et Mlava, les centres-villes de Paraćin, Petrovac na Mlavi, Svilajnac et Smederevska Palanka sont inondés[33],[39]. Pendant les inondations, 300 000 foyers sont privés d'électricité[40]. Le ministre de l'écologie serbe, Aleksandar Antić, appelle les habitants à économiser l'électricité autant qu'ils le peuvent[14],[41]. Encore plus à l'est, la société TPP Kostolac, qui fournit 11 % de l'éléctricité en Serbie, est menacée par les inondations.

Pendant les inondations, les transports du pays, en particulier ceux des régions ouest et centre, sont interrompus[42]. 2 260 services publics, industriels et infrastructures sont inondés, et 3 500 sont détruits[32]. 80 000 hectares de terres agricoles sont submergés par les eaux[43]. Le 20 mai, le gouvernement serbe décrète trois jours de deuil national en hommage aux victimes des inondations[32],[44],[45]. Le premier-ministre serbe Aleksandar Vučić déclare ses inondations comme la « pire catastrophe naturelle jamais survenue en Serbie[42],[46]. »

Slovaquie

Des inondations et des rafales de vent sont causées par un cyclone qui a également frappé la Slovaquie, durant lequel un homme a trouvé la mort[9].

Réactions

Des officiels expliquent que les régions agricoles affectées mettront 5 ans pour redevenir des zones cultivables[47]. La commissaire européenne à la coopération internationale, à l'aide humanitaire et à la réaction aux crises Kristalina Georgieva explique que la Croatie et la Serbie auront la possibilité de toucher une aide des Fonds de solidarité de l'Union européenne  d'un milliard d'euros en un an[48], mais cette information est démentie. Les Fonds de solidarité de l'UE s'élèvent à 500 millions d'euros en 2014 ; néanmoins, un pays affecté par une catastrophe naturelle ne peut espérer toucher que 10 millions[49].

Réponses internationales

De nombreux pays et organisations ont réagi en fournissant de l'aide aux pays concernés par cet évènement météorologique.

  • Drapeau de l’Union européenne Union européenne — de nombreux pays ont répondu à la demande déposée par la Serbie et la Bosnie-Herzégovine à l'Emergency Response Coordination Centre[50]. Au 19 mai, plus de 220 sauveteurs de divers pays de l'Union sont présents en Serbie[51].
  • Drapeau de l'Albanie Albanie — le gouvernement albanais déploie cinq unités de recherches et d'aide à la Bosnie[52].
  • Drapeau de l'Allemagne Allemagne — envoi de 15 sauveteurs, de trois pompes et de cinq camions en Serbie[53].
  • Drapeau de l'Autriche Autriche — envoi d'une équipe de secours de la défense civile avec des pompes de grande capacité en Serbie[53].
  • Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan — le gouvernement envoie 40 tonnes d'aide humanitaire dans les zones sinistrées de Bosnie-Herzégovine[54],[55].
  • Drapeau de la Belgique Belgique — envoi du groupe B-FAST avec un convoi de 10 camions transportant une station de traitement de l'eau et des pompes pour fournir de l'eau potable à la population de Bosnie-Herzégovine[56].
  • Drapeau de la Biélorussie Biélorussie — Le président Lukashenko ordonne l'envoi immédiat d'aide[57].
  • Drapeau de la Bulgarie Bulgarie — envoi de deux camions de pompiers avec 10 pompes à moteur, de véhicules avec 16 pompes à eau de grande capacité et deux bateaux en Serbie[53].
  • Drapeau de la Croatie Croatie — acheminement de deux hélicoptères de transport militaire en Bosnie-Herzégovine (opérant l'un dans la Banja Luka, et l'autre à Maglaj), de 6 équipes du Service croate de Sauvetage en Montagne avec 15 secouristes, et 25 membres de l'unité de la protection civile et des pompiers avec 10 véhicules et 3 bateaux[58] ; envoi de 65 tonnes d'eau potable dans les zones touchées en Serbie; envoi des unités de lutte anti-incendie et d'intervention de défense civile avec 15 membres, 5 véhicules et 2 bateaux. La Croix-Rouge croate a ouvert un compte pour les dons aux victimes des inondations en Croatie, en Bosnie-Herzégovine et en Serbie : Le 20 mai, elle annonce que 4 815 681,17 kuna (632 186,57 €) ont été versés pour les victimes des inondations en Croatie, 543 789,71 kuna (71 386,9 €) pour les victimes en Bosnie-Herzégovine et 435 480,82 kuna (57 168,47 €) pour les victimes en Serbie[59].
  • Drapeau de l'Estonie Estonie - l'Estonie déploie une équipe de secours et 87 000 € à la Bosnie-Herzégovine[60],[61].
  • Drapeau des États-Unis États-Unis — des hélicoptères américains sont déployés en Bosnie et en Serbie[62]. Les ambassades américains en Bosnie et en Serbie s'organisent de telle manière à ce que les aides fournies soient de première nécessité comme la nourriture, les couvertures, des kits portables de cuisine, des générateurs d'électricité et des pompes d'eaux[63].
  • Drapeau de la France France — L'ambassadeur français en Serbie, François-Xavier Deniau, annonce l'envoi d'urgence humanitaire française en Serbie. Une équipe de 40 membres est également déployée[64].
  • Drapeau de la Hongrie Hongrie — Déploiement de cinq bateaux et d'un hélicoptère en Serbie[53].
  • Drapeau de l'Islande Islande - Le gouvernement islandais fait don de 3 millions ISK (19 500 €) à la Bosnie et à la Serbie[65].
  • Drapeau d’Israël Israël — Des médicaments, couvertures, et de la nourriture, notamment, sont envoyés en Serbie[66].
  • Drapeau de l'Iran Iran — La Red Crescent Society of the Islamic Republic of Iran envoie de l'aide à la Serbie[67].
  • Drapeau de l'Italie Italie — Quatre bateaux sont déployés et 200 000 € d'aide est envoyée à la Serbie depuis l'Italie, selon l'ambassadeur italien en Serbie, Giuseppe Manzo[68].
  • Drapeau du Japon Japon — Le Japon envoie pour 10 000 000 ¥ d'aide à la Bosnie-Herzégovine[69],[70].
  • Drapeau de la Macédoine Macédoine — 75 équipes de 150 bénévoles (150 volontaires originaires de Kumanovo, et d'autres régions), 45 pompes, 9 bateaux et autres équipements sont déployés. La Croix-Rouge macédoine, des universités et sociétés privées organisent des collectes de fonds pour les victimes[75].
  • Drapeau du Monténégro Monténégro — Des soldats de l'armée monténégraine sont déployés à Obrenovac.
  • Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni — Le pays envoie 33 équipes de pompages d'eau et 4 bateaux à moteur en Bosnie[76].
  • Drapeau de la Suisse Suisse - Migros, le plus grand conglomérat d'entreprises suisse, fait don de 500 000 CHF à la Croix-Rouge suisse[82].

Notes et références

  1. (mk) 24 Вести - Страшното невреме во Скопје предизвика поплави
  2. a et b (sh) « Oboren rekord, više kiše nego ikad », B92,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « State of emergency lifted, 33 victims so far », sur B92, (consulté le 23 mai 2014).
  4. (en) « Landmines pose threat after Bosnia floods », sur Al Jazeera, (consulté le 28 mai 2014).
  5. (hr) Franjo Lepan, Željko Garmaz, Željko Grgurinović, « U Posavini evakuirano je tijekom noći oko 3000 ljudi, a dvoje iz Rajeva Sela se smatra nestalima. Premijer je obećao obnovu kuća. Velika je solidarnost okolnih mjesta », 24sata.hr.
  6. « U Hrvatskoj pronađena druga žrtva poplava », Al Jazeera (consulté le 19 mai 2014).
  7. a et b (ro) Alexandra Ciliac, « Prima victimă a INUNDAȚIILOR. Un bărbat din Vrancea a murit [First victim of flooding. A man in Vrancea dies] », .
  8. Cătălin Fircoiu, « Bărbat dispărut, găsit decedat », .
  9. a et b (ro) Mihaela Moise, « Inundații în Balcani și Europa Centrală soldate cu cel puțin șase morți [Floods in the Balkans and Central Europe result in at least six deaths] », .
  10. http://www.rtl.fr/actu/international/inondations-en-bosnie-et-serbie-les-degats-evalues-a-plus-de-trois-milliards-d-euros-7772333521
  11. (de) Deutscher Wetterdienst, « Prognose 20140513 », sur Université libre de Berlin, .
  12. (sr) « Borba s poplavama i dalje traje », .
  13. (ro) « Inundații în Balcani. Armata croată a evacuat cu amfibii sinistrații. Un sfert din populația Bosniei a fugit din calea apelor », .
  14. a et b « Thousands flee Bosnia landslides », The Irish Independent, (consulté le 18 mai 2014).
  15. (en) « Bosnia and Serbia floods: Death toll rises », BBC, (consulté le 20 mai 2014).
  16. http://www.sudinfo.be/1018475/article/2014-05-29/inondations-en-serbie-et-en-bosnie-la-berd-evalue-les-degats-a-plus-de-trois-mil
  17. a et b (de) Christian Herold, « Die wilde "Yvette" sorgt für Unwetter im südöstlichen Europa », Deutscher Wetterdienst,‎ (lire en ligne).
  18. (sh) « TAMARA HARA SRBIJOM: Meteorolozi dali ime ciklonu koji nas je potopio! », Kurir,‎ (lire en ligne)
  19. a et b (sh) « Ode "Tamara"! », Blic,‎ (lire en ligne).
  20. a et b « Poplave u BiH: Evakuisane tri osobe, najkritičnije na Ilidži – Pobjeda Dnevni List », Pobjeda.me, (consulté le 17 mai 2014).
  21. a, b, c, d et e « Thousands evacuated due to severe flooding in Balkans », CNN, (consulté le 18 mai 2014).
  22. (en) « Bridge Crashes into Bridge on Flooded River in Bosnia (Video) », (consulté le 16 mai 2014).
  23. « Selo Paraći u Kalesiji više ne postoji! /FOTO/ », (consulté le 17 mai 2014).
  24. a et b « Dan žalosti u BiH, Sava nastavlja plaviti Bosansku Posavinu », dnevnik.hr, (consulté le 20 mai 2014).
  25. (sr) « RS:Imena stradalih, prijavljen nestanak sedam osoba », Večernje Novosti, (consulté le 20 mai 2014).
  26. (hr) « Evakuirano je 15 tisuća ljudi, voda i dalje nadire », Index.hr (consulté le 19 mai 2014).
  27. (hr) jutarnji.hr, « Strah u Slavonskom Šamcu: 'Popusti li naš nasip, Đakovo će biti potopljeno », .
  28. DPRERADUS, « Izvanredno stanje u Dvoru i Hrvatskoj Kostajnici », .
  29. « BILANȚUL TRAGIC al INUNDAȚIILOR: 8.000 de oameni izolați! Codul PORTOCALIU, VALABIL pentru 17 județe », .
  30. David Simion, « Cod portocaliu de inundații pe Dunăre », .
  31. G.D., « VREME EXTREMĂ ÎN MAI: inundații și grindină de-o palmă în București », .
  32. a, b, c et d « Three-day national mourning, danger still present », B92/Tanjug, .
  33. a et b « Svi idu u odbranu Šapca! Totalna evakuacija Obrenovca i dalje traje! U Kolubarskom okrugu dve žrtve poplava », (consulté le 16 mai 2014).
  34. (sr) « Opao nivo vode u Obrenovcu, evakuacija kamionima », (consulté le 18 mai 2014).
  35. (sr) « Krupanj: Reka progutala kuće », Krupanj, (consulté le 18 mai 2014).
  36. (sr) « Rasim Ljajić: Posledice u Krupnju su katastrofalne! », Prva (consulté le 19 mai 2014).
  37. (sr) « Deo sela Rebelj na Medvedniku više ne postoji – zemlja sahranila 12 kuća », (consulté le 18 mai 2014).
  38. (sr) « Celo brdo iznad Malog Zvornika klizi ka Drini », Šumadijapress, (consulté le 22 mai 2014).
  39. (sr) « Smederevska Palanka 5 dana bez vode » (consulté le 23 mai 2014).
  40. (en) « Poplave u Srbiji: Poginule tri osobe, a dve se vode kao nestale », Slobodnaevropa.org (consulté le 17 mai 2014).
  41. (sr) « Energetski sistem se vraća u normalu? », RTS, .
  42. a et b (en) « Russia offers help to Serbia where 3,000 people evacuated due to worst floods since 120 years », (consulté le 16 mai 2014).
  43. http://www.lepoint.fr/monde/inondations-les-balkans-toujours-en-alerte-risque-d-epidemie-20-05-2014-1826188_24.php
  44. (sr) M. Petrović, « Vučić: Tri dana žalosti, uskoro ukidanje vanredne situacije », Belgrade, (consulté le 20 mai 2014).
  45. « Gouvernement de Serbie: Deuil de trois jours en Serbie en raison des victimes des inondations », sur Radio Serbie Internationale, (consulté le 20 mai 2014).
  46. (en) « Record Balkan floods: Over 20 killed, tens of thousands forced to flee (PHOTOS) — RT News », Rt.com (consulté le 17 mai 2014).
  47. « Floods deluge Balkan states », (consulté le 19 mai 2014).
  48. (sr) Marina Maksimović, « EU obećala pomoć BiH, Srbiji i Hrvatskoj », dw.de,‎ (lire en ligne).
  49. (sr) Tanjug, « EU: Mnogo manje od milijarde za SRB », (consulté le 20 mai 2014).
  50. (en) « EU assistance underway for flood victims in Serbia and in Bosnia and Herzegovina », European Community Humanitarian Office (consulté le 19 mai 2014).
  51. (sr) « Beograd -- Više od 220 obučenih spasilaca iz EU raspoređeno je na poplavljenim područjima u Srbiji gde pomažu evakuaciju stanovništva i saniranje posledica poplava », (consulté le 21 mai 2014).
  52. « Përmbytjet, ndihmë Bosnjes », Top Channel Albania (consulté le 18 mai 2014).
  53. a, b, c, d et e (sr) « Još zemalja EU pridružuje pružanju pomoći Srbiji », tanjug.rs (consulté le 18 mai 2014).
  54. (ba) « Pomoć za poplavljena područja », Sarajevo, (consulté le 20 mai 2014).
  55. (sr) « Azerbejdžan pružio pomoć Srbiji », Belgrade, (consulté le 17 mai 2014).
  56. (nl) « Regering stuurt B-Fastteam naar Bosnië-Herzegovina », De Morgen (consulté le 18 mai 2014).
  57. (ru) « Белорусија послала два хеликоптера, спасиоце и опрему у помоћ Србији! », srbijadanas.net (consulté le 18 mai 2014)
  58. (hr) « Hrvatske snage pomažu najugroženijim dijelovima BiH », rtl.hr (consulté le 21 mai 2014).
  59. (hr) « Angažman policije u poplavljenim područjima », mup.hr (consulté le 22 mai 2014).
  60. (et) « Eesti aitab üleujutuste all kannatavat Bosniat 87 000 euroga », postimees.ee (consulté le 18 mai 2014)
  61. « EU assistance underway for flood victims in Serbia and in Bosnia and Herzegovina », (consulté le 19 mai 2014).
  62. (en) « Balkans floods: Appeal for aid as rescue continues », BBC News, (consulté le 21 mai 2014).
  63. (en) « US announces assistance to flood-hit Croatia, Bosnia and Serbia », dalje.com, (consulté le 21 mai 2014).
  64. (sr) « Francuska odgovorila na naš poziv », b92.net (consulté le 18 mai 2014).
  65. (en) « Ministry Of Foreign Affairs Sends Aid To Flood Victims », (consulté le 23 mai 2014).
  66. « Israel delivers aid to Serbia », inserbia.info (consulté le 18 mai 2014).
  67. (en) « Iran offers humanitarian aid to flood-stricken Serbia », PressTV (consulté le 21 mai 2014).
  68. « Italy sends boats and humanitarian aid », tanjug.rs (consulté le 19 mai 2014).
  69. (ba) « Japan odobrio pomoć vrijednu 78 tisuća eura za BiH », vecernji.ba (consulté le 17 mai 2014)
  70. (sr) « 100.000 dolara pomoći od Japana », b92.net (consulté le 18 mai 2014).
  71. [vidéo] « Help from Luxembourg », Youtube (consulté le 18 mai 2014).
  72. (en) « Floods have united the people of the Balkans », The Guardian, (consulté le 20 mai 2014).
  73. (en) « Floods in the Balkans: Fears of another surge », The Economist, (consulté le 20 mai 2014).
  74. (en) « Floods in Serbia Open Pandora’s Box », Liberty Voice, (consulté le 20 mai 2014).
  75. (mk) « Соопштение од Светиот Архиерејски Синод на МПЦ-ОА », mpc.org.mk (consulté le 19 mai 2014).
  76. « UK supports people of Bosnia and Herzegovina and Serbia during flooding », ekapija.ba, (consulté le 21 mai 2014).
  77. « Inondations: la Serbie reçoit 100 t d'aide russe », sur RIA NOVOSTI (consulté le 21 mai 2014).
  78. http://french.ruvr.ru/news/2014_05_22/Inondations-la-Russie-envoie-38-t-daide-a-la-Republique-serbe-de-Bosnie-6768/
  79. « En Serbie, trois jours de deuil après les inondations meurtrières », sur Le monde, (consulté le 23 mai 2014).
  80. « Inondations en Serbie: la Russie envoie 3 t d'aide à l'ouest du pays », sur RIA NOVOSTI (consulté le 25 mai 2014).
  81. http://voiceofserbia.org/fr/content/le-conseil-de-la-f%C3%A9d%C3%A9ration-russe-appelle-les-r%C3%A9gions-%C3%A0-aider-la-serbie-touch%C3%A9e-par-les
  82. (de) « Migros spendet eine halbe Million Franken » (consulté le 20 mai 2014).
  83. (tr) « Erdoğan İzzetbegoviç ve Vuçiç ile görüştü », (consulté le 18 mai 2014).

Liens externes

  • (sr) Government of Serbia: Flood information
  • (sr) poplave.rs
  • (ba) kriza.info Bosnia flood reports and missing person evidention
  • (sr) Interactive Map
  • (sr) beobuild.rs
  • (en) HelpFloodedSerbia.org